Rome (Italie).  Le 30 août 1951, en Pogrzebień, la Vénérable Mère Laura Meozzi, missionnaire italienne, terminait sa vie terrestre. Elle arriva en Pologne en 1922 à la tête du premier groupe des Filles de Marie Auxiliatrice qui s’établirent à Różanystok et ouvrirent  un orphelinat pour les enfants qui avaient perdu leurs parents durant la première guerre mondiale.

Pogrzebień fut la dernière maison où Mère Laura vécut les cinq dernières années de sa vie (1946-1951) après être revenue avec 120 enfants de Laurów à cause du déplacement des frontières entre la Lituanie et la Pologne. Cet immeuble, obtenu des Salésiens de Don Bosco en 1946 et destiné au Noviciat des FMA, durant la seconde guerre mondiale fut un Kinderlager, c’est  à dire un camp de concentration pour les enfants dont les parents avaient été envoyés dans les camps d’extermination. Pour cela Mère Laura a voulu que les novices et les sœurs, par leur vie et leur prière, soient un acte permanent de réparation pour les crimes qui eurent lieu à cet endroit. Au cours de sa vie, ces murs se remplirent des sourires des enfants de l’Oratoire. C’est là, il y a 69 ans, qu’à minuit 45, entourée de ses sœurs, elle remit son âme à Dieu.

Ces trois maisons d’enfants : Różanystok, Laurów, Pogrzebieńe, Mère Laura Meozzi étant au milieu d’eux, sont une proposition pour approfondir sa maternité spirituelle, caractéristique des FMA et vivre un Triduum du 27 au 29 août en préparation à sa mémoire, le 30 août 2020, en offrant la prière aussi bien pour les enfants que pour sa cause de béatification.

La dernière demande de prière est pour un enfant de 14 mois prénommé Leo, qui lutte pour la vie. Si Dieu veut le miracle pour la béatification de Mère Laura, ce pourrait être aussi cela.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.