Rome (Italie). Le 20 novembre 2021 célèbre la Journée Mondiale de l’Enfance et de l’Adolescence, créée en 1954 afin d’améliorer le bien-être des enfants et des adolescents en promouvant, à l’échelle internationale, leurs droits fondamentaux. La date du 20 novembre marque deux étapes importantes : en 1959 l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté la Déclaration des droits de l’enfant, en 1989 elle a adopté la Convention sur les droits de l’enfant qui reconnaît aux enfants du monde entier les droits civils, sociaux, politiques, culturels et économiques.

Le thème de la Journée 2021, ‘’Un avenir meilleur pour chaque enfant’’, est une invitation à écouter les enfants et les adolescents sur les problèmes qui affectent leur génération et leurs attentes pour un avenir meilleur.

La pandémie de Covid-19 qui a touché le monde entier ces deux dernières années, a aggravé la situation de nombreux enfants et de leurs familles en augmentant les inégalités qui existent déjà.

Le Rapport Annuel, publié par l’Unicef en juin 2021, souligne l’impact de la pandémie sur la santé des enfants. 13% des 71 millions d’infections dans 107 pays étaient des enfants et de jeunes de moins de 20 ans et on s’attend à ce que plus de 6,7 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë en 2022. Dans les pays en voie de développement, on estime à 15% l’augmentation de la pauvreté infantile, touchant 142 millions d’enfants.

Les effets se voient également sur l’instruction. On estime que sur les 1,6 milliard d’étudiants qui n’ont pas pu fréquenter en présentiel en raison du lockdown, un tiers n’ont pas eu la possibilité de bénéficier de l’enseignement à distance. En conséquence, dans les pays les plus pauvres, des millions d’enfants ont abandonné définitivement l’école.

Engagé dans le soutien aux personnes les plus vulnérables, l’Association Internationale de Bénévolat Femme Education Développement – VIDES, promue par l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice et la Fondation de Bénévolat Jeunes Solidarité Onlus – FVGS promue par la VIDES Internationale, par le biais d’activités et de projets, sont des promoteurs des droits de l’enfant.

La FVGS Onlus opère dans les pays les plus pauvres où les Filles de Marie Auxiliatrice sont présentes, afin de garantir à plus de 3000 enfants, à travers le soutien à distance, le droit à la santé, à une alimentation correcte et à l’éducation. En cette période de crise due à la pandémie, la FVGS Onlus s’est activée afin de promouvoir des campagnes de sensibilisation visant à l’achat de masques et de savon ainsi qu’à réaliser, grâce aux FMA présentes sur le territoire, des moments de formation destinés aux enfants et à leurs familles, afin de transmettre les notions fondamentales pour se protéger du Covid-19.

La VIDES Internationale, grâce au soutien de bienfaiteurs, accompagne depuis 2017 la Communauté des FMA de Ho Chi Minh, au Vietnam, de la Province Marie Auxiliatrice (VTN) dans sa mission de promotion des droits à une éducation de qualité pour les mineurs en situation d’extrême vulnérabilité, à travers le projet ‘’Une école pour les enfants migrants dans le district de Tam Ha, périphérie de Ho Chi Minh City’’.

Le projet a permis de construire une nouvelle école, prête à accueillir environ 1000 élèves chaque année, qui auront accès – beaucoup pour la première fois – à un parcours éducatif holistique axé sur leurs droits, leurs besoins et leurs aspirations. L’école a été conçue afin de garantir un espace de croissance sereine aux enfants de familles de migrants forcées de quitter leurs maisons dans les zones rurales, afin de s’installer à la périphérie de la capitale du Vietnam à la recherche d’un emploi décent.

Ces enfants, déracinés de leurs villages, arrivent dans la capitale souvent sans papiers et donc dans l’impossibilité d’aller à l’école, alimentant ainsi le phénomène du travail des enfants. Par cette initiative, la VIDES Internationale et les Filles de Marie Auxiliatrice ont déjà accueilli plus de 2000 enfants au cours des deux premières années d’activité, en leur offrant un avenir plein d’espoir et de lumière’’.

‘’Les enfants sont l’avenir de la famille humaine : c’est à nous tous qu’il incombe de favoriser leur croissance, leur santé et leur sérénité !’’.

(Pape François)

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.