Photo: Iusve Cube radio/Marica Padoan

Rosolina (Italie). Le 4 octobre 2020 à Rosolina dans la Province de Rovigo (Italie), à la conclusion du Temps de la Création, une manifestation s’est tenue durant laquelle le projet ‘’Jardin Laudato Si’’ pour la valorisation et le soin des écosystèmes et de la biodiversité de la région du Delta du Po a été présenté.

Le projet s’insère dans le parcours des célébrations de l’Anniversaire de l’Année Spéciale de la Laudato Si induite par le Pape François. Il est promu par le Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral pour le Service du Développement Humain Intégral ainsi que par sept Communes du territoire, de la Région Vénétie et de Veneto Agricoltura. Suite à la publication de l’Encyclique Laudato Si (2015), les Administrations locales sollicitées par le curé de Rosolina, Dom Lino Mazzocco, ont créé un partenariat pour la valorisation et le soin des écosystèmes et de la biodiversité de la région du Delta du Po en les intégrant dans les activités humaines donnant vie ainsi à un langage, expression de l’inspiration de l’interconnexion.

Comme l’a expliqué Dom Joshtrom Isaac Kureethadam, Responsable de l’Anniversaire de l’Année Spéciale Laudato Si et Coordinateur de la Task-force Ecologie de la Commission vaticane pour le Covid-19 dans une interview à Vatican News, le Jardin est situé dans une zone qui a subi une dégradation due à un mauvais modèle de développement qui a pollué toute la région. Le projet prévoit la participation concrète des entreprises du territoire et non seulement : ‘’Lorsque nous parlons de jardin nous pensons seulement à planter des arbres, mais ici l’attention sera également portée sur la dimension sociale pour réhabiliter cette zone dégradée. Il s’agit d’une guérison, d’une valorisation de ce terrain au travers des entreprises de l’agriculture, de la pêche et de tant d’autres’’.

L’inauguration a eu lieu au centre du Parc Régional vénitien du Delta du Po, dans le Jardin botanique de Porto Caleri, avec l’engagement et la participation de tous les acteurs du territoire : fabriques, artisans, écoles, paroisses, associations de la société civile, représentants du monde politico-économique.

La fondatrice de la manifestation, Sœur Alessandra Smerilli – Fille de Marie Ausiliatrice, Professeure titulaire en Economie Politique à la Faculté Pontificale des Sciences de l’Education «Auxilium» de Rome, Conseillère d’Etat de la Cité du Vatican et Coordinatrice de la Task-force Economie de la Commission vaticane pour le Covid-19 – dans son intervention a mis en lumière la valeur de ce projet :

‘’Aujourd’hui le Jardin Laudato Si est né. Les habitants de ce lieu ont donné vie à un projet qui les uni afin que soit réaliser un modèle de développement en harmonie avec la création et avec les créatures et qui soit orienté vers la paix. Ils le font pour la terre, pour les futures générations parce que nous sommes encore en train d’expérimenter qu’il puisse y avoir vraiment un rapport vertueux entre la terre et l’homme. Par l’action des soins, de la gestion, de la modélisation, ce lieu est devenu un trésor de biodiversité. De cette terre nous recevons la beauté mais également le nécessaire pour vivre.

Le signe de la Chapelle Laudato Si, nous rappelle que le Seigneur a placé l’homme dans le jardin d’Eden pour le cultiver et le sauvegarder. Cultiver et sauvegarder la terre est comme nous sauvegarder nous-mêmes.

En ce temps difficile que nous sommes en train de traverser dû à la pandémie, inaugurer un Jardin Laudato Si est un signe d’espoir. Aujourd’hui nous le célébrons également à travers l’art qui est expression de gratuité. Le chant de la terre nous aide à rendre grâce, à contempler et à nous en occuper. Lorsque nous sommes en contemplation, nous découvrons dans les autres et dans la nature quelque chose de beaucoup plus grand que leur propre utilité’’.

Le ténor Francesco Grollo accompagné de l’Orchestre Ritmico-Sinfonica Italiana dirigé par le Maître Diego Basso et des chœurs Art Voice Academy et Opera House se sont produits lors du ‘’Concert pour l’Ecologie intégrale’’. Le parcours musical a symbolisé le lien harmonique entre la vie, la nature, les relations humaines, l’économie et les valeurs de la rencontre et de l’accueil.

Au terme du concert, le Cardinal Peter K.A. Turkson, Préfet du Dicastère pour le Service et le Développement Humain Intégral, a inauguré la ‘’Chapelle Laudato Si’’ réalisée par l’architecte Mario Cucinella. Cinq personnes qui représentaient les cinq continents ont accompli le geste symbolique d’arroser les plantes apportées par les enfants et les jeunes. Le Cardinal a récité une prière au Dieu Créateur et a béni les participants et la terre lieu de ce projet : ‘’Fait ô Seigneur que nous puissions conserver avec amour l’œuvre de ta création et voir toujours en elle le reflet de ta bonté’’. Après ces paroles, il a conclu en disant : ‘’Ce soir l’amour qui est dans le cœur des hommes se reflète dans la nature. Il est beau de n’avoir pas toujours à voir la violence qui s’abat sur la nature, d’être témoin de la destruction et des abus qu’elle subit par nos mains mais de pouvoir admirer une situation d’harmonie dans laquelle se manifeste l’amour pour la nature’’.

Après la manifestation du 4 octobre 2020, le projet se poursuivra par des initiatives dans les écoles, les paroisses, les entreprises, les universités et les familles afin de soutenir l’engagement à vivre le message de l’Encyclique.

1 COMMENTAIRE

  1. Bom dia,
    Parabéns Ir. Alessandra. Projeto como este merece o nosso aplauso e apoio e deveria povoar o nosso planeta. Abraço

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.