Gizo (Îles Salomon). Le 13 mai 2022, à l’occasion de la fête de Mère Mazzarello, la Communauté FMA Mère Angela Vallese de Gizo, aux Îles Salomon, de la Province Marie Auxiliatrice (SPR), a célébré le 150e anniversaire de l’Institut FMA ensemble avec les jeunes et les paroissiens, au cours d’une messe présidée par l’Evêque du diocèse de Gizo, Mgr Luciano Capelli, salésien de Don Bosco.

“C’est la première fois en cinq ans que Mère Mazzarello est célébrée à Gizo.” – souligne la Directrice, Sœur Anna Maria Gervasoni – “Normalement, la paroisse célèbre l’apparition de Fatima, mais cette année, nous avons voulu souligner la fête de notre co-fondatrice et le 150e anniversaire de la fondation de l’Institut, avec la communauté paroissiale et l’évêque salésien.

Notre mission à Gizo est principalement éducative : nous administrons et nous travaillons dans deux écoles diocésaines, l’une technique et une autre primaire. La plupart des élèves sont protestants, mais ici la foi se vit sereinement et les relations entre les différentes confessions chrétiennes sont bonnes. C’est  surtout dans ces deux écoles que nous apportons le système éducatif salésien, en le transmettant aux enseignants et  aux professeurs qui le trouvent efficace. Les élèves apprécient également la façon dont ils apprennent et  la manière dont ils sont traités.

Au cours des trois années de préparation du 150e anniversaire, nous avons largement introduit la figure de Mère Mazzarello dans l’École technique. Les filles, en particulier, ont apprécié le film. Cette année, nous avions prévu de souligner à la fois Mère Mazzarello et le 150e anniversaire, mais le Covid, qui avait initialement épargné les Îles Salomon, est venu nous rendre visite, bloquant également la reprise des activités scolaires et pastorales.

Avec l’évêque, cependant, nous avons décidé de célébrer solennellement Mère Mazzarello et le 150e anniversaire par une soirée Eucharistique, en invitant les quelques paroissiens présents à Gizo, car la plupart des gens sont encore “confinés” dans leurs villages et leurs  îles, pour éviter la propagation du virus.

Avec le petit groupe de jeunes présents dans la ville, nous avons préparé la liturgie et les chants, même un chant dédié à Maïn ! Dans son homélie, l’Evêque a souligné que la sainteté de Maria Dominique résidait dans son humilité, qui lui a donné la capacité et la force de se donner totalement à tous.

Après la communion, nous avons projeté un Power point, racontant l’histoire de la Fondation de l’Institut FMA, comment il s’est développé et comment il opère dans le monde d’aujourd’hui.

La fin ne pouvait pas manquer : un gâteau pour tout le monde, en effet, il y avait trois gâteaux qui formaient le nombre 150.  On termina rapidement à la fois  parce qu’il était délicieux et aussi pour limiter le temps du rassemblement. C’est aussi un aspect de notre charisme salésien : trouver les stratégies pour célébrer ensemble la fête, en tenant compte des conditions du temps présent ».

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.