Rome (Italie). “Aujourd’hui est né dans la cité de David un sauveur, qui est le Christ Seigneur” (Lc. 2,11) C’est le Message de Vœux de Noël de la Mère Générale des Filles de Marie Auxiliatrice, sr. Yvonne Reungoat.

«Très chères sœurs,
C’est agréable de nous rencontrer, dans ce qui est maintenant devenu un rendez-vous attendu et désiré, à la veille de Noël, la fête de l’Incarnation du Seigneur.
Le Noël que nous nous préparons à vivre est un Noël différent des autres en raison de la situation sanitaire à travers le monde, des deuils, des douleurs, des peurs, des soucis qui sont arrivés, sous différentes formes, dans chaque communauté, dans chaque famille.
Beaucoup, y compris parmi nous, ont été attristés dans leur affection familiale ou amicale, certaines ont connu la maladie grave. Plusieurs de nos sœurs sont parties au Paradis.

Le Noël 2020
C’est un Noël très spécial mais il n’y a pas besoin d’être plus triste. Il y aura moins de lumières, moins d’arbres, moins de crèches, moins de manifestations festives, mais cela c’est le Seigneur qui le permet pour faire grandir et mûrir nos attentes. Nous avons vécu l’Avent, l’attente de la venue de Jésus. Et s’Il vient, nous ne pouvons pas rester immobiles : nous devons aller à sa rencontre avec amour, parce qu’Il est la lumière qui illumine le monde, Il vient nous sauver… Noël c’est aller à la rencontre de Jésus, en mettant notre vie entre ses mains. Noël c’est aller à la rencontre de nos sœurs et de nos frères, afin qu’à chacun d’eux aussi arrive la bonne nouvelle : « Aujourd’hui, nous est né dans la ville de David, un sauveur, qui est le Christ Seigneur », un aujourd’hui non seulement chronologique, mais un aujourd’hui de la présence de Dieu dans la vie et dans l’histoire humaine, un aujourd’hui qui donne une forme concrète à l’espérance.

Nous souhaitons que ce soit un Noël d’espérance, l’espérance qui naît de la rencontre avec Jésus, du service à celui qui est plus pauvre, seul, qui vit dans les « périphéries » dont parle le Pape et qui n’a plus la force de lutter pour construire un lendemain meilleur.

Le chant des Anges : ne craigniez pas
Les Anges apparurent aux bergers et chantèrent : “ Ne craignez pas, voici je vous annonce une grande joie, qui sera pour tout le peuple : aujourd’hui vous est né dans la Cité de David, un sauveur, qui est le Christ Seigneur (Lc. 2,10-11).
C’est un chant que nous pouvons accueillir dans notre vie marquée par la situation dans laquelle nous sommes immergées et toujours sous le regard du Père ; un chant que nous devons faire résonner dans la vie de celui qui nous rencontre, dans la vie des jeunes avant tout. C’est une annonce pour nous, pour chacune de nous, pour chaque homme et chaque femme, parce qu’elle contient un encouragement : « Ne craignez pas ».
« Ne craignez pas » : ce sont les paroles qui sont répétées aussi pour nous, aujourd’hui : ne craignez pas. Moi, je suis avec vous, je ne vous abandonne pas, je sais tirer le bien, même de la marée de douleurs qui semble vouloir vous submerger.

Le chant des Anges retentit : je vous annonce une grande joie
Le ‘’ne craignez pas’’ et le ‘’savoir espérer’’ sont aussi des conditions pour pouvoir se réjouir.
Si notre cœur est fermé et replié sur lui-même dans une attitude d’auto-défense, si nous voyons tout en gris et tout en négatif de façon irréversible, aucune annonce de joie n’est accessible ; si les jeunes ne trouvent pas sur leur route des éducateurs et des éducatrices qui sachent leur montrer des horizons pleins de lumière, même s’ils sont difficiles à atteindre, ils ne pourront pas entendre le chant des anges et aller à Bethléem  pour ‘’voir’’ l’Enfant.

Je vous annonce une grande joie : la joie de savoir que Dieu continue de nous aimer et ne nous abandonne jamais, la joie de pouvoir nous aimer réciproquement, la joie d’un salut tout à fait gratuit et infini, la joie de pouvoir être signe de sa Présence pour ceux qui ont besoin de la rencontrer dans le visage de qui sait aimer gratuitement, de qui offre de belles perspectives de plénitude, même au milieu des souffrances d’un quotidien difficile.

Le chant des Anges : un Enfant vous est né
Un enfant vous est né. Chaque naissance apporte la joie dans la famille qui l’a voulue et attendue : c’est la victoire de la vie, c’est le triomphe du rêve et de l’espérance !
Le Pape François nous a rappelé dans sa lettre sur la crèche « Signe admirable », de l’année dernière : « La naissance d’un enfant suscite joie et admiration parce qu’elle nous met devant le grand mystère de la vie. En voyant briller les yeux des jeunes époux devant leur enfant à peine né, nous comprenons les sentiments de Marie et de Joseph qui en regardant l’enfant Jésus perçoivent la présence de Dieu dans leur vie» (n.8).
L’Enfant de Bethléem porte la victoire définitive de la Vie et c’est pour cela que nous pouvons vivre en profondeur le Noël.

Un Enfant est né pour nous : l’espérance est née et renaît pour nous et pour tous : aussi sombre que soit l’horizon, nous devons toujours cultiver la certitude que derrière les nuages il y a encore le soleil qui brillera à nouveau dans notre ciel, dans le ciel de cette humanité.
C’est l’Enfant de Bethléem le soleil qui ne se couche jamais, le soleil qui surmonte toute perturbation et toute misère, tout mal et toute pauvreté, toute inimitié et toute solitude.
C’est le message qui nous est confié pour que Noël 2020 soit empreint d’espérance et d’attente pour ce que Dieu fait petit enfant : «Voici que je fais toute chose nouvelle ! » (Ap. 21.5).

