Rome (Italie). Avec la rencontre du 17 janvier 2020, au Vicariat de Rome (Palais du Latran) a commencé le parcours de la Consulte Missionnaire Diocésaine, convoquée par l’Evêque Auxiliaire de Rome, Mgr Gianpiero Palmieri, responsable du Centre Missionnaire Diocésain de Rome.

Il y avait environ 20 Congrégations présentes, ainsi que l’Evêque Auxiliaire de Rome, le Directeur du Centre Missionnaire Diocésain, don Michele Carafa, un laïc, un prêtre de Fidei donum et deux collaborateurs du Centre Pastoral Missionnaire. L’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, invité à participer à la Consulte, a envoyé sr. Maike Loes, Collaboratrice de l’Office FMA pour les Missions.

Selon le Vade-mecum du Centre Missionnaire Diocésain, la Consulte Missionnaire Diocésaine est un organisme représentatif du « monde missionnaire » présent dans les Diocèses. Elle est « le lieu de communion, d’étude, de consultation et d’élaboration de propositions missionnaires ».

Le Directeur du Centre Missionnaire Diocésain, don Michele Carafa, a présenté aux membres de la Consulte l’identité de cet organisme et sa proposition d’actualisation, en mettant l’accent sur l’appel à se mettre à l’écoute du cri de la ville et du monde et à s’enraciner  dans le tissu du Diocèse avec ses caractéristiques propres d’annonce, la charité et l’accueil, pour se sentir protagoniste de la vie du Diocèse de Rome.

L’Evêque, Mgr Gianpiero Palmieri, a présenté le parcours des sept ans à venir voulu par le Pape, en préparation au Jubilée de 2025, sur la base de l’Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium.

Un parcours – dont deux années sont déjà passées – à parcourir ensemble, en situation synodale permanente, où tous sont invités à l’écoute réciproque, même ceux qui ne font pas partie de la communauté chrétienne.

Le premier pas a été la formation d’une Equipe Pastorale, constituée de prêtres et de laïcs, qui ont le devoir d’animer la communauté paroissiale et de l’impliquer dans le chemin de renouveau pastoral pensé pour ces sept années à venir.

Tout cela pour vivre une nouvelle saison d’évangélisation où la limite entre la mission ad gentes et la nouvelle évangélisation est désormais réduite au minimum, considérant que Rome est toujours plus une ville multiethnique et multi-religieuse.

Durant ces sept années il y aura beaucoup d’événements organisés par le Diocèse, par exemple des Tables Rondes sur les thématiques qui regardent la ville. La Fête des Peuples, au mois d’avril, sera en outre une occasion pour rassembler les 150 communautés ethniques présentes à Rome.

Comme deuxième rendez-vous, le 25 janvier 2020, la fête de la Conversion de Saint Paul, les membres de la Consulte Missionnaire Diocésaine, ont participé à la rencontre de formation au Vicariat de Rome, qui avait pour titre : « Missio ad gentes, paradigme de l’évangélisation aujourd’hui », organisée par le Centre pour la Coopération Missionnaire entre les Eglises à et l’Office des Migrants du Diocèse de Rome. La conférence a présenté une réflexion à partir de l’interview donnée par le Pape au Dr. Gianni Valente, Journaliste de l’Agence Fides, dans le livre « Sans Lui nous ne pouvons rien faire » – Etre missionnaire aujourd’hui dans le monde. L’auteur du livre est intervenu ainsi que la Professeure Stella Morra, théologienne et Professeur à l’Université Pontificale Grégorienne et sr. Enza Carini, Secrétaire Générale des sœurs Missionnaires Comboniennes.

Le livre-interview est né durant le Mois Missionnaire Extraordinaire (octobre 2019), pour renforcer le dynamisme missionnaire de l’Eglise. Une expression chère au Pape François est celle de l’Eglise en sortie, une Eglise en sortie capable d’attirer non à soi mais à Dieu. Le Dr. Valente a rappelé combien le Pape François souligne souvent que chaque baptisé est missionnaire et combien le défi pour tous est de prendre conscience d’être appelé et convoqué pour porter à son tour l’Annonce.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.