Rome (Italie). Le 6 août 2022 à Rome, à la Paroisse salésienne Sainte Marie de l’espérance, dix jeunes des Noviciats Internationaux Marie Auxiliatrice de Castel Gandolfo (Rome) et Sœur Teresa Valsè Pantellini de Rome, ont fait la Première Profession Religieuse dans l’institut des Filles de Marie Auxiliatrice.

Tout comme le 5 août 1972, lors du 150ème anniversaire de l’Institut des FMA, les Néo-professes étaient 11 : les jeunes FMA des Provinces italiennes St Jean Bosco (IRO), Ste Maria Mazzarello (ITV), Notre-Dame du Cénacle (ILS), Notre-Dame du Bon Conseil (IMR) et Jésus Adolescent du Moyen Orient (MOR) ont rejoint leur compagne de la Province Notre-Dame des Nations (FRB), qui a fait sa Première Profession à Paris, le 5 août 2022.

La Célébration Eucharistique, animée pour les chants et la liturgie par les Novices et les Novices Salésiens de Dom Bosco, a été présidée par dom Juan Carlos Pérez Godoy, Salésiens de Dom Bosco, Conseiller pour la Région Méditerranée et concélébrée par différents SDB et prêtres qui ont accompagné les jeunes au cours de leur parcours.

La Supérieure Générale, Mère Chiara Cazzuola, a accueilli les Néo-professes dans l’Institut des FMA. Etaient également présentes la Vicaire, sœur María del Rosario García Ribas, la Conseillère pour la Formation, sœur Nilza Fátima de Moraes et quelques Conseillères Générales, les Mères Provinciales, les membres de la famille des candidates, les jeunes et les FMA des Provinces des candidates.

Le Célébrant, dans son homélie, s’est adressé aux nouvelles professes :

‘’Chers jeunes, cette célébration est le signe que Dieu ne nous a pas oublié, et c’est pourquoi il nous donne le don de dix nouvelles Filles de Marie Auxiliatrice avec lesquelles il exprime son amour pour nous. C’est ce qu’elles font aujourd’hui : offrir leur vie à Dieu, afin d’être un signe de l’amour de Dieu pour nous tous. Cela a une base solide : le ‘banc derrière vous’, c’est-à-dire la famille, où vous avez fait l’expérience de l’amour de Dieu pour la première fois. (…) Un amour que vous avez ensuite vécu d’une manière très personnelle, comme nous l’avons entendu dans l’Evangile (Jn 15, 9-17) : l’amour de Jésus, qui peut remplir entièrement votre vie.

Et aujourd’hui, vous offrez votre vie afin de répondre à Son Amour par votre amour, un amour inconditionnel qui peut conduire à la croix, qui peut faire peur. Mais nous avons entendu : ‘N’ait pas peur, car je suis avec toi’ (Jr 1, 4-10). Le Seigneur a appelé le prophète Jérémie et lui a donné un seul signe : Je serai avec toi. (…) Pour faire quoi ? Pour vivre cet amour en communauté, religieux, éducatif-pastoral, avec quelques signes que nous avons entendu dans la 2ème lecture (Col 3, 12-17) : ‘les sentiments de tendresse, de bonté, d’humilité, de mansuétude, de magnanimité, de persévérance et de pardon mutuel’. C’est vivre le Système Préventif que Mère Mazzarello et Dom Bosco ont vécu, dans la communauté et avec les jeunes. C’est le chemin afin de continuer à être un signe de cet Amour’’.

Après l’homélie, le Rite de la Profession Religieuse a commencé. Les Maîtresse, sœurs Maria Giovanna Mammarella et sœur María Teresa Espinosa, ont présenté les jeunes. En réponse à l’Amour du Père, chacune a lu la formule de la Profession, en exprimant sa donation à Dieu et aux jeunes et son engagement à vivre les conseils évangéliques selon les Constitutions de l’Institut des FMA.

Mère Chiara Cazzuola a accueilli chaque Professe dans l’institut et leur a remis les Constitutions et le Crucifix. Finalement, les Néo-professes se sont confiées à Marie avec le chant Marie Vierge puissante.

Parmi les remerciements à la conclusion de la Célébration, les jeunes FMA ont exprimé leur gratitude à sœur Teresa Espinosa, Maîtresse du Noviciat de Castel Gandolfo, qui termine son mandat de neuf ans. Mère Chiara a remercié en particulier les parents, pour leur générosité et leur capacité à respecter la liberté de choix de leur fille, et toutes les personnes qui ont suivi le parcours de ces jeunes, car ‘’avoir des amis à ses côtés qui aident à découvrir le sens de la propre vie est extrêmement important, surtout en pensant à la vie ruinée des jeunes qui n’ont peut-être pas eu à leurs côtés qui pouvait les aider à découvrir que la vie est précieuse’’.

La Mère Générale a conclu en s’adressant aux jeunes sœurs : ‘’chaque fois qu’une jeune sœur entre, nous pouvons dire que l’Institut a encore quelque chose à espérer’’. Elle leur a souhaité ‘’d’être des femmes pleinement heureuses, réalisées dans leur vocation, fidèles, mères et sœurs de tous les jeunes et des personnes qu’elles rencontreront’’.

Photo Flickr FMA

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.