Rome (Italie). Durant la Journée Internationale pour l’abolition de l’esclavage célébrée le 2 décembre, afin de commémorer l’approbation en 1949 par l’Assemblée Générale des Nations Unies de la Convention pour la répression du trafic et de l’exploitation des personnes, le Réseau International de la Vie Consacrée contre la traite des personnes ‘’Talitha Kum’’, l’Union Internationale des Supérieures Générales (UISG), présentent le thème et l’organisation de la Journée Mondiale de Prière et de Réflexion contre la traite des personnes (GMPT) qui sera célébrée le 8 février 2021. (www.preghieracontrotratta.org).

L’Institut des Filles de Marie Ausiliatrice fait partie du Réseau ‘’Talitha Kum’’ depuis sa création en 2009. Le Secteur de la Pastorale de la jeunesse, animé par la certitude évangélique du pouvoir transformateur de la compassion et de la miséricorde qui réveille le profond désir de vie de tant de personnes, particulièrement chez les femmes et les jeunes blessés par différentes formes d’exploitation et d’oppression, collabore au renforcement de ce Réseau par l’échange d’informations, l’engagement en faveur de la prévention, la promotion d’initiatives dans différents contextes, le renforcement des activités contre la Traite des personnes, en collaboration avec les Consacrées des différents Continents.

Le thème choisi par la GMPT 2021 est ‘’l’Economie sans trafic de personnes’’. Les organisations qui s’unissent afin de célébrer la Journée, le 8 février 2021, reconnaissent que l’une des nombreuses causes de la traite des personnes est le modèle économique dominant. Il est donc nécessaire une économie engagée à garantir la dignité des personnes par de nouvelles expériences économiques et productives qui brisent toutes formes d’exploitation et d’esclavage. Dans le Tweet du Pape du 2 décembre 2020 on peut lire : ‘’L’esclavage est notre ‘’in-dignité’’, parce qu’il nous enlève notre dignité à tous’’.

L’image-symbole choisie pour la Journée est une œuvre du sculpteur canadien Timothy Schmalz intitulée ‘’Let the oppressed go free’’ (Libérez les opprimés) (Lc 4), qui représente Sainte Giuseppina Bakhita, sainte patronne de la lutte contre la traite et protectrice des victimes de l’esclavage.

Les activités proposées, au niveau mondial, en préparation à cette Journée, compte tenu de la situation de la pandémie de Covid-19, il n’est prévu qu’une simple prière à réciter en famille, en communauté, en groupe. Pour le 8 février, est proposé le ‘’Marathon de prière en ligne contre la Traite des personnes’’ qui impliquera tous les continents.

Le Secteur de la Pastorale de la Jeunesse, dans le N°19 de la chaîne PJ, mettra en évidence la célébration de la GMPT 2021 et animera les Communautés Educatives pour vivre, en cette période de pandémie, la réalité de la parole adressée par Jésus à la fille de Jaïre, une jeune fille de 12 ans qui gisait apparemment sans vie : « Talitha Kum », qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! ». (Mc 5,41). Immédiatement elle se leva et se mit à marcher, retrouvant vie et dignité.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.