Rome (Italie). C’est le 31 janvier 2020, que le Cardinal Angelo De Donatis, signa l’Edit pour la Cause de Béatification de la Servante de Dieu Mère Rosette Marchese, FMA.

Le 8 mars 1982, mourait à Rome la Servante de Dieu, Mère Rosette Marchese, sœur professe de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice. Sr. Rosette Marchese est née à Aoste le 20 octobre 1922 d’une famille authentiquement chrétienne. Dans sa ville natale elle fréquenta l’école des Filles de Marie Auxiliatrice et bien vite découvrit et mûrit sa vocation religieuse. Elle n’avait pas encore 16 ans le 15 octobre 1938, quand elle fut accueillie comme Aspirante et le 5 août 1941, elle fit sa Profession Religieuse. Une fois terminées ses études pour l’enseignement, elle fut envoyée à Vercelli comme Assistante des pensionnaires. En 1947 elle prépare une licence de lettres à l’Université Catholique du Sacré Cœur. Comme on remarqua ses dons de comportement maternel et sa capacité d’animation, on lui confie l’enseignement à Turin et la direction de différentes communautés de l’Institut FMA : Caltagirone et Rome. En 1965 elle est nommée Provinciale de la Province Romaine Sainte Cécile. Durant les années 1971-1973 elle est Directrice à Lecco, puis en 1975, Provinciale dans la Province Marie Immaculée à Milan. En 1975 elle est élue Conseillère Visitatrice et au Chapitre Général qui suivit en 1981-82, Supérieure Générale de l’Institut FMA. Elle est appelée à le guider dans l’année du centenaire de la mort de Mère Mazzarello (1880-1981) avec laquelle elle a une mystérieuse affinité.

Atteinte de leucémie, depuis mai 1982, Mère Rosette passe pendant près de deux ans entre séjours à l’hôpital et espérance de guérison. La Servante de Dieu considère sa maladie comme un appel de Dieu pour exercer sa maternité.

On lit dans l’Edit : La renommée de sainteté de la Servante de Dieu est allée en «augmentant de jour en jour ». Et comme il a été demandé formellement de commencer les démarches pour introduire sa Cause de Béatification et de Canonisation et de le faire savoir à la Communauté ecclésiale, nous invitons tous les fidèles à communiquer directement ou à faire parvenir au Tribunal Diocésain du Vicariat de Rome (Piazza S. Giovanni in Laterano, 6 – 00184 ROMA) toutes les informations à partir desquelles, on puisse déduire des éléments favorables ou défavorables à la renommée de sainteté de la dite Servante de Dieu.

Nous devons aussi recueillir, selon les normes des dispositions légales, tous les écrits qui lui sont attribués, nous ordonnons, avec le présent EDIT, à ceux qui en posséderaient, de remettre à temps voulu au même Tribunal n’importe quel écrit qui a comme auteur la Servante de Dieu, s’il n’a pas encore été consigné à la Postulation de la Cause.

Nous rappelons qu’avec ce terme d’écrits, nous n’entendons pas seulement les œuvres imprimées, mais aussi les manuscrits, les journaux personnels, les notes, les lettres et autres écrits privés de la Servante de Dieu. Ceux qui souhaitent en conserver les originaux, peuvent en faire des photocopies authentifiées.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.