Rome (Italie). Le 21 novembre 2021, Solennité du Christ Roi de l’Univers, la XXXVIème Journée Mondiale de la Jeunesse est célébrée.

La Journée, traditionnellement célébrée le Dimanche des Rameaux, a lieu pour la première fois en cette Solennité selon le désir du Pape François, qui a voulu relancer la JMJ dans les Eglises particulières. Dans le Message intitulé ‘’Lève-toi : car je t’établis témoin des choses que tu as vues !’’ (cfr. At 26,16) invite les jeunes à ‘’participer à ce pèlerinage spirituel qui nous portera à célébrer la Journée Mondiale de la Jeunesse à Lisbonne en 2023’’.

Dans les ‘’Orientations pastorales pour la célébration de la Journée Mondiale de la Jeunesse dans les Eglises particulières’’ au soin du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, sont souligné comme ‘’points fondamentaux’’ au cœur de la célébration de la JMJ.

Que la Journée de la jeunesse soit une ‘’fête de la foi’’

Par l’adoration eucharistique et des moments de rencontres festives avec le Christ et avec la miséricorde de Dieu, les jeunes doivent pouvoir vivre ‘’une expérience vivante et joyeuse de foi et de communion, un espace pour faire l’expérience de la beauté du visage du Seigneur’’.

Que la Journée de la jeunesse soit une ‘’expérience d’Eglise’’

Les aspects à prendre en compte avec soin dans la réalisation de la Journée sont l’écoute et l’implication des jeunes, afin qu’ils ‘’puissent faire l’expérience de la communion ecclésiale et grandir dans la conscience d’être partie intégrante de l’Eglise’’. Pour cette raison, il est nécessaire de ‘’trouver des temps et des modes adéquats pour que la voix des jeunes soit entendue au sein des structures de communion existantes. (…) N’oublions pas qu’ils sont le visage jeune de l’Eglise !’’.

Que la Journée de la jeunesse soit une ‘’expérience missionnaire’’

La JMJ devrait être une occasion de vivre une expérience missionnaire car, comme le dit le Pape François, « la pastorale des jeunes doit toujours être une pastorale missionnaire ». A travers des moments d’évangélisation publique, d’expériences de volontariat, de services gratuits et de don de soi, les jeunes peuvent devenir protagonistes de l’annonce : ‘’Leur présence même et leur foi joyeuse constituent déjà une ‘’annonce vivante’’ de la Bonne Nouvelle qui attire d’autres jeunes’’.

Que la Journée de la jeunesse soit une ‘’occasion de discernement vocationnel’’ et un ‘’appel à la sainteté’’

Une dimension fondamentale de la JMJ est la dimension vocationnelle, dans laquelle les jeunes peuvent comprendre que Dieu les a avant tout appelés à la vie, qu’il les appelle continuellement à être heureux, à le connaître et à écouter sa voix. ‘’A la base de tout choix vocationnel il devrait se trouver l’appel à la sainteté. La JMJ doit faire résonner chez les jeunes l’appel à la sainteté comme le véritable chemin vers le bonheur et la réalisation de soi’’.

Que la Journée de la jeunesse soit une ‘’expérience de pèlerinage’’

Depuis sa création en 1985 par une intuition de Saint Jean Paul II qui a voulu accompagner les jeunes sur ce chemin de foi et d’espérance, la JMJ, avec ses étapes annuelles et triennales dans les réalités locales et mondiales, s’est transformée en un véritable pèlerinage ‘’à travers l’espace – de différentes villes, pays et continents jusqu’au lieu choisi pour la rencontre avec le Pape et avec d’autres jeunes – et un pèlerinage à travers le temps – d’une génération de jeunes à l’autre qui a ‘’pris le relais’’ – qui a profondément marqué les trente-cinq dernières années de l’Eglise’’. Les jeunes de la JMJ sont donc un peuple de pèlerins’’ qui ‘’marche ensemble’’ vers un but, vers la rencontre avec Quelqu’un, le seul capable de donner un sens à leur vie, le Dieu fait homme qui appelle chaque jeune à devenir son disciple, à tout laisser et à ‘’marcher derrière Lui’’.

Que La Journée de la jeunesse soit une ‘’expérience de fraternité universelle’’

La JMJ diocésaine devrait être l’occasion pour tous les jeunes, et non seulement pour les catholiques de se rencontrer : ‘’la célébration diocésaine/éparchiale de la JMJ peut être le juste moment afin de faire se rapprocher et dialoguer entre eux tous les jeunes qui vivent sur un territoire donné, au-delà de leurs croyances, de leur vision de la vie, de leurs convictions. Chaque jeune doit se sentir invité à y participer et être accueilli comme un frère’’.

Le 21 novembre 2021 le Pape François présidera la Sainte Messe en la Solennité du Christ Roi à la Basilique Saint Pierre, en marchant avec les nombreux jeunes du monde à qui, dans son Message, il dit :

‘’J’espère que nous pourrons tous vivre cette étape comme de vrais pèlerins et non comme des ‘’touristes de la foi’’ ! Ouvrons-nous aux surprises de Dieu, qui veut faire briller sa lumière sur notre chemin. Ouvrons-nous afin d’écouter sa voix, aussi à travers nos frères et sœurs. De cette façon, nous nous aiderons les uns les autres à nous relever ensemble, et en cette période historique difficile, nous deviendrons des prophètes des temps nouveaux, pleins d’espérance !’’.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.