Oulan Bator (Mongolie). Le 10 juin 2022, les missionnaires et les laïcs accompagnés de leurs familles, les jeunes et les enfants se sont réunis dans la capitale Oulan Bator afin de célébrer le 30ème anniversaire de la présence de l’Eglise catholique en Mongolie. L’évènement a commencé par l’adoration eucharistique et les confessions dans la Cathédrale des Saints Pierre et Paul, ce qui a créé un climat de profond recueillement avant la Messe.

La Célébration Eucharistique d’action de grâce avec tous les prêtres, les missionnaires et les fidèles a été présidée par l’Archevêque Alfred Xuereb, Nonce apostolique de Corée et de Mongolie et concélébrée par l’Evêque Giorgio Marengo, Préfet apostolique d’Oulan Bator, nommé cardinal par le Pape François le 29 mai 2022. A la célébration, la Directrice, sœur Maria Domenica Chang Kye Ja et la missionnaire sœur Aleth Evangelista, de la Communauté Marie Auxiliatrice d’Oulan Bator, de la Province Etoile du Matin de la Corée (KOR) étaient également présentes.

L’Archevêque Xuereb a commencé son homélie par les paroles de Jésus : ‘’Allez dans le monde entier et proclamez l’Evangile à toutes les créatures’’ (Mc 16, 15-18). Il a ensuite repris l’Evangile du jour où, aux questions d’un jeune qui demande ‘’Maître, que dois-je faire afin d’avoir la vie éternelle ?’’ et ‘’Qui est mon prochain ?’’, Jésus répond par la parabole du Bon Samaritain qui, compatissant, aide l’homme qui était tombé sur des brigands jusqu’à sa guérison totale (Lc 10, 25-37).

‘’Ceci demande de la foi et ici, en Mongolie, nous sommes tous frères et sœurs, indépendamment des différences de croyance, de religion, d’idées et de culture. Les missionnaires qui ont vécu avec les gens au cours de ces 30 dernières années ont appris les éléments de la riche culture, de la langue et, répondant à la volonté de Dieu, ont quitté leurs maisons et leurs terres et se sont offerts afin d’éduquer les jeunes, d’être avec les gens et de porter la bonne Nouvelle aux pauvres. Les missionnaires partagent et répondent généreusement à l’appel de Dieu, en sortant et en tendant la main à tous, en particulier, aux exclus, et rien n’est plus précieux que cela : partager le don de Dieu de la vie éternelle’’. Le Nonce a terminé son homélie en invitant, avec et comme Marie, à proclamer la grandeur du Seigneur pour les grandes choses qu’Il a accomplies en Mongolie.

Il y a 30 ans, trois missionnaires pionniers philippins et un missionnaire belge de la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie (CICM), guidés par Mgr Wenceslao Padilla, ont affronté le voyage vers ‘’le pays de l’éternel ciel bleu’’, afin d’ouvrir des missions catholiques. Selon le premier Evêque catholique de la Préfecture apostolique de Oulan Bator, Mgr Wens comme il était affectueusement appelé, ils commencèrent l’œuvre sans structure, sans contact, sans rien, se basant sur les paroles de Jésus : ‘’Venez et voyez’’. Peu à peu, les gens ont commencé à se réunir afin de célébrer la Messe avec eux.

Aujourd’hui l’Eglise catholique en Mongolie compte plus de 1.300 fidèles sur un total de trois millions et demi d’habitants. Il y a huit paroisses et plus d’une soixantaine de missionnaires de différentes nationalités et Congrégations qui se rencontrent régulièrement (Source : Agence Fides). Les Filles de Marie Auxiliatrice sont présentes en Mongolie depuis 2007, elles dirigent une Ecole maternelle et une Ecole Primaire diocésaines et sont engagées dans des activités pastorales dans la paroisse et au Centre de la jeunesse.

Avant de conclure la Messe, l’un des trois missionnaires pionniers, P. Gilbert Sales, CICM, a salué en soulignant que le lien le plus important avec la population est constitué par l’amour et la présence constante de Dieu : Dieu continue à révéler son visage au peuple de la Mongolie.

La Messe a été suivie du repas de midi et d’un moment fraternel au cours duquel chaque groupe de l’Eglise catholique en Mongolie a exprimé sa gratitude et sa passion à travers des spectacles de musique et de danses. Même Mgr Giorgio Marengo a apporté sa contribution, en accompagnant à la guitare une chanson en langue mongole. A la fin, le futur Cardinal a exprimé son appréciation et sa gratitude, en imposant sur tous sa bénédiction pour une Eglise catholique plus féconde, unie et dynamique en Mongolie.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.