Rome (Italie). « Le Seigneur nous fait vivre ce carême de l’année 2020 de façon tout à fait particulière, d’une manière que personne ne pouvait penser ou imaginer et qui demande vraiment chaque jour, en chacun de nous un changement de style et de façon de vivre ».

C’est avec ces mots que le Cardinal João Braz De Aviz, Préfet de la Congrégation pour les Instituts de vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique, s’adresse aux Consacrés et aux Consacrées dans une Lettre écrite pour le Carême au temps du Coronavirus, et qui est signée aussi par le Secrétaire Mgr José Rodriguez Carballo.

L’invitation à vivre un temps fort de foi et à être des témoins authentiques. « Le témoignage le plus efficace » pour des Consacrés/es est le respect des mesures restrictives qui « nous sont demandées par ceux qui nous gouvernent, soit au niveau de l’Etat, soit au niveau Ecclésial, à tout ce qui est disposé pour sauver notre santé, aussi bien comme citoyen particulier que comme communauté ».

« Prière, sacrifice, pénitence, jeune et charité », sont les armes pour arracher au Cœur Eucharistique de Jésus, la grâce d’arrêter la contagion du coronavirus.

C’est « un devoir de charité et de reconnaissance » de continuer de prier incessamment et d’offrir des sacrifices pour les autorités, les Gouvernants, les médecins et les opérateurs sanitaires, les volontaires de la Protection Civile et des Forces de l’Ordre et tous ceux qui offrent leur travail précieux pour lutter contre cette calamité.

« Comme à chaque époque de l’histoire passée et récente, partageons les souffrances, les angoisses, les peurs mais avec la certitude et la confiance que la réponse du Seigneur ne tardera pas à arriver et que nous pourrons bientôt chanter un Te Deum solennel de remerciement.

En conclusion la demande du Préfet de se confier à la Vierge de l’Amour Divin, en syntonie avec le Pape François qui confie la ville de Rome, l’Italie et le monde à la protection de la Mère de Dieu comme signe de salut et d’espérance ».

O Marie, nous nous confions à toi.

« Ô Marie tu brilles toujours sur notre chemin comme signe de salut et d’espérance.
Nous nous confions à toi. Salut des malades, toi qui près de la croix, as été associée aux souffrances de Jésus, gardant fermement la foi.
Toi, Salut du peuple romain, tu sais de quoi nous avons besoin et nous sommes sûrs que tu viendras à notre secours et que comme à Cana en Galilée, la joie et la célébration reviendront après ce temps d’épreuve. Aide-nous, Mère du Divin Amour, à nous conformer à la volonté du Père et à faire ce que Jésus nous dira, Lui qui a pris sur lui nos souffrances et s’est chargé de nos douleurs, pour nous conduire par sa passion et par sa croix, à la joie de la résurrection. Amen. (Pape François)

Le texte intégral de la Lettre dans diverses langues se trouve sur le Site Web de la Congrégation pour les Instituts de la Vie Consacrée et les Sociétés de la Vie Apostolique.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.