(Philippines). Le 30 juillet 2021, à l’occasion de la Journée Mondiale contre la Traite des Personnes, a eu lieu en ligne le Congrès LVF 2021, organisé par la Fondation Laura Vicuña, en partenariat avec l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice Bosco et les professionnels/collaborateurs laïcs afin de répondre aux besoins et aux problèmes des enfants de la rue, de la Province Ste Maria D. Mazzarello (FIL), sur le thème : ‘’Lutter contre la traite des personnes’’.

Plus de 200 familles, appartenant aux communautés de la Fondation, qui accueillent et accompagnent vers l’autonomie des enfants et des femmes : Napindan Taguig de Brgy, Judge Jimeney, Marikina, Culiat, Bacood, Botocan, Hillcrest, Pinagkaisahan de Brgy, LVC et CPC de Manille Sta Mesa, ont participé au Congrès.

Sœur Maria Victoria Santa Ana, FMA, Administratrice Déléguée de la Fondation Laura Vicuña, a dirigé le Congrès en tant que rapporteuse et modératrice avec Mme Carla Juncia, Assistante Sociale Enregistrée (RSW).

Mme Juncia a rappelé les objectifs du Congrès et a présenté la nature de la traite des personnes, les lieux et les raisons du phénomène de la traite ainsi que certaines situations concrètes.

La traite des êtres humains est une réalité qui touche particulièrement les personnes vulnérables et les pauvres. Pour cela, la collaboration et l’engagement des Institutions gouvernementales, des communautés, des agences éducatives et des ONG sont nécessaires afin de lutter contre la traite des personnes.

Sœur Maria Victoria a impliqué les participants dans un forum de discussion, suscitant des questions et en soulignant les défis à relever. Un climat de confiance s’est créé, avec la possibilité de partager ses propres opinions et ses expériences familiales. La situation de pauvreté des familles qui ne parviennent pas à assurer instructions et sécurité à leurs enfants est apparue.

La difficulté économique expose les enfants et les jeunes à des risques accrus. Les participants ont été guidés afin de proposer des solutions possibles aux pauvretés auxquels ils sont confrontés.

Il a été souligné que les familles jouent un rôle essentiel dans la promotion de la culture de la protection de l’enfance. Le respect de la dignité humaine commence à la maison, c’est pourquoi la famille et la communauté sont des lieux importants de changement.

A la fin du Congrès, les familles ont été encouragées à veiller et à défendre la dignité des personnes.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.