Subiaco (Italie). Le soir du 20 février 2020 de la Maison de Prière San Biagio à Subiaco (RM), le Seigneur de la Vie a introduit dans la Pâque éternelle notre très chère Sr. Maria Pia Giudici, FMA de la Province Saint Jean Bosco (IRO).

Née à Viggiù (Varese) le 30 septembre 1922. Après avoir passé son enfance à Viggiù, elle part avec son papa et sa maman à Milan, où elle étudia d’abord chez les Soeurs Ursulines de Saint Charles puis chez les Salésiennes de Don Bosco, dans l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice.

Bien qu’elle vive à Milan et fréquente les cours universitaire, Maria Pia resta toujours attachée au monde de Viggiù des pré-alpes qu’elle parcourait à bicyclette l’été avec ses amis du même monde ouvert à la joie et fidèle aux valeurs. C’est justement pendant une course folle à bicyclette qu’elle sentit que son cœur était créé pour l’Amour infini.

« Ma vocation est née de cette façon : je courais à bicyclette comme une folle ce qui me plaisait beaucoup. J’avais 19 ans, et je me souviens d’une belle ligne droite où j’ai éprouvé le frisson de l’infini et la joie de me sentir enveloppée de beaucoup d’air… ». Vidéo

Licenciée en lettres, elle enseigna à Milan et à Lecco. J’ai beaucoup aimé les jeunes et j’en fus beaucoup aimée. Par la suite j’approfondis mes études sur la Communication Sociale, en organisant un Ciné-forum avec des groupes d’étudiants et des jeunes diplômés. Puis je répondis à un autre appel de Dieu : offrir aux jeunes et aux couples la possibilité de répondre aux grandes questions existentielles : D’où est-ce que je viens ? Que dois-je faire dans le monde ? Où vais-je ? C’est possible à qui sait contacter journellement la Parole de Dieu.

A ces demandes j’ai répondu en écrivant, en publiant beaucoup de textes, même traduits en plusieurs langues.

Sr. Maria Pia Giudici est une Maîtresse de l’Esprit et a toujours choisi le plus grand Amour : celui que Dieu offre à chaque homme, en lui donnant la liberté de se décider pour une vie toute consacrée à Lui.

C’EST LE TEMPS D’AIMER

Il y a un temps pour naître et un temps pour mourir, Il y a un temps de grand soleil et un temps de nuages et de tempête. C’est toujours le temps d’aimer.

Il y a un temps pour grandir et un temps pour diminuer, un temps pour semer et un temps pour récolter. C’est toujours le temps d’aimer.

Il y a un temps de routes faciles et un temps de sentiers tortueux, il y a un temps où fleurit la rose et un temps où piquent les épines. C’est toujours le temps d’aimer.

Il y a un temps de joie et de sourire, un temps de peine et de difficulté. Il y a un temps de rencontres bienveillantes et un temps d’affrontements effrayants. C’est toujours le temps d’aimer.

Il y a un temps de pommier sauvage qui ne te donne même pas un fruit, et un temps d’amandiers en fleurs, promesse de joie pour ton cœur. C’est toujours le temps d’aimer.

Il y a encore un temps et tu ne sais pas jusqu’à quand, mais le soleil en toi ne diminue pas si tu apprends avec le Christ et en Christ à aimer. C’est toujours le temps d’aimer

Savoir que Dieu depuis toujours le premier t’a aimé, c’est ta renaissance continuelle. Si vivre c’est beau : un chant surgit dans ton cœur. Depuis toujours et pour toujours Dieu t’aime : aujourd’hui, demain et après. Il ne te demande qu’une chose, un unique engagement de vie : aimer le premier toi aussi, ta femme, ton mari, tes enfants, tes parents, tes frères et sœurs, le pauvre et le riche. L’homme de bien et le pécheur. C’est toujours le temps d’aimer.

Désormais tu as un cœur qui chante : depuis toujours et pour toujours infiniment, Dieu t’aime. La nuit, le jour, dans l’hiver rude ou dans le déploiement des étés brûlants, Il t’apprend quelque chose Et c’est l’unique vrai salut toujours et pour toujours c’est le temps d’aimer.

Sr. Maria Pia Giudici, FMA

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.