Rome (Italie). Le 3 juin 2022, à la Basilique de St Jean-de-Latran à Rome, le Vicaire Cardinal Angelo De Donatis a présidé une Célébration Eucharistique à l’occasion du 150ème anniversaire de la Fondation des Sœurs Missionnaires Comboniennes et des Filles de Marie Auxiliatrice.

A la Célébration ont participé la Supérieure Générale de l’Institut des FMA, Mère Chiara Cazzuola avec son Conseil, Mère Yvonne Reungoat, Mère Générale Emérite et Présidente de l’USMI, la Mère Provinciale de la Province St Jean Bosco (IRO), sœur Gabriella Garofoli, le Conseil provincial et les Directrices des Communautés de Rome, la Vice-Présidente de la Confédération mondiale des Anciens Elèves des FMA, Mme Olivia Furlan, les Novices des Noviciats Internationaux Sœur Teresa Valsè Pantellini de Rome et Marie Auxiliatrice de Castelgandolfo, plusieurs FMA de la Maison Générale (RCG), des Communautés de la Vice-Province Marie Mère de l’Eglise (RMC) et des Communautés de Rome de la Province IRO.

La Mère Générale des Sœurs Comboniennes, Sœur Luigina Coccia et son Conseil, quelques Sœurs des Communautés de Rome et quelques membres du Chapitre Général – en cours – des Missionnaires Comboniens ont participé à la Célébration.

Etaient également présents le Supérieur de la Vice-Province Marie Siège de la Sagesse des Salésiens de Dom Bosco, dom Maria Arokiam Kanaga, représentant le Recteur Majeur de la Congrégation Salésienne, dom Ángel Fernández Artime et le Recteur Magnifique de l’Université Pontificale Salésienne (UPS), dom Andrea Bozzolo, le Directeur du Bureau ‘’Migrantes’’ pour le Latium et le Diocèse de Rome, Mgr Pierpaolo Felicolo, le Supérieur Général des Pères de la Congrégation du Saint Esprit, dom Alain Mayama et différents confrères, le Supérieur Général des Missionnaires Xavériens, dom Fernando Garcia, la Supérieure Générale des Missionnaires de la Consolata, sœur Simona Brambilla, la Supérieure Générale de la Congrégation des Sœurs de Sainte Anna, sœur Francesca Sarcià, plusieurs SDB et prêtres.

Le Card. De Donatis a commencé son homélie en reprenant les paroles du Psaumes responsorial – ‘’Bénis le Seigneur, Ô mon âme !’’ (Ps 103) – telle une expression des profonds sentiments de gratitude présents dans l’âme des participants à la Célébration Eucharistique. Il a ensuite souligné le lien d’estime profonde et d’amitié qui liait Dom Giovanni Bosco et Dom Daniele Comboni : ‘’Leurs charismes qui vous ont été transmis comme deux langues de feu de l’Esprit Saint qui ont pénétré dans leurs cœurs, enflammant le désir pastoral et missionnaire. L’estime et l’admiration mutuelles se sont manifestées en diverses occasions’’.

‘’Maintenant du ciel, les deux Saints ne peuvent que se réjouir de voir leurs filles spirituelles partager la joie du chemin jusqu’ici parcouru et également désireuses de continuer avec la même ardeur car unies par la même estime et la même amitié’’.

Il a ensuite poursuivi en soulignant certains aspects de la Parole de Dieu dans la Liturgie – la gratitude, le courage du témoignage, le dynamisme de la succession – et en exprimant sa reconnaissance aux religieuses : ‘’Mon souhait est que vous continuiez dans votre engagement, enrichissant l’Eglise de Rome de vos énergies, de vos dons, et également en vous laissant enrichir de la vie de cette Eglise locale qui a le Pape pour Evêque’’.

La Célébration a été un témoignage de communion et de synodalité, de fraternité et de fête.

