Rome (Italie) «L’inédit d’hier et d’aujourd’hui” est le fil rouge qui traverse le moment de célébration du 50e anniversaire de la Faculté Pontificale des Sciences de l’Education « Auxilium(1970-2020), qui aura lieu samedi 27 juin 2020 à 18h dans l’Amphithéâtre Jean Paul II de la Faculté.

A cet événement seront présents le Recteur Majeur des Salésiens de Don Bosco, don Angel Fernandez Artime, Grand Chancelier de la Faculté et la Mère Générale des Filles de Marie Auxiliatrice, Mère Yvonne Reungoat, Vice Grand Chancelière, avec une représentation de la Communauté Académique.

A cause des mesures restrictives de sécurité dues à la Pandémie du Covid-19, l’événement sera transmis en direct sur canal YouTube de la Faculté.

La Présidente de la Faculté, sr. Piera Ruffinatto, explique le choix du thème « L’inédit d’hier et d’aujourd’hui ».

“ A cinquante ans de distance, nous accueillons la confiance renouvelée de l’Eglise et de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice envers la Faculté, et en même temps, nous sommes conscientes de la responsabilité qui nous est confiée : être un institut universitaire, pontifical, salésien, féminin.

Pour cela nous voulons assumer avec une conscience renouvelée le devoir d’élaborer et de diffuser une culture éducative au service de la vie et de sa croissance dans l’optique d’un humanisme intégral et solidaire ouvert au transcendant. Autour de cette ‘’vision’’ se situe le devoir urgent de renforcer le dialogue entre les sciences de l’éducation pour thématiser et approfondir toujours davantage les valeurs essentielles qui en sont le fondement, en particulier celles qui sont liées à l’éducation des jeunes femmes.

Dans le nom ‘’Auxilium’’ qui nous caractérise et dans la devise ‘’Avec Marie pour une culture de la vie’’, se trouve le projet qui voit dans la figure de Marie, éducatrice du Christ et du chrétien, celle qui est « Maîtresse » et qui nous indique le chemin pour pouvoir nous situer avec notre contribution spécifique dans le dialogue émergeant sur l’apport des femmes à la culture contemporaine.

En ce cinquantenaire nous recueillons l’héritage, renforcé de ce que disait Jean Paul II durant sa visite à la Faculté le 31 janvier 1992 : « l’Auxilium avec sa charge de féminité est capable d’apporter des contributions importantes à l’inculturation de l’Evangile et à l’évangélisation de la culture ».

Un aperçu historique

Ouvert à Turin en 1954, l’Institut Supérieur International de Pédagogie et de Sciences Religieuses (appelé le Pédagogique), en 1966 il fut ‘’incorporé’’ dans l’Institut Supérieur de Pédagogie de l’Ateneo Pontifical Salésien. Pour la première fois le Saint Siège reconnaissait officiellement les religieuses comme professeurs universitaires dans une Institution qui dépendait de lui. En 1970, les Filles de Marie Auxiliatrice demandèrent l’autonomie et le 27 juin 1970 arriva la lettre du Décret de la Sacrée Congrégation pour l’éducation Catholique. L’Institut International Supérieur de Pédagogie et Sciences religieuses se transformait en Faculté Pontificale des Sciences de l’Education, avec son siège à Rome. Avec cette reconnaissance on admettait publiquement le rôle de la femme dans l’Eglise jusqu’à reconnaître la possibilité d’avoir la direction et la gestion d’un Institut Universitaire Ecclésial.

Invitation

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.