Rome (Italie). Le 12 novembre 2020 les Référentes Provinciales des Œuvres Sociales de la Conférence Interprovinciale du Brésil (CIB) se sont réunies sur internet afin de partager les initiatives qui se sont déroulées durant la période de la pandémie du Covid-19.

A la réunion, animée par sœur Runita Borja, Conseillère Générale pour la Pastorale de la Jeunesse, ont participé sœur Ivone Goulart, Collaboratrice dans le secteur PJ, sœur Silvia Aparecida da Silva, Directrice Exécutive du Réseau Salésien Brésil – Action Sociale et les Coordinatrices Provinciales de la Pastorale de la Jeunesse.

Sœur Runita Borja a débuté la réunion en présentant les objectifs : ‘’La réunion vise à renforcer la communion entre les FMA du Brésil et l’Institut, en partageant notre expérience sur la pandémie et sur la façon dont elle remodèle notre mission envers les enfants, les jeunes, les femmes et les familles vulnérables’’.

Sœur Silvia Aparecida da Silva a décrit l’œuvre du RSB – Action sociale : ‘’Nous sommes en train de vivre une période que nous n’aurions jamais imaginée. Les Gouvernements et la société se battent contre un ennemi invisible, le Covid-19, une pandémie qui a conduit à des changements significatifs dans notre façon d’être, de vivre et d’agir. Nous sommes isolés dans nos maisons, dans l’impossibilité de travailler, d’être ensemble et, dans certains cas, de communiquer parce que tout le monde n’a pas accès aux moyens technologiques. Que faire face à un avenir incertain ? Comme les fils et filles du ‘’rêve et de l’audace’’ de Dom Bosco et de Mère Mazzarello nous devons être prêts à affronter ce temps nouveau’’.

Au cours de la réunion, la richesse des projets entrepris par les Œuvres Sociales des FMA au Brésil est apparue et dénote un engagement fort à se réinventer et à rechercher de nouvelles stratégies afin d’être une réponse sur le territoire, avec la certitude que ces actions feront la différence pour les enfants, les adolescents et les jeunes dont la situation de vulnérabilité est accentuée par la pandémie.

Certains points critiques ont été mis en évidence tels que l’augmentation des situations de pauvreté et de violence, les disparités digitales et autres, mais également des signes d’espoir tels que le réveil de la créativité afin de répondre aux urgences, l’amélioration de la culture et de la solidarité, un renouvellement dans l’approche au monde digital et au travail en ligne, grâce également au support de Rede Salesiana Brasil.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.