Rome (Italie). Le 6 janvier 1872 est une date importante pour l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice qui célèbre cette année le 150ème anniversaire de sa fondation (1872-2022) : le jour de la Manifestation du Seigneur aux nations, Dom Bosco confiait à Dom Pestarino, guide des Filles de l’Immaculée de Mornese (AL), son désir de donner naissance à la Congrégation des FMA.

Dans le 1er volume des Chroniques de l’Institut des FMA, sous la direction de sœur Giselda Capetti, il est raconté la visite d’un groupe de Mornésiens à Dom Bosco, en convalescence à Varazze après la maladie, dans la Province de Savona (Italie). Resté seul avec Dom Pestarino, Dom Bosco exprima sa volonté :

« Nous pourrions donc commencer ce dont nous avons parlé cet été à Turin. Et si vous le croyez, en allant à Mornese, rassemblez les Filles et faites qu’elles votent afin de former le Chapitre (Conseil) (…). Dites-leur de prier, de prendre courage, que tout se fasse pour la plus grande gloire de Dieu et en l’honneur de la Vierge : et je prierai le Seigneur et la Vierge ici de mon lit pour elles et afin qu’ils bénissent le nouvel Institut ».

Les Chroniques poursuivent :

« Dans la pensée du Père, donc, l’Institut était déjà fondé car il appelait le ciel à le bénir et l’a révélé lors de la fête qui rappelle la manifestation de Dieu aux gentils à travers les Rois Mages.

L’Epiphanie de 1872 ! Ecrivons en lettres d’or cette date qui marque la naissance de la deuxième Famille de Dom Bosco ! Tout s’est fait en silence, dans l’ombre, mais cela ne veut pas dire que c’est moins important. (…) Le monde n’en sait rien, tout comme il ne savait rien du miracle de Dieu dans le cœur des Mages. Ce n’est que plus tard qu’il verra les formes extérieures, les modalités nécessaires afin d’établir parmi les hommes une si belle œuvre, mais les Filles de Dom Bosco sont là aujourd’hui, et portent dans le cœur du Père, à peine convalescent, le sourire de tant d’espoir qui ne disparait pas ». (Cron. I 270-271).

A son retour à Mornese, Dom Pestarino confie aux Filles de l’Immaculée le cahier des premières Règles, leur recommandant de les lire avec foi et de décider d’accepter ou non l’appel à faire partie de l’Institut que Dom Bosco était prêt à former, avec l’intervention de l’Esprit Saint et de Marie, comme le précise l’article 1 des Constitutions des FMA :

‘’Par don de l’Esprit Saint et avec l’intervention directe de Marie, Saint Jean Bosco a fondé notre Institut comme une réponse de salut aux attentes profondes des jeunes filles’’.

Depuis 1872, avec Sainte Maria Domenica Mazzarello et les premières Filles de l’Immaculée, il y a 33.977 jeunes filles qui, ‘’dans une attitude de foi et de gratitude envers Dieu’’, ont accueilli l’appel missionnaire à être ‘’un signe et une expression de son amour prévenant’’, lumière d’espérance à travers la mission éducative.

1 COMMENTAIRE

  1. Che bello! Noi non eravamo ancora, ma nel Cuore di Maria SS. eravamo presenti! Amate! Chiamate per nome! D.Bosco con Main tesseva la Storia , l’Ausiliatrice disegnava e generava la nostra Famiglia: magnificat!

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.