Bengale (Inde). Afin de célébrer l’année du Loué sois-tu et le Temps de la Création, les Communautés des Filles de Marie Ausiliatrice de la Province du Sacro Cuore di Gesù (INK) ont donné vie à des cultivations avec la participation des membres des Communautés Educatives.

L’Inspectrice, sœur Celine Jacob, a invité à pratiquer dans les Communautés l’’’Etique de l’assez’’ par une vie plus sobre et respectueuse de l’environnement, en assurant par leurs propres moyens les besoins quotidiens des communautés tout en prenant soin de la création.

Dans son Message pour la Journée Mondiale de prière pour le soin de la Création du 1er septembre 2020, le Pape François a souligné le besoin de redécouvrir des styles de vie plus écologiques : ‘’la pandémie actuelle nous a permis en quelque sorte de redécouvrir des styles de vie plus simples et écologiques. La crise, dans un certain sens, nous a donné la possibilité de développer des nouveaux modes de vie. (…) La pandémie nous a conduits à un carrefour. Nous devons profiter de ce moment décisif pour mettre un terme aux activités et finalités superflues et destructives, pour cultiver des valeurs, des liens et des projets régénératifs’’.

Le choix de s’orienter vers la cultivation et le soin des divers types de plantes et de légumes est dicté par le fait que l’année 2020 a été déclarée par l’ONU Année internationale de la santé des plantes (IYPH), ceci afin d’augmenter la conscience globale sur comment la protection et la santé des plantes puissent aider à mettre fin à la famine, réduire la pauvreté, protéger l’environnement et promouvoir le développement économique.

Les Communautés se sont engagées à planter des arbres fruitiers et des légumes, à nettoyer et à ne pas polluer l’environnement et les espaces externes de leurs foyers et de leurs écoles avec la collaboration de chacun.

Dans la Communauté Provinciale Sacro Cuore di Gesù, chaque FMA a planifié ces propres activités de manière à avoir du temps libre à dédier à la cultivation des légumes. Chaque jour, les laïques, les sœurs et le personnel, divisés en trois groupes de travail selon les zones assignées à la cultivation, effectueront une heure de travail dans le potager.

Les sœurs âgées soutiendront l’activité par la prière et les encouragements : « tout est lié, le soin authentique de notre vie et de nos relations avec la nature sont inséparables de la fraternité, de la justice et de la fidélité envers les autres » (LS, 70).

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.