Rome (Italie). Le 27 mars, sr. Runita Borja, Conseillère Générale pour la Pastorale des Jeunes, dans sa Lettre aux déléguées de la PJ, écrivait : “Nous sommes en train de vivre un moment inédit de l’histoire. Nos vies sont touchées par une expérience commune. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes appelées à être présentes dans la vie des jeunes et à vivre ensemble et immergées dans la foi, cette dure expérience. Devant l’ampleur de la situation critique que nous vivons, deux fortes tentations peuvent se présenter : celle de la dispersion, ou celle de la paralysie dans la peur.

Enfants, adolescents et jeunes sont parmi les personnes les plus vulnérables, enclines à la peur, à la résignation et à l’impuissance. Le Seigneur nous appelle à être ‘présentes’, au milieu d’eux.

Vous faites déjà beaucoup… et je vous encourage, vous et les communautés éducatives, à trouver avec créativité, les moyens les plus appropriés et bienveillants pour être avec les jeunes générations, de telle manière que nous puissions vivre en solidarité cette expérience, avec foi, espérance et amour. “Le Christ vit et te veut vivant. Lui est en nous et ne nous abandonne jamais”. (Cfr.Christus Vivit, 1-2).

En accord avec ce que nous avons échangé, trois rencontres en ligne ont été prévues, en italien, en anglais et en espagnol. Elles ont pour objectifs de nous faire cheminer ensemble en tenant vivante l’espérance, de renforcer le lien constant avec les Provinces du monde et surtout, de valoriser l’engagement courageux et créatif qui est en train de se réaliser avec et pour les enfants, les adolescents, les jeunes, les familles, les éducatrices et les éducateurs, souvent en réseau avec d’autres Organismes et Associations Ecclésiales et civiles.

Les vidéoconférences ont pour but de “s’écouter réciproquement, d’échanger des idées et des initiatives, de partager le vécu de cette période difficile”, et de le faire à partir de ce que les Communautés Educatives font pour affronter le quotidien, entre la pandémie virale, le confinement dans tant de pays et les difficultés sociales et économiques qui se manifestent partout.

Sr. Runita invite les Déléguées à la PJ à réfléchir, alors que nous sommes proches de la Semaine Sainte, à la réalité de la mort, comme le Pape François en a parlé lors de l’Angélus du dimanche 29 mars 2020 : “Jésus aurait pu éviter la mort de son ami Lazare (…) mais il a voulu montrer la domination de Dieu sur la mort. Nous voyons que la foi de l’homme et la toute puissance de l’amour de Dieu se cherchent, et, finalement, se trouvent”.

Les rencontres en ligne sont un encouragement aux participantes, dans la certitude que la réponse de Dieu au cri des souffrances n’est pas une idée, mais est bien la personne de Jésus. Ce que nous entendrons et partagerons est sûrement un signe de résurrection, gestes de soutien et d’encouragement, petites-grandes lumières qui tiennent vivante l’espérance.ì

En conclusion, sr. Runita rappellera le Message du Pape François pour les Journées Mondiales de la Jeunesse : “Que ses paroles soient pour nous un phare qui accompagne le chemin dans le tunnel de cette souffrance mondiale. Jésus dit au fils de la veuve de Naïm “lève-toi !”. Que l’attitude, les gestes et les paroles de Jésus soient pour nous un guide pour vivre en croyants cette expérience : voir la douleur et la mort ; avoir pitié, c’est-à-dire se laisser émouvoir ; s’approcher et “toucher”; rendre la dignité et la volonté de vivre; et enfin, vivre en “ressuscités” pour tenir vivante l’espérance, regarder l’avenir et discerner ‘l’au-delà’ qui nous attend déjà.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.