Rome (Italie). Le 26 novembre 2020, ce fut l’inauguration officielle de l’année académique 2020/2021 de la Faculté Pontificale des Sciences de l’Education « Auxilium » de Rome. A cet événement retransmis en direct de l’Amphithéâtre de la Faculté, à cause de la pandémie de la Covid-19, étaient présent le Grand Chancelier de la Faculté, don Angel Fernandez Artime, la Vice Grande Chancelière Mère Yvonne Reungoat, Mgr Angelo Vincenzo, Secrétaire de la Congrégation pour l’Education Catholique et la Vicaire générale, sr. Chiara Cazzuola.

En ouverture la Présidente, la Professeure Piera Silvia Ruffinato, après des salutations aux personnes présentes et à celles qui étaient connectées en direct sur le canal Youtube de la Faculté, présenta le rapport de l’année académique 2019/2020 et les perspectives de l’année en cours, marquées par l’impacte de la pandémie sur l’organisation et sur la programmation de la vie académique.

Sr. Piera rappela la fête du 50e anniversaire de l’érection canonique de la Faculté, célébrée le 27 juin 2020, avec les lignes d’engagement contenues dans le message envoyé par le Pape François : « Je souhaite que la Faculté, en s’inspirant de l’expérience de ces cinquante années d’activité fructueuse, affermisse toujours davantage l’exigence d’une culture universitaire véritablement humaniste». Le Pape François encouragea la Faculté à approfondir l’humanisme chrétien et la pédagogie de Saint Jean Bosco, qui à la base du Système Préventif, met la pleine reconnaissance de l’autre dans une rencontre qui atteint la profondeur du cœur

Après avoir passé en revue les événements et les initiatives culturelles significatives réalisées au cours de l’année 2019/2020, la Présidente renouvela l’engagement d’accueillir la mission formative d’engendrer de nouveaux horizons à travers l’éducation, moteur de transformation de la société, en invitant la Communauté éducative à « construire la fraternité et à cheminer dans l’espérance » (cf. F.T.).

Le titre de l’intervention d’ouverture de Mgr Angelo Vincenzo Zani, Secrétaire de la Congrégation pour l’Education Catholique du Saint Siège, est significatif : “Réinventer l’éducation aujourd’hui. La contribution de l’Université ».

Mgr Zani exposa à grands traits le scénario des cinquante dernières années, pour donner le cadre des lignes directrices et des contenus adoptés par les organismes internationaux dans le domaine de l’éducation, en dialogue avec le Magistère de l’Église et les institutions ecclésiastiques, parmi lesquelles l’« Auxilium ».

A partir de trois perspectives tracées par le Rapporteur pour construire une nouvelle civilisation : ordonner sa pensée, s’ouvrir à l’Absolu et développer la fraternité – se profile une piste d’approfondissement qui peut stimuler les sciences de l’éducation à avancer vers une nouvelle perspective  éducative, capable d’ouvrir des parcours qui aideront les jeunes à affronter les défis actuels : « L’éducation peut ouvrir à l’espérance si elle est capable d’engendrer et de montrer de nouveaux horizons en construisant des paradigmes adaptés pour répondre aux défis et aux urgences du monde contemporain ».

De l’invitation du Pape François à s’engager pour un « Pacte éducatif global » en faveur des jeunes générations, comme voie fondamentale pour construire un monde plus fraternel et solidaire, Mgr Zini tira et remit trois lignes d’approfondissement :

« Je crois que les trois points tirés du magistère du Pape François, convergeant dans le Pacte éducatif global – repartir de la personne, repenser la pensée, développer la solidarité – peuvent constituer autant de lignes directrices aussi pour une institution académique comme l’Auxilium qui en célébrant ses 50 ans d’existence, relit sa propre histoire et la renouvelle pour se projeter dans l’avenir ».

Don Angel Fernandez Artime, Recteur majeur des Salésiens et Grand Chancelier de la Faculté, dans son discours, met en lumière le mot « espérance » comme « une force intérieure qui vient d’un sens de la transcendance et suggère que même dans les difficultés, il reste toujours un chemin à faire » et il encourage la Faculté à continuer le service de formation des formateurs avec créativité et ouverture.

C’est au Grand Chancelier qu’incombe l’acte officiel de la proclamation de professeur émérite de Ha Fong Maria Ko, FMA, professeur d’Ecriture Sainte, consultrice du Conseil Pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Après ce moment, Don Angel Fernandez Artime, déclara officiellement l’ouverture pour la 51e année académique.

En conclusion de cet événement, Mère Yvonne Reungoat, Vice Grande Chancelière, intervint pour exprimer à sr. Maria Ko sa profonde reconnaissance pour son service d’éducation des formateurs. Dans son salut final, elle souligna la priorité fondamentale de l’éducation parce « il n’existe aucune transformation dans le monde qui ne se soit pas passée par l’éducation ». Le Pacte Educatif Global engage la Faculté sur deux versants : la collaboration dans la construction et l’actualisation dans le quotidien de la vie académique, en chemin pour les jeunes et avec les jeunes, arrivant à leur cœur en ce qu’ils sont aujourd’hui, pour transformer la société.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.