Rome (Italie). Le 1er janvier 2020 on célébrait la 53e Journée Mondiale pour la Paix au thème: La Paix comme chemin d’espérance: dialogue, réconciliation et conversion écologique.

Instituée par le Pape Paul VI, elle fut célébrée pour la première fois le 1er janvier 1968, comme appel au Dialogue et elle resta au cours des années, comme une invitation à la réflexion et à la prière pour la Paix dans le monde. «C’est le moment de notre salut fraternel et paternel et de notre souhait de paix avec tout ce qu’elle apporte avec elle: l’ordre, la sérénité, la joie, la fraternité, la liberté, l’espérance, l’énergie et la sécurité d’un bon travail, l’intention de recommencer et de progresser, le bien-être sain et commun et cette capacité mystérieuse de profiter de la vie en découvrant les rapports de son intime principe avec son but suprême: le Dieu de la paix».

Commencer une nouvelle année avec une journée consacrée à la Paix, signifie appeler l’attention de tous sur ce qui est «un bien précieux, l’objet de notre espérance auquel aspire toute l’Humanité». C’est cela l’incipit du message du Pape François, qui parle de paix comme un chemin d’espérance à parcourir en tant que communauté humaine, en s’ouvrant à des relations de confiance réciproque.

Un chemin d’écoute, basé sur la mémoire pour ne pas commettre les mêmes erreurs du passé et pour rappeler les petits gestes de solidarité reçus qui donnent des énergies nouvelles et rallument l’espérance.

Un chemin de réconciliation, en suivant la route du respect et du pardon, pour se reconnaître frères et sœurs. Et pour se mettre à l’écoute et à la contemplation du monde qui a été donné par Dieu, de la Maison Commune, dans un chemin de conversion écologique qui porte à trouver une nouvelle façon de l’habiter.

La paix, comme «un édifice à construire continuellement», a besoin «de témoins convaincus, d’artisans de la paix ouverts au dialogue sans exclusions ni manipulations».

Le Pape François rappelle que «l’on n’obtient la paix que si on l’espère. Il s’agit avant tout de croire à la possibilité de la paix, de croire que l’autre a le même besoin de paix que nous».

La Mère Générale des Filles de Marie Auxiliatrice, sr. Yvonne Reungoat, dans sa circulaire n. 993, reprend l’Etrenne 2020 du Recteur Majeur des Salésiens, Don Angel Fernandez Artime.

“Bons Chrétiens et Honnêtes Citoyens” et souhaitant un 2020 riche en bien, invite toutes les FMA à rester vigilantes « aux jarres vides de tant de jeunes qui ont besoin d’être remplies avec le vin nouveau de l’amour, de la confiance, de la certitude qu’en tous et toutes il y a un petit germe qui peut éclore de façon merveilleuse le « bon chrétien et l’honnête citoyen » là où l’on ne s’y attendait le moins. Tous, surtout les pauvres, peuvent apporter une contribution innovante pour l’édification d’un monde plus ouvert à la fraternité et à la paix».

Message pour la Paix 2020

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.