Rome (Italie). Le 30 août 2021, le Pape François a reconnu les vertus héroïques de la Servante de Dieu Mariacristina Cella Mocellin, laïque fidèle et Mère de famille. Née le 18 août 1969 à Monza (Italie), Mariacristina a fréquenté le Lycée Linguistique de l’Ecole Marie Auxiliatrice de Cusano Milanino (MI) de 1982 à 1987 qui était alors géré par les Filles de Marie Auxiliatrice de la Province lombarde de la Sainte Famille (ILO).

Durant les années d’école, Mariacristina est une jeune fille sereine et positive, ouverte à tous. En classe, c’est une présence forte mais discrète. Un de ses camarade dit d’elle : ‘’Elle était joviale et plaisante, elle était déterminée et ne cédait pas sur les valeurs. C’était entre nous une ‘’autorité reconnue’’, mais toujours prête à rendre service’’.

L’empreinte du Charisme salésien est présent dans son engagement en tant qu’animatrice de l’oratoire et de catéchiste à la Paroisse de la ‘’Sainte Famille’’ de Cinisello Balsamo où elle résidait, à tel point que dans son Journal elle note quelques principes de Dom Bosco sur l’éducation.

Frappée d’un sarcome à la jambe gauche, après une opération et une thérapie, elle est de retour en classe, marquée par la maladie, souriante et désireuse de récupérer. ‘’Pas une absence de plus que nécessaire. Volonté, décision, conscience, désir de ne pas peser sur les autres. Jamais repliée sur elle-même’’, témoigne une enseignante FMA. ‘’Son attitude venait d’une force intérieure inexplicable qui s’est révélée, par la suite, dans son Journal Spirituel. Cristina n’a jamais rien fait d’extraordinaire, mais elle a toujours fait extraordinairement bien ce qu’elle devait faire’’. Elle prépare sa maturité soutenue par l’amitié et l’affection de ses compagnes et compagnons de classe, terminant le Lycée avec un résultat plus que bon.

Dans son Journal spirituel émerge un grand attachement à l’Eucharistie, avec la participation quotidienne à la Messe, de longs arrêts dans la Chapelle devant le Saint Sacrement et une vie de prière ‘’décidément intense’’.

Mariacristina e Carlo sposiSa rencontre avec un jeune homme, Carlo Mocellin, à la fin des vacances passées dans la Province de Vicenza chez ses grands-parents, l’amène à se fiancer et peu de temps après à se marier. Le 2 février 1991, Carlo et Mariacristina célèbrent leur union devant Dieu et s’installent à Carpané (VI).

Dix mois après le mariage naît Francesco suivi après un an et demi par Lucia. Alors qu’elle est enceinte de son troisième enfant, Riccardo, la tumeur à la jambe réapparaît. La jeune maman n’hésite pas à poursuivre sa grossesse, renonçant aux traitements afin de ne pas nuire à la vie de l’enfant qui naîtra sain et vif en juillet 1994. Le 22 octobre 1995, après un cheminement de donation et d’abandon au Père, aimé et recherché tout au long de son existence, Mariacristina naît au Ciel.

Frappé par le témoignage de foi authentique et de donation, le 8 novembre 2008 l’Evêque de Padoue, Mons. Antonio Mattiazzo, ouvre la Cause de Béatification de Mariacristina Cella Mocellin. La phase diocésaine du Procès se termine le 18 mai 2012 à l’église paroissiale de Valstagna (VI). La Congrégation des Causes des Saints a émis un avis favorable en soumettant son rapport au Saint Père, qui le 30 août 2021, a autorisé le Décret de Vénérabilité.

Les ‘’vertus héroïques’’ de Mariacristina sont le fruit d’une vie vécue à chaque instant ‘’extraordinairement’’, témoignant la beauté de la foi chrétienne jusqu’au sacrifice de soi afin de générer une nouvelle vie.

Les compagnons et les compagnes de classe, les Anciens/nnes Elèves des FMA qui ont vivant son souvenir, par le biais de l’Association des Amis de Cristina, continuent d’en témoigner, en promouvant le chemin vers la déclaration de sainteté.

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.