Rome (Italie). Du 25 au 27 mai 2022 a eu lieu à Rome, au siège de la Province Saint Jean Bosco (IRO), le ‘’Learning Teaching Training’’, un évènement organisé par les partenaires du projet européen F.A.K.E.Let’s Fight through Awareness Knowledge and Education – parmi lesquels le CIOFS/FP Italia, l’Association des Filles de Marie Auxiliatrice engagée dans la Formation Professionnelle – qui vise à contrer la diffusion de fake news, en éduquant les jeunes à une utilisation critique des réseaux sociaux et d’internet, avec des outils numériques et des activités interactives.

Les objectifs du Projet F.A.K.E. sont les suivants :

  • lutter contre les fake news, la manipulation et la désinformation et promouvoir l’équité et l’inclusion en facilitant l’accès responsable et critique aux médias et aux contenus sociaux, en créant des outils numériques adaptés aux jeunes ayant des difficultés d’apprentissage, ayant un rendement scolaire bas, ou conduits à un abandon scolaire précoce et aux NEET (non occupés, ni insérés dans un parcours d’éducation ou de formation).
  • Développer les compétences numériques des Formateurs afin de leur permettre d’aider et de former les jeunes à identifier les fake news et à faire un usage responsable et critique des médias. Doter les formateurs d’une gamme de ressources sur les pratiques et les outils numériques afin de lutter contre les risques de manipulation et de marginalisation sur les plateformes numériques et dans les médias.
  • Lutter contre le racisme, l’hate speech, la perception erronée sur les personnes appartenant à une minorité nationale ou ethnique ou ayant des difficultés d’intégration culturelle et les épisodes de violence dans les médias.
  • Promouvoir la citoyenneté active contre la manipulation et la désinformation, en particulier sur les contenus éducatifs, scientifiques et culturels, pendant une crise pandémique et au-delà.

L’évènement ‘’Learning Teaching Training’’ a activement impliqué environ 40 participants, dont des jeunes et des Formateurs, venant d’Italie, d’Allemagne, de Lituanie, de France et d’Angleterre, qui se sont impliqués à la première personne en participant à des ateliers consacrés au coding, avec des stratégies d’approche de problèmes complexes, et des ateliers réalisés selon les techniques du ‘’théâtre des opprimés’’, une méthodologie théâtrale qui aide à démasquer les conflits présents dans la société et à chercher des solutions collectives, en éduquant à la paix et au respect des droits de l’homme.

Cela a permis d’explorer de manière innovative des sujets liés aux fausses nouvelles et à la violence en ligne dans le contexte d’évènements mondiaux tels que la pandémie de Covid-19, et d’introduire et de tester les outils du storytelling numérique afin d’améliorer l’alphabétisation numérique des jeunes et des adultes.

Grâce à des jeux, des exercices et des techniques théâtrales, les participants ont donc pu découvrir et expérimenter de nouveaux outils afin de traiter de manière plus responsable le thème des fake news, du hate speech et de la cyberviolence.

L’évènement a également été une occasion pour les Formateurs d’explorer le Resource Pack, un outil créé dans le cadre du projet, qui servira à développer des compétences en éducation non formelle liées à la compréhension et au contraste des fake news de la part les jeunes.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.