Rome,(Italie). Le 25 avril 2021 à Rome, à la Maison “Mère Angela Vespa”, siège de la Faculté Pontificale des Sciences de l’Éducation «Auxilium», la Journée Mondiale de Reconnaissance 2021, a été célébrée ayant comme thème: «En ligne, pour une culture de la vie».

La Supérieure Générale de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, sr. Yvonne Reungoat, en réponse aux messages de gratitude reçus des Provinces de l’Institut FMA et de la Famille salésienne, a écrit un Message dont voici le texte intégral.

“L’expérience inoubliable de la Fête de la Reconnaissance Mondiale le 25 avril au siège de la Faculté Pontificale des Sciences de l’Education “Auxilium” est très présente dans mon cœur.

Ce fut une riche expérience de communion en tant que “famille mondiale” réunie autour du charisme éducatif, un don précieux que l’Esprit Saint a fait à l’Église et qui continue d’être une source de vie nouvelle pour tous, en particulier pour les jeunes que le Seigneur nous envoie aujourd’hui.

Nous avons célébré une fête avec un cœur qui bat au rythme de l’amour, qui vit la même vie partagée dans de nombreuses langues, de nombreuses cultures différentes, de nombreuses habitudes, mais avec un seul cœur plein de l’esprit de famille qui caractérise notre spiritualité.

Je tiens à vous remercier tout particulièrement pour les messages nombreux et créatifs qui me sont parvenus venant des cinq continents, à l’occasion de cet événement annuel.

Avec un message simple et affectueux, je voudrais rejoindre toutes les Filles de Marie Auxiliatrice, les Communautés Educatives, chaque jeune, les laïcs, les familles; les membres de la Famille Salésienne, en particulier les Frères Salésiens, les personnes qui de différentes manières se sont manifestées avec affection, spontanéité et sentiment d’appartenance.

Un merci spécial à la Supérieure de la Visitatoriat, Sr. María del Carmen Canales, à la Doyenne de la Faculté «Auxilium», Sr. Piera Ruffinatto, aux Sœurs de la Visitatoriat, à tous ceux qui ont collaboré pour le succès de la fête. La capacité à gérer les moyens de communication nous a plongés dans la richesse typique de nos réalités présentes partout dans le monde: une connexion appréciée pour la qualité et le professionnalisme avec lesquels elle s’est réalisée.

Le Saint-Esprit a trouvé une ouverture de cœur et de réflexion pour le choix du thème de la fête qui nous était proposé: En réseau pour une culture de la vie. Cela se réalise essentiellement par l’éducation et éduquer signifie donner naissance à la vie, la faire grandir; c’est former des personnalités capables, à leur tour, de générer une nouvelle vie même en cette période de pandémie qui a provoqué une réelle urgence éducative: un grand défi à relever en «réseau», ensemble.

Mon souhait est que la participation active à la célébration se poursuive chaque jour, en construisant ce “réseau” indispensable pour que le charisme puisse s’exprimer, s’étendre et ainsi continuer à donner de l’espoir, pour promouvoir la culture de la vie aujourd’hui plus importante que jamais, en particulier pour les nouvelles générations.

Remercier Dieu pour le don de la vie, être passionné par la vie, c’est continuer à dire merci concrètement et avec joie, s’engager à entretenir le feu du “da mihi animas cetera tolle“.

Certes, ce que je vous communique n’exprime pas tout ce que je porte dans mon cœur, mais je suis sûre que chacune de mes expressions sera accueillie dans toute son intensité par vos cœurs qui savent garder vivant le «souvenir» de ce qui a été magnifiquement vécue et donner des raisons d’espérer pour aujourd’hui et pour l’avenir de notre mission dans l’Église et dans la société. Je remercie, également au nom des Sœurs du Conseil Général, les Provinciales et les Responsables de chaque communauté pour les offrandes généreuses qui nous sont parvenues et que nous utiliserons selon les indications spécifiées dans la lettre qui vous a été envoyée.

Nous sommes maintenant au seuil du mois dédié à Marie. Mon désir est qu’avec son aide nous nous sentions vraiment comme une grande famille: la grande et belle Famille salésienne, avec des vocations différentes, mais toutes en réseau, pour la culture de la vie.

Dans ma prière, surtout le 24 mai, je remettrai mes remerciements entre les mains de Marie Auxiliatrice afin que ce soit elle qui vous les porte, lumineux et chaleureux avec affection, comme l’était chacun de vos gestes de gratitude et de solidarité.

Je souhaite également à tous une bonne fête de saint Dominique Savio et de Marie Dominique Mazzarello.

Que Dieu vous bénisse!”

Rome, 30 avril 2021

Sr. Yvonne Reungoat
Supérieure Générale de l’Institut FMA

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.