Rome (Italie) Jésus a rencontré des hommes et des femmes qui ont reconnu dans ses parole set ses actions la façon de parler de Dieu et de se relier à Lui, en indiquant le chemin vers la foi, qui conduit au salut. L’appel à suivre le Christ est à la racine de chaque appel ultérieur.

Les formes variées qu’ont pris les appels à suivre le Christ expriment, chacune à sa façon, la mission de témoigner l’événement du Christ, dans lequel chaque homme et chaque femme trouve le salut. Chaque communauté éducative, telle une icône des diverses vocations dans l’Eglise, à travers la transparence évangélique des rapports mais aussi à travers ses limites, se présente comme une image visible de l’appel de Dieu et de la réponse qui lui est faite. Il est important qu’on ne compare pas la valeur des diverses vocations, mais au contraire qu’on apprécie la valeur de chacune pour découvrir la plus adaptée à chaque personne.

Il Message du Pape François pour la Journée Mondiale de Prière pour les Vocations, qui se célèbre le 3 mai 2020, présente quatre paroles clé fondamentale : Gratitude, courage, fatigue et louange.

Dieu appelle chaque personne à une vocation particulière, Il a un plan pour chacun, appelle chacun par son nom, c’est pourquoi la responsabilité est d’apprendre avec reconnaissance et sagesse comment écouter, comment percevoir son appel, comment être courageux et fidèles pour suivre la vocation, dépassant la fatigue à travers la foi au Christ, faisant de la vie un chant de louange à Dieu, à l’exemple de Marie qui a fait de sa vie un chant éternel à Dieu. Quatre paroles clé que le Pape François illustre en s’appuyant sur le passage évangélique qui nous raconte la singulière expérience qui est arrivée à Jésus et à Pierre pendant une nuit de tempête sur le lac de Tibériade (Cf. Mt 14, 22-33) :

Gratitude: «Naviguer vers le juste cap n’est pas une tâche qui relève de nos seuls efforts, et ne dépend pas seulement des parcours que nous choisissons de faire. La réalisation de nous-mêmes et de nos projets de vie n’est pas le résultat mathématique de ce que nous décidons dans un “moi” isolé ; au contraire, elle est avant tout la réponse à un appel qui vient d’En-Haut. C’est le Seigneur qui nous indique le rivage vers lequel aller et qui, bien avant, nous donne le courage de monter sur la barque; (…) nous réussirons à la découvrir et à l’embrasser, quand notre cœur s’ouvrira à la gratitude et saura saisir le passage de Dieu dans notre vie».

Courage: «Le Seigneur sait qu’un choix fondamental de vie – comme celui de se marier ou de se consacrer de façon spéciale à son service – nécessite du courage. Il connaît les interrogations, les doutes et les difficultés qui agitent la barque de notre cœur, et c’est pourquoi il nous rassure : “N’aie pas peur, je suis avec toi !”. La foi en sa présence, qui vient à notre rencontre et nous accompagne, même quand la mer est en tempête».

Fatigue: «Toute vocation comporte un engagement. Le Seigneur nous appelle parce qu’il veut nous rendre comme Pierre, capables de “marcher sur les eaux”, c’est-à-dire de prendre en main notre vie pour la mettre au service de l’Evangile, dans les modes concrets et quotidiens qu’il nous indique, et spécialement dans les diverses formes de vocation laïque, presbytérale et de vie consacrée. Mais nous ressemblons à l’Apôtre : nous avons le désir et l’élan, cependant, au même moment, nous sommes marqués par des faiblesses et des craintes. (…) même dans nos fragilités et nos pauvretés, la foi nous permet de marcher à la rencontre du Seigneur Ressuscité et de vaincre même les tempêtes. En effet, il nous tend la main quand, par fatigue ou par peur, nous risquons de couler, et il nous donne l’élan nécessaire pour vivre notre vocation avec joie et enthousiasme».

Louange: «C’est elle la dernière parole de la vocation, et elle veut être aussi l’invitation à cultiver le comportement intérieur de la sainte Vierge Marie : reconnaissante pour le regard de Dieu qui s’est posé sur elle, confiant dans la foi ses peurs et ses troubles, embrassant avec courage l’appel, elle a fait de sa vie un éternel chant de louange au Seigneur».

Une lecture approfondie du Message du saint Père François pour la 57e Journée Mondiale de Prière pour les vocations fera découvrir combien notre propre vocation est précieuse et nous stimulera à la vivre pleinement. L’Eglise est appelée à continuer à promouvoir les vocations, «ouvrant des brèches dans le cœur de chaque fidèle, pour que chacun puisse découvrir avec gratitude l’appel que Dieu lui adresse, trouver le courage de dire “oui”, vaincre la fatigue dans la foi au Christ et, enfin, offrir sa vie comme un cantique de louange pour Dieu, pour les frères et pour le monde entier». C’est ce chemin que la Vierge Marie accompagne et intercède pour chacun.

L’Office FMA pour la Pastorale des Jeunes des Filles de Marie Auxiliatrice met une vidéo qui résume le Message du Pape:

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.