Madrid (Espagne). Du 10 au 12 juin 2022 à Madrid, à la Maison pour Exercices spirituels San Giuseppe, a eu lieu le 5ème Congrès électif des Coopérants Salésiens (SSCC) de la Région Ibérique qui comprend les 7 provinces des Coopérants Salésiens du Portugal et de l’Espagne.

Le Congrès – Assemblée représentative de tous les Coopérants salésiens de la Région, à laquelle se réaffirme le sentiment d’appartenance à l’Association – avait pour objectif l’élection du nouveau Conseiller Mondial de la Région, selon les modalités approuvées par le Recteur Majeur des Salésiens de Dom Bosco, Dom Ángel Fernández Artime. Il était également nécessaire d’élire les nouveaux membres du Secrétariat Exécutif Régional (SER), de vérifier l’état de l’Association dans la Région et de donner des directives opérationnelles.

Le 10 juin, le Secrétaire de la Région, Rafael Vilar, a souhaité la bienvenue aux 65 participants, dont le Coordinateur Mondial, M. Antonio Boccia, le Délégué du Recteur Majeur pour la Famille Salésienne, Dom Joan Lluis Playá, SDB, le Délégué Mondial SSCC, M. Domingo Nguyen, SDB, la Déléguée Mondiale SSCC de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, sœur Lucrecia Uribe, les Coordinateurs, les membres des Conseils Provinciaux et les Délégués provinciaux SDB et FMA.

Après avoir approuvé le Règlement du Congrès, M. Antonio Boccia a abordé le thème : ‘’ Les SSCC sont appelés à vivre la synodalité dans l’Eglise’’, soulignant l’importance d’apporter leur propre contribution à l’Eglise avec leur propre contribution charismatique, en assumant des engagements spécifiques en tant que Centres Locaux, dans la coresponsabilité de la mission, car Dom Bosco a voulu les SSCC : ’Consacrés et laïcs ensemble pour le salut des jeunes les plus pauvres, par conséquent, nous avons la synodalité dans notre ADN’’.

La deuxième journée de travail s’est ouverte avec l’intervention du Cardinal de Rabat (Maroc), Cristóbal López Romero, SDB. C’est avec un grand sens ecclésial et une grande sensibilité envers les plus pauvres qu’il a développé le thème : ‘’Construire le Royaume de Dieu face aux nouvelles situations de pauvreté’’, indiquant neuf façons d’assumer un style de vie pauvre selon la logique de l’Evangile et l’exemple concret de Dom Bosco.

Sœur Lucrecia Uribe a ensuite partagé avec l’Assemblée le sujet de la ‘’Synodalité et le leadership. La dimension biblique de la synodalité’’. A partir de plusieurs figures de l’Ancien et du Nouveau Testament, elle a donné des indications pratiques sur les traits du leader qui favorisent la synodalité, parmi lesquels émergent un cœur miséricordieux et un regard attentif, capable d’écouter les besoins du territoire et de l’Eglise, outre à accompagner le cheminement des Centres Locaux et des jeunes.

La synodalité d’un point de vue charismatique est le thème approfondi par le Coadjuteur, M. Duc Ngyen, qui en a parlé en présentant, à travers la vie et l’œuvre de Dom Bosco, la conviction de la nécessité des laïcs afin de soigner le processus éducatif et évangélisateur de nombreux jeunes dans le besoin.

Le travail dans les groupes a permis d’identifier les priorités pour les six prochaines années, selon les dimensions de la formation, de la communication, de la solidarité, de l’animation professionnelle et de la pastorale des jeunes et familiale. Ce travail a pris en compte non seulement les contenus reçus, mais également l’abondante contribution des Centres Locaux, les Conseils provinciaux et l’analyse effectuée par le Secrétariat Exécutif Régionale. Dans les conclusions, il a été jugé nécessaire de continuer à consolider le travail accompli, en évitant le risque de ne pas valoriser suffisamment les points forts et en accordant une plus grande attention à la Pastorale des Jeunes et familiale.

Le 12 juin, a eu lieu l’élection du Conseiller mondial pour la Région Ibérique : M. Borja Pérez Galnares, de la Province Saint Francesco Saverio (Santander – Espagne) a été élu. De plus, de nouveaux membres du Secrétariat Exécutif Régional (SER) ont été nommés.

Pour conclure le Congrès, Borja Pérez Galnares a rappelé que sa mission en tant que nouveau Conseiller mondial n’est pas d’avoir ses propres projets, mais d’accompagner le processus défini par les lignes d’engagement qui ont émergé du Congrès mondial 2018. M. Antonio Boccia et M. Raul Fernandez, Conseillers pour la Région Ibérique, ont, à la fin, remercié pour le succès du Congrès, fruit d’un travail mené en collaboration, dans l’esprit de famille salésien.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.