(Italie). ‘’Comme une biche dans les montagnes. Sœur Maria Pia Giudici’’ est le titre du livre écrit par Graziella Curti – publié par Paoline Editoriale Libri, novembre 2021 – qui propose un portrait de sœur Maria Pia Giudici (1922-2020), Fille de Marie Auxiliatrice qui a vécu la mission éducative salésienne en accompagnant les jeunes dans la rencontre avec Dieu à travers la Parole et le contact avec la nature des montagnes de Subiaco, près de Rome.

Graziella Curti – Fille de Marie Auxiliatrice, Conseillère Générale de l’Institut FMA pendant douze ans et amie de sœur Maria Pia – recueille et organise des interviews, des morceaux de ses écrits, des témoignages des nombreuses et différentes personnes qui l’ont connue, afin d’en cerner sa vie et son intuition de donner de la stabilité à un espace d’accueil, de dialogue, de silence et de rencontre avec Dieu, dans le style de l’esprit de la famille salésienne.

De l’appel vocationnel, pendant qu’elle allait en vélo, à la mission dans le secteur de la communication sociale – où elle utilise sa créativité et ses compétences dans l’élaboration du film sur la vie de Maria Domenica Mazzarello, les rameaux d’une terre forte, – aux premières expériences des Camps de la Parole avec les jeunes filles au ‘’Chalet Ste Maria’’, jusqu’au débarquement à l’ermitage de St Biagio, où la vivacité d’une femme qui cherche Dieu dans la beauté émerge : ‘’Ma vocation est née dans ma soif de beauté, de bonté, de vérité. Je sentais que Dieu seul était fondamentalement la réponse absolue à ma soif et que tout ce que j’avais (et ce n’était pas peu) n’était rien comparé à son amour’’.

Le titre du livre rappelle l’image du Psaume 41 que sœur Maria Pia reprend dans l’un de ses poèmes intitulé ‘’la Biche’’, dans lequel elle décrit sa recherche passionnée de l’eau vive sur les montagnes de l’Esprit.

‘’Sœur Maria Pia, à sa manière, a su identifier un moyen d’annoncer l’Evangile aux jeunes et aux adultes qui fréquentaient Saint Biagio, ainsi que pour les autres initiatives qu’elle promouvait, afin de leur permettre de suivre la voie d’une familiarité orante avec l’Ecriture’’, observe, dans l’épilogue, son neveu Mons. Giovanni Giudici, Evêque émérite de Pavie.

Dans le chapitre ‘’rencontres’’, sœur Graziella Curti recueille les témoignages d’amitiés intellectuelles et spirituelles dans les cahiers contenants l’abondante correspondance de sœur Maria Pia avec les ‘’illustres visites’’ reçues à l’ermitage, y compris le Cardinal Archevêque de Milan Carlo Maria Martini, qu’elle considérait comme un ‘’maître et un pasteur’’ et l’écrivaine italienne Susanna Tamaro, qui dès sa première visite a senti Saint Biagio comme ‘’sa deuxième maison et sœur Maria Pia, comme la ‘complice’ de ses processus créatifs’’.

Sœur Maria Pia et les sœurs de la Communauté FMA, avec la proposition de la Lectio Divina sur la voie tracée par le Cardinal Martini, offrent à ceux qui viennent à Saint Biagio, un chemin à la portée de tous afin d’atteindre la prière du cœur.

Dans la préface de ce livre, Susanna Tamaro écrit :

‘’L’esprit de Saint Biagio est fait de légèreté, de la capacité de se réjouir des plus petites choses, d’accueillir même les personnes les plus perdues avec l’attention d’une famille empreinte d’un amour sans jugement, mais qui n’est pas pour autant dénuée de fermeté’’.

Saint Biagio aujourd’hui

L’annexe du volume est consacrée à la réalité actuelle de la Maison de prière Saint Biagio, appartenant à la Province Romaine Saint Jean Bosco (IRO), dont la Communauté FMA poursuit l’œuvre en continuant le projet tracé par sœur Maria Pia Giudici, à l’écoute des besoins actuels, également dictés par la pandémie de Covid-19.

4 COMMENTAIRES

  1. Fico feliz e grata pela publicação do livro de Ir. Graziella Curti, sobre essa grande FMA, Ir. Maria Pia Giudicce, com quem o primeiro curso de Espiritualidade Salesiana (Torino) teve dias intensivos de aulas sobre cinema. Recordo-me ainda hoje de suas palavras de sabedoria e de seu testemunho! Com certeza esta obra fará um grande bem a todos que a lerem.
    Gratidão!

  2. Me tocó conocer a sor María Pía poco antes de su muerte, nos dirigió una lectio divina en San Biagio.
    Bastaba verla para captar que era una mujer de una profunda vida interior, enamorada de la naturaleza, de la vida, de su vocación. Gracias sor Graziella por este hermoso regalo.

  3. Estuve presente desde la Comunidad de Casa Generalicia cuando Sor María Pía inició esta experiencia de oración. Sé cuánto gozó y … sufrió para llevarla a cabo; me gustaría poder leer muy pronto cuanto ha escrito Sr. Graziella para alabar a Dios y dar gracias por la respuesta generosa de Sor María Pía a los caminos que le mostraba el Espíritu y que pocas comprendimos en aquellos sus primeros pasos. Gracias Sor Graziella! Sor Haydée

  4. Che bello… grazie sr Graziella per questo dono.
    Sr Maria Pia godrà da lassù per questo tuo lavoro. Spero di poterlo leggere presto.
    Sr Maria Brai

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.