Que la Vierge de Nazareth et de Bethléem nous aide à être des femmes d’espérance, à savoir la donner à ceux qui vivent à nos côtés, en particulier aux nouvelles générations, parce que Jésus vient chaque jour se donner à nous, s’offrir à notre amour et à notre adoration ; parce que s’il est avec nous et si à travers nous Il veut nous atteindre tous et toutes, nous ne pouvons pas être tristes ni découragés : nos cœurs sont pleins de sa présence qui est joie !

Je vous confie mes vœux pour vos familles, les collaborateurs laïcs et collaboratrices laïques, les jeunes, pour eux aussi, résonne l’annonce de l’espérance : un Enfant est né pour vous.
Que le chant des Anges résonne pour le Recteur Majeur Don Ángel Fernández Artime, pour les confrères Salésiens et pour tous les prêtres qui nous assurent leur ministère, pour les évêques des diocèses : qu’ils sachent qu’ils peuvent toujours compter sur notre collaboration fraternelle.
Que l’annonce du Sauveur atteigne ceux qui n’ont pas encore accueilli le Christ dans leur vie ou qui ne le connaissent pas et qu’Il les remplisse de joie et d’espérance !

Joyeux et saint NOEL 2021 !

Roma, 24 décembre 2020

            Sr. Yvonne Reungoat
Supérieure Générale de l’Institut des FMA

Texte intégral du message

15 COMMENTAIRES

  1. Muchas felicidades Madre Yvonne en esta bella epoca de la Navidad.
    Gracias por su esperanzador y sentido mensaje. Con Jesús seguiremos este trayecto particular de la historia para colaborar en hacerlo presente a nuestros jóvenes y tantos hermanos.
    Nuestra oración y cariño fraterno desde la comunidad de Santurce, Puerto Rico.

  2. Joyeux noël ma soeur depuis Barakaldo en Espagne. Du courage pour soutenir la vie et le coeur vivant de l’institut. Unión de priere

  3. Grazie, carissima Madre, per il messaggio natalizio. Come sempre apprezziamo e facciano nostro il valore della speranza tanto necessaria in questo tempo. Offriamo, preghiamo e ci aiutiamo nel dono reciproco di servizio e tenerezza.
    Sentiamo la presenza di Maria nonostante la complessità della situazione generale e siamo sicure della sua potente intercessione.
    Seguiamo con attenzione i vari aggiornamenti restando unite a lei e alle comunità sparse nel mondo. Ci sentiamo pensate da lei con affetto e ringraziamo con la preghiera e il desiderio di tempi migliori. Buone Feste Natalizie: Buon Anno nuovo

  4. Dear Mother Yvonne. Thank you very much for the words of hope and inspiration. And thank you for keeping us in the Institute ever inflamed with the fire of Mornese. Happy and blessed Christmas. We the FMA in Papua New Guinea are keeping you in our prayers everyday especially during our daily novena to Mary Help of Christians since the start of the pandemic. We are less affected by the pandemic at this time, thank God but we offer the world our support of prayers and acts of offering in the daily.
    May the Babe Jesus ever lead you and enlighten your discernment. Live Jesus.

  5. A Blessed and joyful CHRISTmas to you Mo. Yvonne. May the LIGHT of JESUS CHRIST fill your life as you continue to accompany us and lead us closer to the Lord everyday through your prayers, sacrifices, and inspiring words.
    We love you.
    Sr. Irene Mangabat, FMA and all the Sisters here in Mary Help of Christians School – Mabalacat, Pampanga, Philippines

  6. Obrigada, Madre,
    De Belo Horizonte, te enviamos um abraço e um GRAZIE pelas tuas palavras de encorajamento e de esperança. Queremos, como Inspetorias unificadas, fazer experiência do amor de Deus manifestado na encarnação de seu Filho Jesus, a quem queremos ouvir com o coração, para “fazermos o que Ele nos disser”.
    Rezamos para que os caminhos do CG 24 sejam fecundados pela espera paciente e ativa, que se faz esperança.
    Grande abraço das Irmãs, jovens e todas as comunidades educativas de BBH.

  7. Grazie Madre Yvonne, per le tue parole di speranza. Il tempo che stiamo vivendo invoca vicinanza, incontro, dono, serenità, certezza. Tutto questo è possibile se vivremo in profondità il mistero dell’amore di Dio che in Gesù diventa capace di dare la propria vita per gli altri. Questo Natale è l’occasione propizia per incominciare!

  8. Gracias amadísima madre Ivone por su mensaje navideño y pensar en todos quienes somos parte de la familia. Si madre buena que el Dios de paz este presente en su vida para que continúe repartiendo a todo el Instituto. Feliz Navidad con gratitud. Sor Elsa Matute. Ecuador.

  9. Querida Madre, Gracias por sus Augurios. Nosotras también desde el bello lugar de la Morenita, Santa María De Guadalupe, le expresamos nuestro gratitud por su acompañamiento que hemos sentido cada una de nosotros. Que este gozo del nacimiento de Cristo, que se nos da en abundancia, como suelo hacerlo él, que cuando da, da a manos llenas, encuentre la apertura en cada uno de nuestros corazones para recibir la abundancia de su amor y poderlo derramar a cuantos se encuentran a nuestro lado, principalmente a las hermanas y luego se desborde a los demás. Una Feliz Navidad Madre. Con mucho cariño le decimos sus Hijas de la comunidad “San Miguel”, Uruapan, MIch. México.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.