Rome (Italie) Du 4 au 6 février 2020 à Rome, à la Maison du Sacré Cœur de la Province Romaine Saint Jean Bosco (IRO), 24 Animatrices de Communauté des Provinces italiennes des Filles de Marie Auxiliatrice, se sont retrouvées pour approfondir, réfléchir et partager sur le thème : « Accompagner, discerner, intégrer les ressources et les fragilités personnelles et communautaires pour être des Communautés créatives ».

Les journées organisées par la Conférence Interprovinciale Italienne (CII), guidées par sr. Anna Razionale et par les Conseillères de la Formation des Provinces qui ont préparé et organisé les différents moments, ont été articulé par les verbes reconnaître, interpréter, choisir.

RECONNAITRE La première matinée a été consacrée à la prière : un temps de silence et d’adoration pour prédisposer l’âme à accueillir l’expérience.

L’après midi sr. Bruna Zaltron, de la Congrégation des Ursulines de Vicenza, psychologue, a accompagné le groupe pour approfondir le thème : « Reconnaître les blessures, les fragilités et les ressources ». Avec simplicité et compétence, elle a aidé à réfléchir sur les dynamiques personnelles, relationnelles et communautaires pour conduire à une relecture du propre vécu dans l’optique de l’espérance et de la possibilité de toujours recommencer. Le concept essentiel est contenu dans une affirmation de la théologienne Antonietta Potente : « C’est seulement la personne qui reconnaît et vit ses limites, peut être une personne communautaire ».

Le premier jour s’est terminé par le « mot du soir » de sr. Maria Helena Moreira, Conseillère pour la communication de l’Institut FMA. Avec créativité, elle communiqua non seulement par des paroles mais avec des images, des couleurs et des objets, elle fit réfléchir sur les verbes contenus dans l’article n. 164 des Constitutions des FMA sur la Directrice.

INTERPRETER La matinée du second jour a été consacrée à la visite de la Basilique de Saint Clément à Rome. Guidées par la Dr. Anna Delle Foglie, historienne de l’art, les animatrices de communautés se sont plongées dans « la Voie de la Beauté », comme lieu d’intégration, de fragilité et de ressources. Contempler la Croix fleurie, qui se détache dans l’abside, a fait comprendre le sens plus plénier « d’un pouvoir crucifié ».

Dans l’après midi sr. Eliane Petri, FMA, Professeur de spiritualité Salésienne à la Faculté Pontificale des Sciences de l’Education Auxilium, a approfondi le thème : « Accompagner, discerner et intégrer les fragilités et les ressources à travers l’expérience de Mère Mazzarello et de la première communauté de Mornèse ! ».

La journée s’est terminée par “le mot du soir” de Mère Générale sr. Yvonne Reungoat qui remercia les Directrices pour le service qu’elles accomplissent dans les communautés et les a encouragées à ne jamais perdre l’espérance.

Ainsi à la lumière du Pouvoir Crucifié, de l’expérience de la première communauté de Mornèse et aidées par les paroles de Mère Yvonne, les participantes ont été invitées à interpréter l’expérience d’animatrice de communauté : une expérience qui se fait service, mais qui est aussi un don de la grâce.

CHOISIR La matinée du troisième jour a été consacrée à la réflexion personnelle pour relire son propre Projet de Vie, pour repérer les pas à faire en rentrant dans sa Communauté pour partager les choix faits devant le groupe.

Dans l’après midi la rencontre dans la Maison Générale FMA avec la Vicaire Générale, sr. Chiara Cazzuola, qui a écouté les demandes nées du partage du matin et a dialogué avec les Directrices, dans un moment fraternel d’échanges et d’expériences.

Dans la prière des Vêpres, le remerciement pour cette riche expérience, avec une pelote déroulée qui passait de main en main, a aidé à construire visiblement la toile de prière qui unit les participantes.

La troisième et dernière journée s’est conclue par la narration du profil humain et spirituel de Mère Rosette Marchese, Supérieure Générale de l’Institut des FMA de 1981 jusqu’à sa mort en 1982 – dont la cause de béatification est en cours, présentée par sr. Francesca Caggiano, vice postulatrice de la cause.

Don Carlo Maria Zanotti, Salésien de don Bosco, a célébré l’Eucharistie pour le groupe durant les trois jours, en aidant le groupe à faire la synthèse sur le thème à travers ses homélies.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.