Rome (Italie) Le 24 août 2020, la Conseillère Générale pour la Pastorale de la Jeunesse, sœur Runita Borja, a animé la vidéoconférence avec les Coordinatrices des Œuvres pour les Jeunes à risque (Youth at Risk – YaR) des sept Provinces de la Conférence Interprovinciale de l’Inde (PCI), sur le thème : ‘’La pandémie du COVID-19 donne une nouvelle forme à la mission des FMA. Quels sont les démarches pour les FMA de l’Inde afin proposer une vision d’un futur pour les jeunes à risque ?’’.

L’objectif de la rencontre en ligne était de renforcer la communion entre les Filles de Marie Ausiliatrice de la Conférence PCI impliquées à faveur des enfants, des jeunes et des femmes à risque et de partager les diverses expériences sur le comment la pandémie du Covid-19 a remanié cette mission.

Un facteur de risque est tout ce qui augmente la probabilité qu’une personne subisse des dommages. Un facteur protecteur est tout ce qui peut réduire un possible préjudice d’un facteur de risque. La classification de ‘’jeunes à risque’’ nous demande donc à nous engager à protéger et à soutenir les jeunes dans la transition vers l’âge adulte, en les accompagnant dans leur développement intégral, à travers l’élaboration de politiques et de projets tournés vers ce but.

Dans son message d’ouverture, sœur Runita Borja, a mis en évidence l’importance de reconnaître les défis et les opportunités qui se présentent durant cette pandémie et d’affronter, tout en faisant usage de discernement, les besoins des plus pauvres et des plus vulnérables, dans lesquels Jésus s’est identifié : ‘’En vérité je vous le dis : chaque fois que vous avez fait ceci à un seul de mes frères plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait’’ (Mt 25,40).

Sœur Runita a conclu son intervention en reprenant les paroles prononcées par le Pape François durant l’Angélus du 23 août 2020 qui, dans l’accomplissement des œuvres de solidarité, nous invite à mettre Jésus au centre :

‘’Il est indispensable et admirable que la pastorale de notre communauté soit ouverte aux multiples pauvretés et urgences qui nous entourent. La charité a toujours été la route principale du cheminement de la foi et de son perfectionnement. Il est nécessaire que les œuvres de solidarités, les œuvres de charité que nous faisons, ne nous détournent pas du contact avec notre Seigneur Jésus. La charité chrétienne n’est pas simplement de la philanthropie mais, d’une certaine manière, il s’agit de voir l’autre avec le regard de Jésus lui-même et de contempler Jésus dans le visage du pauvre’’.

La conférence en ligne s’est poursuivie avec la présentation de la part des représentantes du groupe YaR – Youth at Risk (Jeunes à risque) du travail que les FMA réalisent, de la collaboration avec les professionnels des différents secteurs éducatifs afin d’atteindre les jeunes les moins considérés de la société, de les préserver dans leurs droits et de leurs offrir la possibilité d’une instruction et d’une formation pour pouvoir affronter le futur avec dignité et espoir.

D’après les interventions des participantes, il en ressort une grande passion et responsabilité de la part des FMA et des laïcs dans leurs travail avec les jeunes à risque pour les accueillir et les soutenir afin de les porter à vivre leurs vies dans la plénitude.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.