Home Conseillère Visitatrice Sr. Phyllis Neves

Sr. Phyllis Neves

Suor Phyllis Neves
Sr Phyllis Neves – Conseillère Visitatrice

Elle est née à Downey-Californie aux Etats Unis, le 24 mai 1953. Elle a grandi dans la Paroisse Salésienne Saint Dominique Savio où elle a été élève des Sœurs Salésiennes. Attirée par le style de vie salésienne, elle entre dans l’Institut FMA et fait sa Première Profession Religieuse à Newton le 5 août 1974.

Elle continue ses études à l’Ecole Normale et passe un Master en « Arts de Education et d’Administration en Education ». Elle est ensuite engagée dans l’enseignement pendant quelques années ainsi que dans la Pastorale des Jeunes. De 1985 à 1988 elle étudie à Rome (Italie) pour compléter sa Formation Théologique et Salésienne et obtient le Baccalauréat en Science de l’Education avec une spécialisation en Catéchèse à la Faculté des Sciences de l’Education « Auxilium ».
Elle retourne aux USA où elle sera chargée spécialement de la Pastorale Vocationnelle puis de la Formation initiale des Aspirantes et des Postulantes. En 1999 elle est nommée Provinciale de la Province Marie Immaculée (SUO) qui a son siège à San Antonio au Texas. A la fin de son sexennat fécond, en 2005, elle est nommée Provinciale de la Province Saint Philippe Apôtre (SUA) qui a son siège à Haledon-New Jersey.

Durant ses deux mandats comme Provinciale, elle cherche avec les communautés locales, à prendre un soin particulier de la dimension vocationnelle de la Pastorale. Elle a un grand amour pour Marie Auxiliatrice et une forte conviction d’appartenance à l’Institut.

Pendant le XXIIIe CG, elle est élue Conseillère Visitatrice par l’Assemblée Capitulaire. Comme elle n’est pas Capitulaire, Mère Yvonne la rejoint par téléphone. « Sr. Phyllis m’entends-tu ? Je t’appelle de Rome, de la Salle Capitulaire pour te dire que l’Assemblée a voté en majorité pour que tu sois Conseillère Visitatrice. Est-ce que tu acceptes ? ».
Surprise, elle resta en silence pendant quelques instants se sentant bien petite en face de cet appel. « Alors, sr. Phyllis, que réponds-tu ? », poursuivit Mère Yvonne. “Avec foi et confiance entière en Dieu qui peut tout, je dis oui”.