Manaus (Brésil). Sr. Carmelita Conceição, Provinciale de la Province ”Laura Vicuña’’ de Manaus (BMA), raconte dans une interview, comment les FMA vivent la situation de pandémie du Covid-19 qui a rapidement touché toute l’Amazonie.

Le 18 mai 2020 le Réseau Ecclésial Panamazonique (REPAM), dans une Communication de Presse, a présenté la situation difficile de l’Amazonie, « enfermée comme dans un étau entre la pandémie du Covid-19, qui touche des êtres humains déjà très vulnérables et l’augmentation incontrôlée de la violence dans les territoires ».

Dans les différents Pays de la Pan Amazonie, l’Eglise se fait l’écho des appels et demande de l’aide dans un contexte qui menace la survie de ce biome et de ses habitants : «Même lorsque la pandémie freine l’économie, le tamisage de l’or («garimpo») et la déforestation illégale des terres indigènes du continent continuent à plein régime ».

Pour cela la REPAM demande une action unitaire au peuple indigène de l’Amazonie, à la société civile de la Panamazonie et du monde, à l’Eglise Catholique et à toutes les confessions religieuses qui se préoccupent de la Création, aux jeunes, aux Institutions Internationales pour les droits humains, à la communauté scientifique, aux artistes et à toutes les personnes de bonne volonté, d’unir leurs forces en défense de la Querida Amazonia, avec toute sa splendeur, son drame et son mystère” (QA 1)

Comment la vie a-t-elle changé dans les communautés de la Province ?

«Comme à Cana, en ce temps de pandémie nous avons été mises au défit d’écouter la voix de Jésus à travers Marie qui recommande de faire tout ce que Jésus demande : « Vivre et partager la foi comme un trésor qui nous donne la force d’affronter avec espérance tout ce qui arrive dans le monde » (Cir. 997).

Les FMA de la Province BMA depuis mars 2020 suivent les directives du Gouvernement sur la distanciation sociale. L’Amazonie est durement touchée par la pandémie du Covid-19, qui s’est diffusé d’abord dans les Capitales et dans les villes environnantes et qui maintenant avance à l’intérieur des terres dans les zones indigènes et vers les frontières.

Chaque communauté dans la Province BMA a réorganisé ses journées, choisissant de consacrer plus de temps à la prière communautaire et à l’adoration eucharistique quotidienne, dans l’intention de prier pour la fin de la pandémie, pour les victimes du Covid-19, pour les opérateurs sanitaires en première ligne, pour le gouvernement et pour remercier Dieu pour tant de gestes de proximité. Il s’est créé un grand village global d’espérance et de solidarité à partir du prendre soin réciproque à l’intérieur des Communautés.

Comment allez-vous à la rencontre des besoins des gens ?

Les FMA de la Province collaborent avec différentes Institutions qui luttent pour le droit et la défense de la population la plus vulnérable, en sensibilisant et en organisant des ramassages de biens de première nécessité pour les familles qui n’ont plus de nourriture ni de produits d’hygiènes et pour ceux qui sont restés sans maison et sans travail.

A travers le Rede Amazônica de Solidariedade e Resistência de Belém, un réseau formé de différentes Institutions et Congrégations religieuses pour la collecte de fonds et d’aides pour réduire l’impacte de la pandémie sur les familles en difficulté, beaucoup d’initiatives de solidarité ont été organisées auxquelles ont participé aussi des jeunes du Mouvement Salésien des Jeunes.

La Communauté B. Laura Vicuña di Porto Velho, a répondu avec créativité aux besoins des employés les encourageant et en leur donnant des paquets de biens alimentaires. Deux fois par semaine, les FMA collaborent avec le Séminaire de l’Archevêché au projet : « Il est temps d’aimer et de servir », qui aide quotidiennement les sans abris en leur donnant un repas, la possibilité de prendre une douche et de laver leurs vêtements.

