Espagne. Le 12 mai 2021, veille de la solennité de Sainte Marie Dominique Mazzarello, co-fondatrice de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, FMA, des éducatrices de la Province Marie Auxiliatrice (SPA) ont participé au séminaire «Un cœur généreux, grand et intrépide». Sur les aspects pédagogiques et éducatifs de la vie de Mère Mazzarello.

Sr. María del Rosario Ten Soriano, Coordonnatrice provinciale de la pastorale des jeunes, a présenté les intervenants: Sr Carmen Víllora, FMA, coordinatrice et enseignante des cours de formation salésienne pour éducateurs et Antonio Rodríguez López, professeur à l’Université salésienne CES Don Bosco de Madrid et Coordinateur des Cours pour éducateurs sur le Système Préventif Salésien.

Le modérateur, Enrico Jimenéz, Doyen du Collège N. S. de Bagoña à Baracaldo (Bilbao), Professeur de longue expérience dans les écoles FMA, a présenté la structure de la relation divisée en quatre moments: la relation avec Dieu et la spiritualité; l’esprit de famille; le “Je vous les confie” et la pédagogie d’encouragement.

Le professeur Antonio Rodríguez López a commencé le rapport en commentant le titre du séminaire : “Vivre avec un cœur grand, généreux et intrépide, comme nous invite à le faire Mère Mazzarello, en cette période où la peur ne manque pas, va vraiment à contre-courant “. Mère Mazzarello est une femme profondément humble d’une grande charité, elle se donne à tout le monde. Sa mission éducative consiste à amener les filles à une rencontre avec Jésus.  Maïn de la fenêtre de la Valponasca manifeste le désir de contact avec l’Aimé, de contempler et de prier dans la vie quotidienne ordinaire.

Sr. Carmen Víllora décrit l’environnement de la première communauté FMA comme un paradis, entouré d’une atmosphère pentecôtiste. En 1873, Don Bosco passa quelques jours à Mornèse et écrivit à Don Rua: “Ici, vous pouvez profiter d’un climat frais, même si le feu de l’amour de Dieu est très grand”. Parler de «l’Esprit de Mornèse», c’est parler de joie, d’une vie vécue dans la simplicité, d’un ordinaire vécu d’une manière extraordinaire. Au cours des années passées dans la communauté des origines, Mère Mazzarello travaille, encourage et engendre la vie. Elle sent que Dieu compte sur elle pour exprimer son amour à ses sœurs et jeunes filles. Il accepte le défi de gagner la confiance de la population mornésine et, malgré les difficultés, il découvre l’importance d’une formation qualifiée. Mornèse devient une «maison de l’éducation» et sa proposition est faite de grands idéaux, partagés avec la première FMA, avec des jeunes femmes et des éducateurs laïcs: un rêve commun.

A toi je les confie” est une tâche qui dépasse le temps et l’espace: dans la mission partagée de toute la communauté, aimer c’est servir, placer la personne au centre, valoriser son potentiel, penser que tout est possible et aimer ce que les jeunes aiment. La joie enracinée dans la certitude de la présence de Dieu et le souci de la croissance intégrale de la personne sont fondamentales.

«A toi je les confie» est la proposition de Mère Mazzarello pour la sainteté salésienne. «Aujourd’hui, qu’est-ce que Dieu confie à chacun, et quelle disponibilité donnons-nous?», Sont les questions du professeur Rodríguez López aux participants.

Sr. Carmen parle de la relation éducative de Maïn, basée sur le réalisme, sur le dévouement inconditionné aux sœurs et aux filles, sur un regard profond vers chacune, qui insuffle courage et confiance, créant des liens pour une authentique harmonie éducative. La «pédagogie d’encouragement» de Mère Mazzarello consiste à ACTIVER, à faire participer les sujets à la tâche éducative et à promouvoir leur autonomie; COMPRENDRE le statut, les peurs et les aspirations de chacun; DEDRAMATISER, donnant la juste valeur; RESPONSABILITÉ, aider à gérer les situations et engagements communs.

L’enjeu est d’accueillir, d’assumer et d’enrichir le charisme à travers ce qui se vit quotidiennement, afin d’être des signes et des porteurs de l’amour de Dieu pour les jeunes, dans la fidélité au charisme et à la pédagogie éducative, avec «un cœur généreux et grand, et sans peurs »(L27).

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.