Santiago (Chili). Les FMA du Chili nous informent sur la situation de crise que le Pays vit en ce moment et de l’engagement des FMA pour promouvoir la paix et le dialogue.

Le 15 novembre 2019, à presque un mois des manifestations des gens dans les rues de tout le Pays, certaines avec des épisodes de violence, mais pacifiques dans beaucoup de cas, les représentants politiques du Congrès National Chilien sont arrivés à un accord historique avec l’objectif de convoquer un referendum pour 2020, afin de rédiger une nouvelle Constitution qui remplacera celle de 1980. Depuis le 18 octobre 2019 en effet, le Chili vit une époque d’agitation sociale, provoquée par l’exigence d’une plus grande dignité pour tous. La crise sociale que traverse le Pays a mis l’accent sur les problèmes économiques et sur la disparité sociale. Depuis il y a une série de protestations violentes, des incendies dans les stations de la métropole, des saccages, mais en même temps, beaucoup de personnes ont manifesté de façon pacifique, culturelle, en encourageant le débat et la paix. Toutefois les grèves et les protestations continuent et quelques églises catholiques ont été saccagées parmi lesquelles le Sanctuaire de Marie Auxiliatrice de la ville de Talca.

Dans les Communautés Educatives de la Province Saint Gabriel Archange (CIL) on fait face à la situation du Pays en accompagnant les jeunes et les familles, en les éduquant à la paix et en favorisant le dialogue.

Dans ce scénario, du 31 octobre au 4 novembre 2019, les Filles de Marie Auxiliatrice, animées par la Provinciale, sr. Ximena Oyarzo Mansilla, ont tout de même réalisé, avec un sens d’appartenance et d’esprit de foi, le Chapitre Provincial. Le contexte et le climat vécu ont enrichi la réflexion des Capitulaires, les provocant à une conversion personnelle et communautaire et à la nécessité de repenser la mission apostolique à partir du témoignage et d’une contribution à la société, à travers l’éducation des enfants, des jeunes et des familles, avec plus de conviction de ce que signifie le charisme de former «de bons chrétiens et d’honnêtes citoyens».

Depuis le 20 octobre les cours de toutes les écoles du Pays sont suspendus et aussi dans les écoles salésiennes pour des motifs de sécurité. Certaines écoles des FMA vivent cette situation de crise du Pays avec plus d’ennuis. Les FMA vivent cette situation difficile en se faisant proche de la population. Dans chaque Communauté éducative on propose des espaces de dialogue, de réflexion, de groupes guidés par des comités d’étudiants et par des formateurs pour affronter, de façon positive et sereine ce temps de crise sociale que vit le Pays. La Provinciale a invité les communautés religieuses à offrir leurs prières et leur travail quotidien pour la paix et à accueillir l’appel des Evêques à accomplir des gestes concrets de solidarité.

Les Evêques et les prêtres de l’Eglise au Chili invitent les communautés catholiques à la prière, à la participation active, à la disponibilité pour servir et continuer le processus de discernement pour le renouvellement de l’Eglise.

Prier pour la Paix et la justice, la vérité et la charité, c’est l’invitation pour le 8 décembre prochain, dans la Solennité de l’Immaculée Conception, «où le Pays sera consacré à la protection maternelle de la Vierge Marie».

sdr

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.