Rome (Italie). Le 3 mai 2022, s’est terminé le pèlerinage virtuel en anglais “Un oui qui se prolonge dans le temps” aux lieux du charisme salésien, offert par l’Office FMA pour la formation, aux FMA à partir de 70 ans, dans le cadre des Célébrations du  150e anniversaire de la fondation de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice (1872-2022).

Les FMA ont participé au pèlerinage divisées en deux groupes, en fonction des fuseaux horaires. Au début du pèlerinage, il a été rappelé aux participantes « qu’un pèlerinage a deux aspects : c’est un voyage ‘extérieur’, on se déplace d’un endroit à un autre physiquement ou, dans notre cas, virtuellement. Mais c’est avant tout un voyage intérieur. En voyageant vers les lieux sacrés de notre Congrégation, en voyant et en entendant les paroles de Don Bosco, de Mère Mazzarello, de nos premières sœurs et d’autres, nous sommes invitées à nous laisser toucher par ce que nous voyons et entendons.

Ce pèlerinage était une invitation à la transformation et à la conversion ».

Vers la fin du voyage, le 22 avril 2022, la Mère Générale de l’Institut des FMA, Sœur Chiara Cazzuola, s’est connectée en ligne pour rencontrer les groupes :

Dans l’itinéraire que vous êtes sur le point de conclure, vous avez célébré les merveilles que le Seigneur a faites à travers des femmes qui ont cru et fait confiance en lui. Pour nous, après 150 ans, nous comparer avec cette expérience est quelque chose qui donne du courage et de la force. En particulier, nous sommes appelées à faire vivre le Charisme avec la même joie et la même conviction, je dirais, plus fortes que celles de nos sœurs. Nous célébrons les 150 ans de la fondation de l’Institut dans la fidélité et la gratitude au Seigneur et dans la reconnaissance envers  Marie Auxiliatrice qui nous a désirées et voulues. Nous sommes ses filles ! C’est réconfortant et cette conviction  nous remplit le cœur de joie et d’espérance. Être un monument vivant, c’est prolonger cette grâce dans le temps et la concrétiser dans notre vie. Merci pour votre  vie donnée et votre  fidélité !”.

Une FMA exprime ainsi sa gratitude pour cette opportunité du Pèlerinage :

“Tout d’abord, un grand merci à toutes celles qui se sont laissées inspirer dans la préparation de ce pèlerinage, nous invitant à vous rejoindre venant de tous les coins de la terre pour marcher ensemble, vers les lieux sacrés de nos origines et se rencontrer dans un lieu vraiment unique, de façon créative et spirituelle avec des personnes et des lieux qui gardent des souvenirs et des expériences de vie valables  pour nous toutes. Le contenu et le cheminement de chaque rencontre était une véritable immersion de notre vie dans celles des débuts, notamment celle de Maïn et de nos premières sœurs, malgré la grande différence d’âge entre nous et elles.

Elles nous ont encouragées et exhortées à continuer le chemin avec un cœur nouveau, avec douceur et gratitude et à apprendre chaque jour à intégrer tout ce qui vient, avec foi, espérance et  bonté. Chaque rencontre nous a offert beaucoup de temps de réflexion et de partage, pour exprimer notre gratitude pour notre appel en tant que Filles de Marie Auxiliatrice malgré les défis, les difficultés et les sacrifices.

Au cours de notre pèlerinage, nous avons découvert que les premières communautés sont encore parmi nous aujourd’hui, chaque fois que nous rentrons chez nous dans la terre sainte de nos origines. Une autre particularité du pèlerinage a été le temps qui nous a été accordé au début et à la fin de chaque session pour dialoguer avec des sœurs que nous avions connues dans le passé et que nous n’avions pas revues depuis des années.

Une parole de reconnaissance particulière va à l’équipe qui nous a accueillies et guidées chaque semaine avec gentillesse et compétence, nous accompagnant dans une profonde réflexion qui peut se poursuivre dans la prière personnelle et le partage communautaire. Nous avons vraiment un trésor ».

Les symboles que les sœurs ont partagés à la fin du pèlerinage expriment ce que l’expérience signifiait pour elles : une clé, une paire de lunettes, des jumelles, semer de nouvelles graines, un champ de fleurs sauvages, une batterie, un cercle d’amour et bien d’autres. Tous nous parlent du voyage intérieur qui a eu lieu pendant les semaines du pèlerinage.

Quelques résonances des participantes :

·       J’ai redécouvert la sagesse de Marie Dominique Mazzarello : la sainteté n’est pas quelque chose «d’ajouté », mais c’est la manière dont nous vivons notre réalité. L’accent est mis sur “l’ordinaire”.

·       Je porte avec moi une profonde gratitude pour le témoignage de courage et de zèle missionnaire que Marie Dominique Mazzarello, Don Bosco et les premières sœurs nous ont laissé. Cela m’encourage à poursuivre mon cheminement, avec confiance, dans les années “crépusculaires” de ma vie.

·       C’était agréable d’être avec des sœurs de mon âge et de partager les réflexions des membres « expérimentés » de l’Institut. Je suis sûre que beaucoup d’entre nous en savaient déjà beaucoup sur la spiritualité des Fondateurs et avaient même visité les lieux en personne à quelques occasions, mais ce qui m’a frappée, c’est la simplicité et la profondeur des idées exprimées dans le partage.

·       Ce fut une expérience profondément spirituelle qui a ravivé en moi une grande appréciation pour le don de ma vocation de FMA, vécue sous le manteau de Marie.

·       Je sens que j’ai eu l’occasion de louer et de remercier le Seigneur d’avoir été appelée à faire partie de ce pèlerinage virtuel. J’ai renouvelé mon appel à un merveilleux voyage de fidélité sur les traces de Don Bosco et de Mère Mazzarello. Dans leur simplicité de vie, ils nous ont montré le chemin de la sainteté au service des jeunes et ils continuent de nous encourager, alors que nous nous engageons d’une manière différente dans la mission, surtout en communauté, en priant et en soutenant les jeunes sœurs dans le joyeux don de soi.

·       Un temps pour revisiter l’appel originel – personnel et communautaire – et pour écouter l’appel de Dieu d’une manière plus profonde. La grâce d’écouter la Parole de Dieu à travers de belles présentations et d’être encouragée dans un moment de renouveau.·       J’ai reçu beaucoup de grâces de Dieu. Tout d’abord j’ai apprécié ma vocation salésienne de manière renouvelée et j’attendais sincèrement les présentations chaque semaine. Être à Mornèse m’a aidée à marcher vraiment au milieu des collines et des lieux de la terre natale de Mère Mazzarello si chers pour nous.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.