Rome, (Italie). Le 15 janvier 2020 s’ouvriront en ligne les Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne 2021, sur le thème de l’Étrenne du Recteur Majeur des Salésiens de Don Bosco, le Père Ángel Fernández Artime: “Animé par l’espérance:” Voici, je fais toutes choses nouvelles “(Ap 21,5)”.

 La première journée commence par les salutations des présentateurs – Sr. Emilia Di Massimo, Fille de Marie Auxiliatrice et M. Antonio Boccia, Coordinateur mondial des Salésiens Coopérateurs – et par la prière animée par les novices salésiens du Colle Don Bosco à Castelnuovo Don Bosco (Asti)

Le Père Joan Lluís Playà, SDB, Délégué Mondial de la Famille Salésienne, accueille les participants et introduit l’événement: «Nous sommes unis par le message d’espoir que Don Bosco aujourd’hui, en la personne du Recteur Majeur, nous adresse à tous avec l’Étrenne de cette année. Nous voulons remercier et célébrer la vitalité de notre Famille et approfondir ensemble la vertu chrétienne d’espérance vécue dans le style salésien… parce que les jeunes, l’Église, le monde, nous demandent d’être générateurs d’espérance et parce que Dieu veut faire toutes choses nouvelles”.

Un premier moment est dédié à la présentation de l’Etrenne 2021 par le Recteur Majeur, qui nous a invités à affronter la réalité mondiale actuelle en tant que Famille Salésienne, marchant avec les jeunes et les familles dans l’espérance.

Mons. Derio Olivero, GSFS - 15 gennaio 2021

La parole a ensuite été donnée à Mgr Derio Olivero, évêque du diocèse de Pinerolo (Turin), qui a réinterprété la culture de cette époque à la lumière de l’espérance, élément intrinsèque de la structure de l’être humain: “on ne peut pas vivre sans espérance, nous sommes faits pour espérer ». Mgr Olivero a évoqué son expérience d’hospitalisation en réanimation pour Covid-19, où il a touché le pouvoir de l’espérance chrétienne, qui ne déçoit pas (Rm 5,5): «L’espérance ne peut exister que si on peut trouver un une raison de confiance, sur laquelle se reposer, alors nous pouvons générer de l’espérance. Le grand défi est de redécouvrir la foi chrétienne comme confiance dans l’action ». L’évêque a proposé des actions pastorales concrètes qui parlent de la vie, avec le style de la stupéfaction, du don, de la gratuité, de la joie, afin d’être générateurs d’espérance.

Ensuite, les différentes activités coordonnées par les centres linguistiques et régionaux, avec la visite virtuelle de la “Maison Musée Don Bosco” au Valdocco (Turin) et, pour le programme en italien, avec l’intervention de Sr. Alessandra Smerilli, Fille de Marie Auxiliatrice et Maître de Conférences en économie à la Faculté pontificale des Sciences de l’Education “Auxilium” de Rome. Sollicité par les questions de deux jeunes du Mouvement Salésien des Jeunes, Sr. Alessandra a raconté sa participation à «L’économie du Pape  François» – qui s’est tenue du 19 au 21 novembre 2020 – qu’elle a définie comme «jeune, fraîche, vivante et donc une expérience d’espoir, dans lequel les jeunes ont été le ferment de tout le processus » .

La journée, suivie en ditrct par plus de 5000 personnes du monde entier sur la page Facebook de l’ ANS et sur ANSChannel , s’est terminée par un temps de travail en petits groupes sur une plateforme virtuelle et la prière finale.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.