Cuiabá (Brésil). On a célébré le 25e anniversaire de la Province Notre Dame de la Paix (BCB).

Les Filles de Marie Auxiliatrice sont présentes au Mato Grosso, au Brésil, depuis 124 ans. La Province a célébré son Jubilée d’argent, en faisant mémoire du 13 février 1993, jour où la Province Notre Dame de la Paix fut inaugurée à Cuiabá/MT (BCB), se séparant de la Province Immaculée Auxiliatrice, Campo Grande/MS (BCB). Pour la célébration de cet événement il y eut une belle collaboration avec le groupe local de la Conférence des religieux du Brésil/CRB-Cuiabá, qui, au cours de la célébration a rappelé la rencontre des 300 ans de l’image de Notre Dame Aparecida, à laquelle on a donné la mission de Notre Dame Pèlerine de visiter les maisons religieuses des Congrégations présentes au Mato Grosso. Et la visite a commencé justement dans la Province Notre Dame de la Paix à Cuiabá.

La célébration Eucharistique de Remerciement a été présidée par Mgr Bonifacio Piccinini, SDB, Archevêque émérite de l’Archidiocèse de Cuiabá et concélébrée par plusieurs prêtres. A cette célébration ont participé des anciens élèves, des familles et des amis des sœurs salésiennes avec soixante deux religieuses de neuf congrégations diverses parmi lesquelles neuf séminaristes déhodaniens.

Durant ces 25 ans la Province a affronté les défis de la réalité de cette vaste région ainsi que ceux liés à la société d’aujourd’hui et à l’Eglise en général. Faisant partie de l’Institut elle a partagé le charisme et les lignes guides des documents officiels et des décisions des Chapitres Généraux. Soutenus par les paroles du Pape François, pour la jeunesse et la réalité, les communautés encouragent des processus adaptés pour agir sur les différents fronts de la mission, dans l’esprit du « Da mihi animas » et de « A toi je les confie ».

Dans les quatre Diocèses du Mato Grosso et de l’Etat de la Rondônia, il y a 10 communautés et 60 FMA.

Ensemble avec les laïcs, les adultes et les jeunes, les FMA accomplissent leur mission éducative en divers lieux et avec différents interlocuteurs : écoles, services sociaux, paroisses, communautés rurales et deux groupes ethniques les Bororos et les Xavantès. La fête continua dans la joie et la fraternité.

Que Marie Auxiliatrice, Notre Dame de la Paix nous aide à vivre et à nous transformer en pèlerins de la joie !

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.