Pavie (Italie). “Non des murs mais des ponts”. C’est le slogan que les Filles de Marie Auxiliatrice de la Communauté Marie Auxiliatrice de Pavie de la Province Lombarde Sainte Famille (ILO), avaient pensé pour vivre le Carême, ensemble avec les étudiants de l’Ecole Marie Auxiliatrice de Pavie. Comme les étudiants ne peuvent pas aller à l’école à cause du danger du coronavirus, elles ont pensé de construire un pont virtuel qui parte de la Communauté pour rejoindre toutes les familles.

L’idée est venue en regardant la vidéo de l’Archevêque de Milan, Mgr Mario Delpini, dans laquelle alors qu’il annonce que tout est suspendu – les activités, les rencontres, les célébrations – il invite les prêtres, les religieux et religieuses et les diacres permanents de l’Archidiocèse ambroisien de rejoindre les gens avec les nouvelles modalités de communication. Pourquoi ne pas essayer de le faire en utilisant un moyen typique du Charisme Salésien qui est « le mot du soir » ?

Ainsi chaque soir les FMA de la Communauté s’alternent devant la vidéo caméra, pour dire quelque chose qui lui tient à cœur. En réalité, cette initiative fait du bien d’abord à la Communauté parce que malgré les circonstances qui imposent de rester sans les enfants, les adolescents et les jeunes de l’école, avec le cœur et l’esprit « en sortie », pour être près de toutes les familles avec des paroles de réconfort.

Pour “le mot du soir”, on a choisi différentes thématiques, en tenant compte de la sensibilité de chaque FMA qui a décidé de participer. Qui commente l’Evangile des dimanches de carême, qui raconte un épisode de la vie de Don Bosco ou propose le témoignage de quelques missionnaires, qui parle de sa vocation religieuse, qui suggère quelques petits travaux pour la fête du papa ou pour la fête de Pâque, qui partage la recette d’un gâteau : chacune a donné libre cours à sa propre créativité.

Le “mot du soir” se termine en récitant une courte prière pour confier à Marie ce moment difficile que le monde traverse, dans la certitude d’être toujours sous son manteau. Il s’agit d’une initiative simple, mais bien appréciée par beaucoup de personnes qui remercient pour cette proximité concrète et nous écrivent des messages d’estime sur la page Face book de l’école.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.