Rome (Italie). Le 9 avril 2022, lors de l’Audience accordée à Son Éminence le Cardinal Marcello Semeraro, Préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, le Souverain Pontife a autorisé la Congrégation à promulguer le Décret concernant le miracle attribué à l’intercession du Bienheureux Artémis Zatti, laïc profès de la Société Saint François de Sales ; né le 12 octobre 1880 à Boretto (Italie) et mort le 15 mars 1951 à Viedma (Argentine).

Le Bienheureux Artemide Zatti sera donc reconnu saint par l’Église universelle. La date de la canonisation sera décidée par le Souverain Pontife au cours d’un Consistoire ordinaire.

La guérison inexplicable qui ouvre la voie à la canonisation d’Artemide Zatti a eu lieu aux Philippines en août 2016 et concerne un homme qui a eu un accident vasculaire cérébral ischémique, accompagné de complications.

La nouvelle est une source de grande joie pour la Congrégation Salésienne qui aura le premier  Salésien Frère – consacré, mais pas prêtre – à être proclamé Saint et pour toute la Famille Salésienne.

Le pape François connaît Artemide Zatti et a une grande foi en son intercession, grâce à laquelle, lorsqu’il était provincial des Jésuites en Argentine, il a obtenu de nombreuses vocations de frères laïcs pour la Compagnie de Jésus, comme il en témoigne lui-même, dans une lettre qu’il écrivit à un Salésien argentin en 1986 et que Don Juan Edmundo Vecchi, VIIIe Successeur de Don Bosco à la tête de la Congrégation Salésienne, joignit à la Lettre publiée en vue de la béatification du Coadjuteur Salésien.

Né en Italie, Artemide Zatti a émigré en Argentine avec sa famille, à cause de la pauvreté et s’est installé à Bahia Blanca où il a fréquenté la paroisse dirigée par les salésiens. À l’âge de 20 ans, il est allé à l’école de formation vocationnelle de Bernal. Assistant un jeune prêtre atteint de tuberculose, il contracta la maladie. Un salésien l’a invité à prier Marie Auxiliatrice pour sa guérison, lui suggérant de faire une promesse : « Si elle te guérit, tu consacreras toute ta vie à ces malades ». Artemis fit cette promesse avec joie et a été mystérieusement guéri.

Il fait sa première profession de frère laïc le 11 janvier 1908 et sa profession perpétuelle le 8 février 1911. Conformément à la promesse faite à Notre-Dame, il se consacre immédiatement et totalement à l’hôpital, estimé de tous les malades, des médecins et infirmières. Son service s’est étendu aux deux localités situées sur les rives du fleuve Noir : Viedma et Patagones. La renommée d’un saint infirmier se répandit dans tout le Sud et des malades arrivaient de toute la Patagonie. Artemide Zatti a aimé ses malades d’une manière émouvante. C’était un homme aux relations humaines faciles, qui répandait la sympathie, heureux de pouvoir recevoir des gens humbles. Mais il était avant tout un homme de Dieu, il le rayonnait. Un médecin hospitalier incroyant dira : « Quand j’ai vu M. Zatti, mon incrédulité a vacillé. Et un autre : « Je crois en Dieu depuis que je connais M. Zatti.En 1950, il tombe d’une échelle et peu après se manifestent les symptômes d’un cancer qu’il diagnostique lui-même avec lucidité. Il meurt le 15 mars 1951 en pleine conscience, entouré de l’affection et de la gratitude de toute une population. Il a été déclaré Vénérable le 7 juillet 1997 et Béatifié par saint Jean-Paul II sur la place Saint-Pierre le 14 avril 2002.

Source: InfoANS

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.