Rome (Italie). En ces journées consacrées aux travaux d’élaboration du Document Capitulaire, les réflexions et les messages continuent à enrichir le parcours synodal entrepris par les Membres du Chapitre Général.

Sœur Alaide Deretti, au XXIVème CG, partage sa perception du parcours de l’Institut FMA au cours de la période 2014 à 2020.

« L’Institut ne cesse de grandir, c’est un monument vivant, actif et proactif ! Le charisme trouve partout un espace pour son inculturation et son développement. La croissance de nouvelles vocations est perçue dans de nombreuses Provinces, même dans les pays où nous ne sommes pas encore présentes. Le sentiment d’appartenance, de solidarité et de majeure communion grandit entre les Provinces, les Conférences Interprovinciales et l’Institut.

La sainteté de l’Institut grandit, celle du quotidien, de la ‘’porte à côté’’. Il est encourageant de penser à l’ouverture des procès de Béatification et de Canonisation de certaines FMA : Mère Antonieta Böhm au Mexique et Mère Rosetta Marchese à Rome.

L’expansion de l’Institut s’accroît avec l’ouverture de nouvelles communautés, dans de nouveaux pays et aussi à travers plusieurs projets interprovinciaux afin de répondre à la crise de la mobilité humaine, du phénomène migratoire, de la traite des êtres humains en particulier des filles et des femmes.

On constate une plus grande ouverture et une meilleure insertion de l’Institut dans le parcours de l’Eglise et de la Vie Consacrée, également par la participation directe de certains membres de l’Institut dans les Offices et Organismes ecclésiaux.

L’Institut avance dans l’ouverture et la planification pour une plus grande fécondité dans la mission, dans une synergie toujours plus intense avec la Famille Salésienne, avec d’autres Congrégations Religieuses, avec des Organismes éducatifs et également avec d’autres Religions.

Un signe de croissance est l’attitude de sortie, comme le demande le Pape François, avec laquelle, dans les différentes parties du monde, les FMA avec créativité ont lancé des initiatives afin de donner des réponses à la crise Covid-19. Nombreux sont les gestes significatifs et prophétiques, qui ont impliqué les laïcs, les jeunes, les enfants et toute la Communauté Educative.

La dimension missionnaire est « un élément essentiel de l’identité de l’Institut et expression de son universalité » (C 75). L’Institut, né avec une forte empreinte missionnaire, a toujours pu compter au fil du temps sur la disponibilité de sœurs qui ont accueilli l’appel et ont adhéré au projet de Dieu et aux besoins de l’Eglise et de l’Institut.

Les missionnaires ad gentes sont environ 630 réparties sur les cinq continents, elles assurent la fidélité au rêve missionnaire de Dom Bosco et de Mère Mazzarello et la fidélité et la joie pour l’annonce de l’Evangile de Jésus !

L’Institut continue à être un monument vivant de gratitude à Marie Auxiliatrice, toujours en croissance, un monument génératif de vie au cœur de la contemporanéité.

Vidéo-Entretien

3 COMMENTAIRES

  1. Gracias Sor Alaide por su entrega generosa… con la ayuda de nuestra Madre y Auxiliadora seguiremos anunciando a Cristo con nuestras vidas ahí donde Dios nos soñó … abrazos desde Damasco…

  2. Gracias, Sor Alaide, por tu testimonio de avivar El Fuego de las Misioneras de la prima hora… Estamos en camino sinodal Jesus continua llamando… La Mies es grande… Un abrazo misionero Sor Aida Roncal…

  3. Obrigada Ir Alaide pelo seu incansável trabalho em seguir tantas tantas missionarias e a suas visita tão importante para cada uma de nós agora falo como missionaria isso nos sentimos mais fortalecida neste linda vocação que abraçamos com muito amor e doação..
    OBRIGADA PELA SUA TOTAL DOAÇÃO!!!

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.