Amérique. Dans le cadre du 150e anniversaire de la fondation de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, le 23 mars 2022 a commencé un séminaire de formation sur Sainte Marie Dominique Mazzarello pour les éducateurs laïcs et  FMA d’Argentine, du Chili, du Paraguay et d’Uruguay.

Le Séminaire “Dans ta vie Maïn, nous nous retrouvons“, a été conçu et organisé par les Coordinatrices de Communication de la Conférence Interprovinciale du Cône Sud de l’Amérique Latine (CICSAL) dans le but d’offrir, pour célébrer le 150e anniversaire de l’Institut, une formation virtuelle partagée par les éducateurs laïcs et FMA sur les réalités et les œuvres des Provinces du CICSAL, “pour rappeler les origines et donner un nouvel élan à la mission reçue en héritage“. Avec la collaboration de Sr. Luigina Silvestrin, de la Province du sud de Madonna del Buon Consiglio (IMR), le Séminaire emmène les participants à l’endroit où tout est né : Mornèse (AL), berceau de Maïn et du Charisme.

Au premier rendez-vous, le 23 mars, au début du voyage à travers les lieux et les expériences significatives de la vie de Marie Dominique et avec les personnes qui l’ont aidée à grandir en tant que femme, fille, amie, sœur et femme consacrée, 500 participants étaient connectés en ligne : Mornèse, la Valponasca, Via Valgelata, le Collège, Nice Monferrat , sont quelques-uns des lieux qui seront visités. Avec une cadence hebdomadaire, l’expérience se terminera le 4 mai par une célébration de Thanksgiving prévue le 10 août 2022.

Les paroles de la Mère Générale de l’Institut FMA, Sœur Chiara Cazzuola, à l’ouverture du Séminaire, ont été une invitation à prendre l’engagement de faire grandir et se répandre le Charisme, en rappelant les paroles de Don Bosco : « Je fais le brouillon, vous mettrez les couleurs“. “J’aime à penser que, dans cette tâche de mise en couleur de la mission, chacun de nous tient son propre pinceau dans la main et avec sa propre vie, ses propres caractéristiques, qualités et ressources, donnera ses coups de pinceau au Charisme “.

Le rêve continue dans une construction collective et synodale qui, comme le CICSAL, est partagée et devient un merci à Mère Mazzarello, à l’Institut FMA et à tous ceux qui, chaque jour, des différents coins et réalités du monde, enrichissent ce monument de pierres vivantes.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.