La solidarité est arrivée par l’Economat Général de l’Institut des FMA, qui a envoyé à la Province BMA une donation de la Province japonaise Alma Mater (GIA), constituée de paquets alimentaires qui ont été distribués aux migrants vénézuéliens de la Maison des Migrants – Abrigo D. João Batista Scalabrini et aux communautés indigènes dans la Campagne de l’Archidiocèse de Manaus. A chaque paquet les FMA ont ajouté une lettre avec la « Prière en temps de fragilité », pour apporter l’espérance. En collaboration avec Mesa Brasil, le Réseau National des Banques Alimentaires et la Fondation Banque du Brésil, on a distribué 250 paquets d’alimentation et de produits d’hygiène aux familles qui fréquentent le Centre Social Saint Benoît et aux autres familles de la zone, en collaboration avec la Pastorale des Enfants.

Les FMA de la Communauté Mère Angela Vespa de Manicoré en fin de semaine, avant la pandémie, animaient l’oratoire en périphérie. Leur préoccupation est que sans activité les enfants sont devenus plus vulnérables, mais les sœurs, même à distance, sont en contact avec le coordinateur de la Communauté Saint Expédit pour encadrer la situation. La Directrice du pensionnat Notre Dame des Grâces a fait une donation de repas à distribuer aux familles des enfants de l’Oratoire.

Le 24 mai, Fête de Marie Auxiliatrice, en solidarité avec les personnes les plus pauvres qui vivent dans la quartier Pedrinhas à Salinas, les FMA ont préparé des kits avec des produits d’hygiène accompagnés d’une médaille de l’Auxiliatrice et d’un petit texte de l’histoire des aides que Don Bosco apporta à la ville de Turin frappée par l’épidémie du choléra en 1954.

Quelles sont les initiatives qui ont été planifiées pour les Ecoles et les œuvres sociales ?

Les Ecoles ont suivi les consignes fournies par les Départements de l’Education de l’Etat et des Syndicats du travail, s’organisant selon les ressources disponibles. Les activités pédagogiques ont affronté le plus grand défi financier durable et en avril, dans une assemblée, le Réseau des Ecoles Brésiliennes – RSB- a offert une aide concrète pour venir en aide aux écoles les plus en difficulté à cause du manque de paiement des mensualités et à cause du chômage. En outre le Réseau des Ecoles du Brésil a mis gratuitement à disposition des élèves le Matériel Informatique Numérique.

Dans l’objectif d’accompagner les élèves dans le processus d’enseignement-apprentissage, depuis le 30 mars, a été lancée l’activité de formation à distance, valorisant les activités pédagogiques  et assurant selon la tradition salésienne, le « mot du soir » en ligne chaque jour.

La communauté éducative (l’administration, les enseignants, les équipes pédagogiques-pastorales) n’a pas compté ses efforts pour s’adapter à cette nouvelle façon d’enseigner : il a été nécessaire de se réinventer et de découvrir de nouveaux instruments de travail, après une semaine de formation et de programmation.

La Maison de famille Maman Marguerite de Manaus a élaboré un « Plan d’urgence et de prévention pour la contagion du Covid-19 », pour les enfants et les adolescents qui participe au Service d’Accueil Institutionnel, dans le but d’informer, de prévenir et de réduire le risque de contagion des hôtes et des collaborateurs institutionnels.

Dans le Centre Social Mère Mazzarello (CESMAZZA) de Porto Velho, une équipe constituée des personnels et des volontaires assiste en ligne quotidiennement les familles, avec des éclaircissements et des aides d’urgence, selon les situations familiales (maladie, violence, etc.) et en aidant l’accès à des plateformes virtuelles ceux qui n’ont pas les moyens. En outre cette équipe a organisé des campagnes de solidarité, à travers lesquelles sont aidées environ 200 familles. Elle a aussi préparé 300 paquets avec des produits alimentaires de base à distribuer aux familles ; 20 paquets à Vila Princesa, aux habitants près de la déchetterie et 20 à Cristal da Calama. Grace à la collaboration avec les organisations territoriales, en outre 400 masques ont été distribués ainsi que des denrées alimentaires.

Durant cette période beaucoup de personnes se sont adressées aux FMA pour recevoir de l’aide et on y répond en les confiant à la miséricorde de Dieu, conscientes qu’il ne s’agit pas seulement d’un drame pour l’humanité mais d’un temps de salut, un Kairos.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.