Turin (Italie). En partant de l’invitation du Pape François à ne pas gaspiller cette crise et tout ce qu’elle nous apprend, en juin 2020, la Conseillère pour la Pastorale des Jeunes de la Province piémontaise Marie Auxiliatrice (IPI), sr. Carmela Busia et la Référent pour la Formation Professionnelle, sr. Monica Roncari, se sont retrouvées pour un échange en ligne avec les Formateurs chargés de la coordination éducative et pastorale et avec les Directeurs des Sièges Opérationnels du CIOFS-FP Piémont.

L’objectif était d’échanger ce qui était expérimenté pendant la pandémie de la Covid-19 dans la didactique avec les élèves, avec une charge de travail et de vécu intense pour ne pas perdre la richesse, même durant les difficultés objectives.

Les Formateurs, présents dans la vidéoconférence, ont essayé de réfléchir, guidés par trois demandes : Qu’est-ce qui a mûri professionnellement et chrétiennement de cette expérience que nous vivons ? Qu’est-ce qui selon toi a aidé les jeunes à vivre ce temps ? Quelles attentions faut-il continuer à leur porter ?

La relecture de la situation a laissé entrevoir de l’humanité et de la richesse intérieure de la part des Enseignants, avec l’esprit de service et aux valeurs salésiennes en acte pour répondre de suite à la situation d’urgence expérimentée par les jeunes élèves, avec des familles éprouvées économiquement et démotivées, sans outils technologiques adaptés et souvent dans la solitude.

Les réflexions qui ont émergé ont mis en lumière un grand travail de la part des Formateurs pour continuer l’enseignement et garder le contact avec les jeunes dans le but de ne laisser personne en arrière, comme l’auraient fait don Bosco et Mère Mazzarello.

Voici leurs témoignages :

J’ai cherché à envoyer des messages  et pas  seulement des contenus didactiques. Au point de vue chrétien, j’ai pris une plus claire conscience de l’humanité. Notre didactique, à la différence de celle des autres écoles, est plus humaine. Qu’a apporté cette nouvelle expérience aux jeunes ? L’importance des petites choses (une promenade dans le parc, une partie de ballon… ), rester à la maison a permis la redécouverte de la famille, la technique comme ressource (avant elle était utilisée pour le temps libre). Nous devons continuer de porter notre attention aux familles. (Silvia).

Les jeunes se sont vraiment trouvés au centre. L’objectif a été de ne laisser personne en arrière. Les jeunes ont dit : « Vous ne nous avez jamais abandonnés, vous nous avez aidés à donner un sens au non sens ». Même le « comment vas-tu ? » adressé à chacun avant les leçons, a eu un sens différent. La plateforme a été aussi un lieu d’échange : une chanson, un bonjour, une image, la fête de fin d’année virtuelle … Les formateurs ont fait un grand travail d’équipe. (sr. Anna Maria)

Continue à lire les témoignages

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.