Rome (Italie). Les 7 et 8 octobre 2019, en la fête de Marie Immaculée, on a conclu les Célébrations du 50e anniversaire de la Fondation de la Maison Générale des FMA à Rome – RCG (11 octobre 1969 – 11 octobre 2019).

Les festivités pour le 50e anniversaire de la Maison Générale des Filles de Marie Auxiliatrice, ont commencé le 11 octobre 2019 avec une célébration Eucharistique présidée par l’Evêque Salésien Mgr Enrico Dal Covolo et se sont poursuivies jusqu’aux 7 et 8 décembre 2019.

Les Premières Vêpres de la Solennité de Marie Auxiliatrice, présidées par don Cristiano Ciferri, SDB, ont introduit ce moment commémoratif en rappelant le Oui de Marie et sa beauté spirituelle.

«C’est Elle qui a tout fait» (Don Bosco) a été le slogan choisi. C’est à Marie qu’on a confié les histoires, les expériences de vie, les projets, les espérances des Supérieures et des sœurs, passées et présentes, de toutes les parties du monde, signe et prophétie de communion. Les participants étaient nombreux cejour- là: les sœurs de la Communauté de la Maison Générale, Mère Générale, sr. Yvonne Reungoat et les Conseillères Générales, les FMA revenues pour célébrer cet anniversaire important, les sœurs des communautés de la Visitatoriat Marie Mère de l’Eglise (RMC), la Provinciale sr. Angela Maria Maccioni et les communautés voisines de la Province Saint Jean Bosco (IRO), les Novices de la Via Appia (Rome) et de Castelgandolfo, les Collaborateurs et Collaboratrices et leurs familles, les Bienfaiteurs et bienfaitrices de la Famille Salésienne.

Cette maison n’a pas une vocation, elle est une vocation, elle n’a pas une mission, elle est une mission, celle d’entrer en dialogue avec les Fille de Marie Auxiliatrice, avec l’Institut, avec les Collaborateurs, avec l’Eglise. C’est une maison au service de la mission et chaque FMA ici est «la servante du Seigneur». Ici on fait l’expérience interculturelle du charisme salésien”.

Ce sont les paroles de l’homélie de don Francesco  Cereda, Vicaire du Recteur Majeur, Don Angel Fernandez Artime, qui le 8 décembre 2019 a présidé en la Solennité de Marie Immaculée, l’Eucharistie du 50e anniversaire de la Fondation de la Maison Générale des FMA, en rappelant que les choses les plus importantes pour Don Bosco ont commencé avec l’Immaculée, la «toute belle», proposée aux jeunes, après la proclamation du Dogme en 1854, pour leur parler de beauté.

La célébration animée par les chants des FMA de la Maison Générale, ont eu un moment de conclusion par le Magnificat de remerciement, accompagné d’une danse. Après dans le hall d’entrée, il y eu le traditionnel cercle marial pour rappeler ensemble avec toute la Famille Salésienne et les Communautés Educatives du monde entier, la naissance de l’Oratoire (8 décembre 1841) avec l’Ave Maria récité par don Bosco avec Bartolomeo Garelli.

Une exposition, préparée pour l’occasion, a fait mémoire, à travers les principales étapes historiques et la succession des Mères Générales et des Conseils, des événements importants qui ont marqué la vie de plus de 550 Filles de Marie Auxiliatrice passées par la Maison.

L’après midi, le moment de fête dans l’Auditorium de la Maison Générale a été introduit par la Directrice, sr. Bernarda Santamaria qui, après les remerciements, a dit: “Ici viennent et vivent ensemble beaucoup de Filles de Marie Auxiliatrice, de tous les pays et continents. Elles forment un tissu multicolore de cultures, de langues, de traditions. Dans la simplicité du quotidien, elles offrent leur devoir d’étude, de travail, de service pour l’Institut. Et ce qui rend la vie belle ici c’est que la joie ne manque jamais, malgré les fatigues et les inévitables difficultés. Ensemble nous nous aidons à ‘’colorer’’ avec créativité ce dessein d’amour que la Vierge a consigné à Maïn: A toi je les confie”.

Un court moment de commémoration pour rappeler le vécu de la Communauté de la Maison Générale durant les 50 ans de vie et de mission, une communauté internationale, génératrice de vie, synodale au service de l’Institut. Ce fut un remerciement joyeux et multiculturel, de danses avec les costumes typiques des différents Pays du monde, des vidéos avec des photos historiques et des moments de fraternité vécus, un chant ‘’la Sua Casa’’. La mémoire se fait vie concrète; une communauté qui vit dans le cœur de la contemporanéité avec l’attitude de Marie, pour vivre la force créative du charisme salésien, soutenu par la joie et la certitude inébranlable que l’Esprit Saint infuse et insuffle dans le quotidien de la Maison Générale lui donnant vitalité et créativité, dans une entière espérance de vin nouveau qui jaillit de la foi.

Discorso Madre Yvonne Reungoat in auditorium per i 50 anni di Casa Generalizia“C’est la Maison de chaque FMA, de chacun et chacune des jeunes, des laïcs qui collaborent à divers titres et de quiconque rentre”. Avec ces paroles Mère Yvonne Reungoat introduit son discours. “Non seulement chacune de nous fait partie de cette Maison, mais chacune est une maison. Ici on ne peut pas avoir un cœur petit parce que toujours le cœur est appelé à être une maison qui accueille le monde”.

Puis elle a brièvement parcouru les étapes principales de l’histoire de la Maison Générale qui est la troisième Maison Mère après Mornèse et Nice Montferrat.

Elle est née comme une maison de périphérie, justement comme le Pape François le demande, «une expérience qui veut être une invitation à vivre l’accueil dans le monde entier» un lieu où «savoir faire maison, savoir être maison, entre nous et pour ceux qui viennent».

Elle a terminé en disant: “Je pense que notre prière d’aujourd’hui est une action de grâces au Seigneur. Il y a tellement de vie qui s’est déroulé ici et de là a rayonné dans le monde entier. Nous ne savons pas ce qu’ont vécu dans leur cœur tant de personnes qui sont passées ici, qui vivent, qui viennent et qui partent de cette maison qui est un centre de rayonnement mondial. Cependant nous sommes sûres que le Seigneur fait naître toujours une vie nouvelle, la multiplie à partir d’une expérience de partage fraternel vécu, par amour, dans l’accueil. Que la Vierge Marie continue à se promener dans cette maison, dans toutes les maisons de l’Institut et dans les maisons des personnes présentes, à les couvrir de son manteau, pour qu’elles soient fidèles au songe que le Seigneur a mis dans le cœur de don Bosco et de Mère Mazzarello ou celui de l’envoyé  «A toi je les confie». La Vierge nous confie toujours quelqu’un à rendre heureux”.

FlickrFMA

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.