Touba (Mali) Les Filles de Marie Ausiliatrice de la Province Madre di Dio de l’Afrique de l’Ouest (AFO) présentes depuis 1982, sur demande du Diocèse, gèrent à Touba, dans le Sud-Est du Mali, le Centre de Santé Communautaire (CSCOM), un dispensaire qui constitue l’unique centre de soins de la zone. Le CSCOM couvre les besoins de 11 villages pour une population totale de plus de 12.000 personnes. De plus, certains patients viennent de villages et de zones rurales sur la frontière avec le Burkina Faso.

Chaque jour au CSCOM on pratique les examens de laboratoire pour les maladies communes telles que la malaria et la typhoïde ainsi que les vaccinations. De plus, on y effectue de petites interventions chirurgicales et/ou d’urgences. Il y a également une salle d’accouchement ainsi qu’un service de pharmacie presque gratuit.

Dernièrement, les patients qui arrivent au Centre présentent des symptômes pouvant être compatibles avec ceux du Coronavirus. La Conférence Episcopale Italienne (CEI), dans le cadre du programme pour la prévention du Covid-19 en Afrique a financé deux Projets du CSCOM.

Le projet sanitaire doit permettre d’approvisionner le Centre en Dispositifs de prévention individuel et de médicaments difficiles à trouver et onéreux. Des produits nécessaires à l’élaboration de gel hygiénisant et de désinfectant ont été achetés afin d’en permettre leur production. En outre un microscope et le nécessaire afin de réaliser les examens de laboratoire pour l’identification du Coronavirus ont également été achetés.

Le projet pour la formation est finalisé à sensibiliser la population aux risques liés au Coronavirus et aux pratiques indispensables pour se protéger de la contagion. Il est en effet prioritaire de contraster la pandémie en mettant en oeuvre des moyens de prévention et d’éducation efficacies. Ceux-ci constituent les seuls moyens de prevention à disposition pour la plus grande partie de la population présente dans les villages loin des centres sanitaires et des hôpitaux puisqu’ils leur sont impossible d’accès.

Le projet prévoit une campagne de sensibilisation sur l’hygiène dans le cadre de la prévention Covid-19, réalisée par le personnel sanitaire de CSCOM sur divers niveaux:

– au sein du CSCOM, pour les patients qui bénéficient de soins ainsi que leurs familles;

– a Touba, pour les familles, le personnel des Ecoles et des Centres de Formation Professionnel;

– dans les 11 villages qui ont comme référence le CSCOM, avec en particulier, la formation des chefs de village, les enseignants et les élèves des 8 écoles primaires desdits villages, des responsables des chapelles catholiques et protestantes, des catéchistes, des Imams des écoles coraniques.

Des dépliants explicatifs reproduisant les fiches offertes par l’Office Sanitaire de Bamako et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) constituent des subsides valides surtout pour qui est peu familier avec l’écriture.

Afin de faire parvenir aux plus grand nombre de personnes possible les informations sur la situation du Covid-19, sur la prévention et sur les actions à entreprendre en cas d’urgence, la collaboration avec les stations de Radio Touba et de Radio Parana a été lancée. Cette dernière est la station de radio rurale du Diocèse qui transmet avant-tout dans la langue minoritaire du Sud-Est du pays, jusqu’au Burkina Faso.

Grâce à la collaboration de ces radios, des transmissions sont réalisées ainsi que des spots d’information pour enfants et adultes qui peuvent atteindre jusqu’à 700.000 personnes. Les langues utilisées pour les textes et pour les transmissions radio sont au nombre de trois : le Bambara (parlé aussi au Burkina Faso), le borè et le français.

Tout est organisé en synergie avec le Diocèse et les autorités locales. Le matériel est également utilisé dans l’Ecole des FMA de Bamako (Mali) qui accueille plus de 1.000 élèves de niveau pré-scolaire jusqu’à la fin du cycle secondaire.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.