Genève (Suisse). Le 10 décembre 2020 célèbre la Journée Mondiale des Droits de l’Homme, à l’occasion de l’anniversaire de l’adoption, en 1948, de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme par l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Le thème de cette année ‘’Mieux reconstruire – Défendre les droits de l’homme’’, en relation à la pandémie de Covid-19, se concentre sur la nécessité de mieux reconstruire, en veillant à ce que les droits de l’homme soient au centre des efforts de reconstruction. La crise globale a, en effet, mis en évidence l’augmentation de la pauvreté, des inégalités et de la discrimination.

L’appel de cette Journée, engage chacun à mettre un terme à la pauvreté, à la discrimination et aux l’inégalités de toutes sortes ; à promouvoir et à protéger les droits économiques, sociaux et culturels ; à encourager la participation et la solidarité de tous , des personnes aux gouvernements, de la société civile et des communautés de base du secteur privé ; à veiller que les voix des plus vulnérables soient entendues ; à promouvoir le développement durable pour les personnes et la planète.

Le Bureau des droits de l’homme de l’Institut International Marie Ausiliatrice (IIMA) de Genève a recueilli les initiatives et les projets menés par toutes les provinces des Filles de Marie Ausiliatrice en faveur des Objectifs du Développement Durable (SDG). Les informations recueillies par le Bureau ont souligné l’importance du travail accompli dans les différents contextes afin de relever les défis locaux et contribuer à l’amélioration de la vie de millions d’enfants, de jeunes, de femmes, de familles et de personnes vulnérables.

Les initiatives et les projets constituent des voies efficaces entreprises par les Communautés Educatives FMA, en ligne avec les SDG afin de garantir, par exemple, une instruction inclusive, équitable et de qualité et promouvoir la formation continue pour tous, en fournissant une éducation à tous les niveaux et à différentes tranches d’âge, des bourses d’études, du matériel pédagogique et un soutien éducatif aux familles pauvres ; en soutenant la formation des enseignants et l’éducation aux droits de l’homme ; en promouvant les activités scolaires et la construction de structures éducatives.

Un autre domaine d’intervention important concerne la promotion et l’émancipation des jeunes filles et des femmes, avec l’offre d’une instruction gratuite et d’une formation professionnelle afin de promouvoir l’égalité de genres au travail.

D’autres initiatives se concentrent sur l’aspect écologique de la protection de la planète et de la réduction de la faim, avec des projets sur l’alimentation et le développement agricole, de reboisement, de constructions de puits, de filtres, de réservoirs et d’installations sanitaires dans les zones rurales, avec des cours de sensibilisation sur l’environnement et la consommation durable.

L’engagement en faveur de la vie, le respect et le soin de chaque être humain sont, dans la mission formatrice des Communautés Educatives FMA, l’expression de ce que le Pape François, dans la Lettre Encyclique Fratelli Tutti, appelle : l’amour social est une « force capable de susciter de nouvelles voies pour affronter les problèmes du monde d’aujourd’hui et pour renouveler profondément de l’intérieur les structures, les organisations sociales, les normes juridiques » (FT N°183).

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.