(Afrique et Madagascar). Le 10 mars 2022, s’est tenue la rencontre en ligne de la Conseillère Générale pour la Pastorale des Jeunes de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, Sœur Runita Borja, avec les Coordonnatrices de la Pastorale des jeunes de la Conférence Interprovinciale CIAM d’Afrique et de Madagascar.

La rencontre s’est déroulée en présence de Sr. Chantal Mukase, Conseillère Visitatrice référente pour l’Afrique et de Sr. Natalia Miguel, Supérieure de la Visitatoriat «  Reine de la Paix »  d’Angola (ANG) et référente pour la coordination de la PJ CIAM. Etaient également présentes Sœur Elena Rastello et Sœur Ana Victoria Ulate, collaboratrices dans l’Office FMA pour la Pastorale des Jeunes.

Après la prière, au cours de laquelle le don de la paix a été invoqué pour l’Ukraine et d’autres parties du monde éprouvées par des conflits, Sœur Runita Borja est intervenue pour une réflexion sur le thème : « Le 24e Chapitre Général dans la perspective de la Pastorale des Jeunes ».

Avec les paroles de Mère Chiara Cazzuola, dans la Présentation des Actes du XXIVe CG, Sœur Runita a rappelé aux Coordinatrices de la CIAM que : « Le XXIVe Chapitre Général n’est pas terminé, maintenant l’histoire de chaque FMA continue, comme celle de toutes les Communautés Éducatives, dans les lieux où nous partageons la vie et la mission avec les jeunes et les laïcs. Elle se réalisera vraiment et portera du fruit si nous sommes dociles à l’écoute de Dieu, à sa Parole, à la réalité, aux personnes, prêts à faire « Tout ce qu’Il nous dira : « Ce n’est qu’ainsi que Jésus pourra continuer à transformer l’eau de notre existence en vin nouveau et bon, en nous donnant le courage d’être des personnes et des communautés qui engendrent la vie, pour affronter les défis que nous rencontrerons et pour mettre en œuvre les choix que nous avons indiqués. “.

S’appuyant sur son expérience de Chapitre, Sœur Runita a également partagé quelques idées pour la PJ dans le sens de la synodalité, du discernement, du service de la vie pour  faire vivre l’espérance.  En particulier, elle a mis l’accent sur l’importance de collaborer avec les Communautés Educatives (CE) malgré les différences – “unies par la mission commune de donner  une éducation intégrale, afin que les enfants, les adolescents et les jeunes puissent découvrir le sens et la beauté de la vie et vivre selon une finalité » – et sur l’option préférentielle pour les plus pauvres, exprimée dans les Choix Prioritaires du XXIVe CG. Elle a donc encouragé les Coordinatrices de la PJ  à faire une pastorale plus inclusive, qui crée des alliances et des réseaux qui tiennent compte d’une vision.

Au cours de la rencontre, les Coordinatrices ont partagé la célébration du 150e anniversaire de la Fondation de l’Institut des FMA dans les différentes Provinces, en particulier les initiatives destinées aux jeunes. En général, elles visent à faire connaître Mère Mazzarello aux jeunes et aux CP, afin que sa vie de jeune femme et d’éducatrice puisse leur parler dans différents contextes et expériences. Pour les Communautés FMA, les réflexions sur la vie et la spiritualité de la Co-fondatrice visent plutôt à réveiller le zèle apostolique et l’engagement de fidélité créative pour faire connaître le charisme salésien en Afrique.

Les participantes ont également partagé quelques réflexions sur la façon dont l’expérience de la guerre en Ukraine et dans d’autres parties du monde est vécue dans différents contextes. Parmi les sujets abordés : éduquer les générations futures à la paix, éduquer à la paix dans les familles.

Le dernier point pris en considération concernait l’inscription à la Plateforme Laudato Si’ Action. La Consigliera e le Collaboratrici dell’Ambito di PG si sono rese disponibili a rispondere alle domande su questa iniziativa e sull’ecologia integrale in generale.

La Conseillère et les Collaboratrices de l’Office FMA pour la PJ se sont rendues disponibles pour répondre aux questions sur cette initiative et sur l’écologie intégrale en général. Pour être au service de la vie et garder vivante l’espérance, les Coordinatrices de la CIAM se sont réappropriées la réflexion capitulaire sur l’importance de retrouver la priorité de la présence, assumée par Don Bosco et Mère Mazzarello et confiée à la Famille salésienne. L’expérience de partage et de formation de la rencontre en ligne devient ainsi un stimulant pour travailler en réseau,   pour continuer à donner une réponse charismatique salésienne aux jeunes d’Afrique, comme le suggère un proverbe africain : ” Si tu veux aller vite, va seul. Si tu veux aller loin, va avec les autres “.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.