Rome (Italie). La Mère Générale de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice, Sœur Chiara Cazzuola, dans la Circulaire n° 1017, rappelle la signification charismatique de la Fête de la Reconnaissance, qui donne continuité et expression à l’esprit de famille et à la gratitude caractéristique du Valdocco et de Mornèse.

La Fête de la reconnaissance 2022 a la particularité de s’insérer « dans la période particulièrement festive et motivée de la célébration du 150e anniversaire de la fondation de l’Institut » et unit toutes les FMA dans le désir « d’avancer avec un cœur grand et généreux “, comme le demande Mère Mazzarello dans la Lettre 47 (cf L 47.12).

Mère Chiara mentionne la situation internationale difficile, qui n’encourage certainement pas la célébration, dans laquelle, cependant, nous sommes peut-être encore davantage  appelées à “donner une plus grande visibilité à la joie et à la beauté de notre vocation afin d’être toujours plus efficacement” un salut en réponse aux attentes profondes des jeunes » (C 1). De cette façon, nous participons, solidairement, aux souffrances  et aux espoirs de l’humanité qui recherche la paix et de meilleures conditions de vie », souligne-t-elle.

Mère Chiara remercie la Vicaire Générale, Sr. María del Rosario García Ribas, d’avoir suivi et communiqué à l’Institut la proposition de la Fête de la Reconnaissance 2022 – tenue à Turin, Mornèse, Nice  Monferrat, du 24 au 26 avril 2022, et la Province Piémontaise  Marie Auxiliatrice (IPI) pour la préparation de la Fête, avec Marie, Mère, Maîtresse et Auxiliatrice au centre, avec un itinéraire spirituel et historique dans la “terre sainte” de l’Institut FMA.

Dans la Circulaire, quelques passages de la vie des Fondateurs sont rappelés, lesquels mettent en évidence la présence de Marie dans l’itinéraire de formation de Don Bosco et de Mère Mazzarello, comme un point de rencontre spirituelle très fort. Dans le nom d’une Congrégation il y a la synthèse de la vision charismatique, le projet, l’inspiration, le nom évoque les aspects d’identité avec lesquels un Institut se caractérise dans l’Église.

Le 5 août 1872, Don Bosco donna le nom à sa famille religieuse féminine qui doit appartenir entièrement à Marie (…) :” Ayez pour gloire votre beau titre de Filles de Marie Auxiliatrice, et pensez souvent que votre Institut doit être le monument vivant de la gratitude de Don Bosco envers Marie  Mère de Dieu, invoquée sous le titre de Secours des Chrétiens “(Cronistoria I, 306)”.

Deux aspects liés au nom sont particulièrement mis en évidence : la relation filiale avec Marie et la mission des femmes consacrées dans l’Église et dans le monde, liée à la maternité, à la générativité, à l’esprit missionnaire, étant une “aide”, en particulier auprès des jeunes et des jeunes femmes  (cf C 4).

Marie est une présence vivante dans la vie de Don Bosco – ressentie par lui comme une Mère toujours présente, qui a éclairé et orienté sa vie et ses choix depuis l’enfance, jusqu’à l’affirmation “C’est elle qui a tout fait !” – et de la première Communauté FMA de Mornèse, dans laquelle “elle est chez elle” et sa présence maternelle ne fait aucun doute dans chaque situation.

Au XXIVe Chapitre Général, la prière d’introduction  s’est ouverte précisément avec la présence de Marie dans le passage de l’Evangile de Jean (Jn 2, 1-12) : « à Cana, Marie est présente et précisément à cause de son “être là”, elle voit, prévoit et pourvoit “. Mère Chiara  signale donc l’urgence, en tant que Communauté Éducative, dans un moment particulier de précarité et d’incertitude face à l’avenir, d’assumer la prévention dans la perspective pédagogique du système préventif et la disponibilité du “J’y vais moi”.(Vado io)

On rappelle ensuite un événement significatif du 150e anniversaire de la fondation de l’Institut FMA : le transfert du premier groupe de jeunes qui vivaient déjà avec Marie Dominique  Mazzarello dans la Maison de l’Immaculée et du Collège Borgo Alto, où Main eut la vision et entendit la voix prophétique : « Je te les confie ! », ce qui eut lieu le 23 mai 1872. « La Mère avait préparé la maison pour ses filles ! (cf. Cronistoria I, 282-286)”.

A la fin de la Circulaire, Mère Chiara communique l’envoi à toutes les Provinces – dans les mois de mai, juin et juillet – de quelques formulaires utiles pour la préparation du 150e anniversaire de la fondation de l’Institut et d’une trame  pour la célébration d’un nouveau « Oui » pour le 5 août prochain.

Enfin,  Mère Chiara remercie chaque FMA, chaque Communauté, les laïcs, les jeunes, chaque Groupe de la Famille Salésienne “pour la précieuse contribution qui fait fleurir le charisme dans le monde” et adresse “un merci spécial aux sœurs âgées ou malades pour leur soutien généreux et fructueux à la vitalité de l’Institut ». Elle exprime une proximité particulière – et assure la prière – envers les communautés vivant des situations de guerre, de violence, de pauvreté, de difficultés et celles qui s’engagent avec une grande générosité dans l’accueil des réfugiés. “Nous continuons à implorer la paix pour l’Ukraine et pour les différents pays traversés par la violence”.

Elle souhaite à toutes les FMA, également au nom des Sœurs du Conseil à la Maison  Générale  ou hors de la maison, un bon mois de mai et « de sentir le réconfort et la consolation de la présence de Marie, certaine que ce que Don Bosco a dit devient réalité dans chacune de nos Communautés : « Je veux vous dire que Notre-Dame est vraiment là, ici parmi vous ! La Madone se promène dans cette maison et la couvre de son manteau “(Cronistoria V, 52)”.

Circulaire n° 1017

1 COMMENTAIRE

  1. GRACIAS POR TODO, LA CONEXIONES DE TODA LA FIESTA UNA MARAVILLA.
    GRACIAS POR TANTO TRABAJO, PERO RECORDAD, QUE LAS HERMANAS ENFERMAS Y MAYORES HAN DISFRUTADO MUCHO.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.