A la fin de la Célébration, les deux Mères Générales, après la bénédiction du Cardinal, ont adressé un salut à l’assemblée, en évoquant quelques moments fondamentaux de l’amitié entre Saint Daniele Comboni et Saint Giovanni Bosco :

Saint Giovanni Bosco et Saint Daniele Comboni se sont rencontré plus d’une fois. D’après la correspondance échangée entre eux, nous pouvons voir qu’entre les deux il y avait une amitié belle et intime. En novembre 1864, Comboni quitta Vérone pour la France et fit une première étape à Turin où il fut accueilli à l’Oratoire de St François de Sales. Là, il rencontra Dom Bosco et ses jeunes et s’entretint jusqu’au 20 décembre. Nous savons qu’à cette période Comboni enflamma les Salésiens et les jeunes de l’esprit missionnaire (cf MB VIII 825-826). Nous le déduisons de la seule lettre retrouvée datée du 3 juillet 1870 de Comboni à Dom Bosco :

« Je vous pose une question qui nécessite une réponse dans les plus brefs délais. Est-ce que vous seriez disposé à mettre à ma disposition deux ou trois jeunes prêtres de votre congrégation, avec quatre ou cinq de vos artisans et catéchistes les plus éprouvés, afin que je puisse les conduire au Caire en Egypte dans mon Institut masculin ? Ceux-ci feraient partie de mon Institut sous ma juridiction, pour lesquels je penserais à tout pour le voyage, la subsistance, l’habillement, l’enseignement de la langue et tout : mais en même temps je leur donnerais une autonomie pratique, de sorte qu’au fil du temps aidés et renforcés par d’autres de votre Institut de Turin, mon Institut du Caire les conduirait au point de pouvoir, en son temps, diriger une mission particulière dans le centre de la Nigritie, à confier exclusivement à l’Institut Dom Bosco de Turin ».

Il est clair que Saint Daniele Comboni désirait également que le charisme de Dom Bosco atteigne le cœur de l’Afrique Centrale. Selon la tradition orale, nous savons qu’à ce moment-là Dom Bosco ne pouvait pas donner une réponse favorable à la demande de Comboni, car il n’avait pas encore obtenu du Saint Siège l’approbation des Constitutions. Mais après 150 ans, si l’on considère les innombrables présences aujourd’hui en Afrique qui expriment le charisme salésien au féminin et au masculin, des missions chères à Saint Daniele Comboni, nous sommes certaines que Dom Bosco, avec la Cofondatrice Sainte Maria Domenica Mazzarello, répondent généreusement à cette invitation.

Depuis le début, nos Instituts ont vécu la communion des Charismes. Nos Fondateurs nous ont témoigné que dans l’Eglise, soit nous sommes en communion en marchant dans la synodalité, soit nous ne sommes pas dans la mission de l’Eglise. Aujourd’hui, nous célébrons avec gratitude nos Saints Fondateurs, de grands prophètes avec un grand cœur ouvert au monde, à la mission universelle de l’Eglise, loin des petites revendications protagonistes et autoréférentielles. Leur charisme missionnaire vibre depuis 150 ans au cœur de nos communautés et continue à contaminer de nombreux jeunes, laïcs à partager la mission ad gentes et inter gentes.

Sœurs Missionnaires Comboniennes et Filles de Marie Auxiliatrice, que nous dit aujourd’hui la rencontre de nos Saints Fondateurs ?

Tout d’abord, ils nous invitent à ne pas avoir peur de cultiver ensemble de grands rêves missionnaires, en nous inspirant réciproquement, en nous soutenant et en nous incitant à oser aller vers des terres lointaines, poussées par l’Amour pour le Christ et pour les sujets les plus faibles et les plus fragiles de notre temps.

Lors de la Célébration de ce grand jubilé qui nous a offert une occasion de plus de nous rencontrer, afin de célébrer ensemble cette louange au Seigneur pour les merveilles accomplies au cours de ces 150 ans de nos Instituts, nous voulons renforcer notre belle fraternité, et nous mettre, ensemble, à l’écoute du cri de l’humanité, des jeunes, des pauvres, des femmes et de la terre.

Nous pouvons, ensemble et en réseau avec d’autres Familles religieuses et d’autres Institutions, faire des choix évangéliques, courageux dans la perspective de l’écologie intégrale, afin de rêver ensemble de nouvelles missions, et repartir, en continuant à construire ce rêve auquel nos Saints Fondateurs ont cru et qu’ils nous ont transmis.

A la veille de la Solennité de la Pentecôte, invoquons ensemble, avec Marie la Vierge du Cénacle et la guide maternelle de nos Instituts, le don de l’Esprit Saint, afin qu’Il continue à donner à l’Eglise les charismes nécessaires à la sainteté du peuple de Dieu et à la construction du Règne de la paix et de la fraternité universelle.

Photos: Flickr FMA

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.