Asie Orientale. Les 26 et 27 mars 2021, s’est déroulé en ligne le Congrès de la Conférence Interprovinciale de l’Asie de l’Est (CIAO) scuola. La Commission était composée de Directeurs et de Coordinateurs des écoles de base, des Etudes Supérieures et de la Formation Professionnelle des Provinces de l’Asie de l’Est. La réunion a été suivie, sur la plate-forme de zoom, par environ 200 Filles de Marie Auxiliatrice et par des éducateurs laïcs /ques.

Le Congrès a également été suivi en direct sur la Page Facebook de la province de S. Marie Dominique  Mazzarello des Philippines et de Papouasie-Nouvelle-Guinée (FIL) et a enregistré plus de 1 000 participants des Communautés Educatives.

Le thème du congrès était « Éducateurs Salésiens : promoteurs du Pacte Mondial pour l’éducation ». L’objectif était la formation des FMA et des éducateurs laïcs des Provinces appartenant à l’OACI, afin de donner une réponse concrète aux défis et aux objectifs énoncés par le pape François dans le Pacte Global pour l’Education.

Sr. Jessica Salvaña, FMA, Directrice de l’École CIAO et Provinciale de la Province Maria Auxiliatrice du Cambodge et de Myanmar (CMY), a accueilli les intervenants et les participants, puis a présenté le programme des journées.

La Conseillère Générale pour la pastorale des jeunes, Sr. Runita Borja, a exprimé sa gratitude au CIAO Scuola pour le travail accompli et a rappelé aux participants que l’avenir des nations dépend de la formation des jeunes, qui demandent à construire un monde meilleur. Pour cela, il est nécessaire de travailler ensemble et d’avoir une vision unifiée de l’éducation. Sr. Runita a enfin encouragé la création de propositions et de lignes directrices, en commençant par le contenu et les travaux du Congrès.

Sr. Sarah Garcia, FMA, du Bureau des Droits Humains de l’IIMA à Genève, collaboratrice de l’Office FMA de la pastorale des jeunes et référente du CIAO Scuola, a proposé une réflexion sur le thème de la dignité et des droits humains. L’éducation aux droits humains fait partie intégrale du droit à l’éducation. Les droits humains sont promus au moyen de connaissances et de compétences, d’attitudes et de comportements. Sr. Sarah a souligné la nécessité de relancer un nouvel humanisme et d’œuvrer pour le bien commun, avec un engagement renouvelé en faveur d’une éducation qui implique l’ensemble de la société.

Sr. Elena Rastello, FMA, Collaboratrice de l’Office pour la PG, a parlé de l’écologie intégrale comme d’un parcours synodal qui nécessite une conversion personnelle et collective. Elle a invité les participants à se pencher à la fois sur le don de la création et sur les souffrances du monde, en les éduquant au dialogue et à la sobriété. Elle a exprimé l’importance de défendre la maison commune, d’initier des processus de changement dans les modes de vie.

Le Cardinal Joseph Zen, salésien de Don Bosco, évêque émérite de Hong Kong, a envoyé une vidéo avec son discours sur la paix et la citoyenneté. Comme le dit le pape François, il faut une révolution éducative : prendre le temps de former le cœur et de construire l’homme, plutôt que de se concentrer sur la recherche académique. Par l’éducation, l’humanité est consciente de son interdépendance mondiale et la dignité de la personne humaine est protégée. Le cardinal Zen a souligné l’importance de l’éducation dans la formation des citoyens et le rôle de l’éducation des communautés dans la politique et la société.

Le Rapport solidarité et développement a été fait par l’Evêque Auxiliaire de l’Archidiocèse de Manille, Mgr Broderick Pabillo, SDB, qui a dit qu’il ne faut pas avoir peur du changement, mais essayer de comprendre ce qui se passe avec la pandémie et répondre aux besoins actuels des gens. Il a énuméré quelques moyens pour atteindre les pauvres et les a encouragés à agir ensemble. Il a ensuite expliqué la nécessité de former les laïcs sur les questions sociales et les enseignements sociaux de l’Église, les encourageant à agir.

La Mère Générale des FMA, sr. Yvonne Reungoat, a exprimé sa reconnaissance pour le Congrès CIAO Scuola, comme une possibilité pour différentes cultures, réalités et langues de partager des expériences, unies par la « langue salésienne » de la passion pour l’éducation. Elle a noté que le monde des jeunes est en train de changer et que nous sommes appelées, en tant que Communautés Educatives, à les accompagner, afin qu’ils soient citoyens d’aujourd’hui et de demain. Les élèves ont besoin d’être entendus, parce qu’on ne peut pas éduquer sans les connaître et qu’ils doivent être en mesure de vivre de bonnes relations construites en synergie.

Sr. Assunta Inoue, Conseillère référente de l’OACI, faisant écho aux paroles de Don Bosco – « L’éducation est une affaire de cœur » – a déclaré que l’éducation est une expérience qui touche le cœur et la personnalité des jeunes, mais qu’elle ne transmet pas seulement les connaissances de la discipline. Elle a ensuite rappelé kintsugi, une pratique japonaise qui, pour réparer les vases brisés, utilise de l’or liquide pour joindre des fragments, rendant ainsi les vases restaurés plus précieux. La métaphore nous fait réfléchir sur le style de l’éducation : beaucoup d’élèves sont blessés par le manque d’affection, les problèmes familiaux ou d’autres expériences négatives, mais s’ils sont accompagnés et guidés par l’amour, ils seront en mesure de donner un sens positif à leurs expériences.

Sr. Mabel Pilar, Présidente de la CIAO et Provinciale de la Province FIL, a invité à se laisser guider par les paroles du pape François : « L’éducation ne peut être neutre. Soit elle est positive, soit elle est négative; elle enrichit ou appauvrit; elle fait grandir ou elle déprime la personne, même elle peut la corrompre. (…) La mission de l’école est de développer un sens de la vérité, un sens du bien et un sens de la beauté. (…) La vraie éducation nous fait aimer la vie, elle nous ouvre à la plénitude de la vie(Discours au monde l’école italienne – 10 mai 2014).

Educa

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.