Rome (Italie). La Conseillère de la Pastoral de la Jeunesse, sœur Runita Borja, et les collaboratrices de l’Environnement PG ont tenu quatre rencontres en ligne avec les Coordinatrices Provinciales de la PG sur le thème En marchant ensemble, nous irons loin.

Les réunions ont eu lieu dans plusieurs langues afin de pouvoir toucher toutes les FMA invitées à participer depuis toutes les Provinces et Vice-provinces FMA dans le monde.

L’objectif de ces rencontres est de ‘’renforcer le cheminement commun dans la mission éducative de l’Institut FMA et de présenter quelques programmes d’animation pour l’Environnement PG au regard du CG XXIV’’. Cette période est marquée par le courage devant la Pandémie, de l’espoir de parcourir les chemins synodaux présentés durant l’anniversaire de la Laudato Si et les alliances éducatives mondiales comme le Pacte Global pour l’Education. Les FMA impliquées ont valorisé autant les contenus présentés que le dialogue génératif d’idées et d’encouragements réciproques à être en communion et à vivre cette période comme croyantes, femmes, consacrées et éducatrices.

Chaque réunion a commencé par la prière au ‘’Dieu aimant, Créateur du ciel, de la terre et de tout ce qu’elle contient’’ écrite par le Pape François. Cela a permis de mettre en harmonie les cœurs et les pensées pour une écoute plus attentive et féconde.

Sœur Runita Borja, dans son intervention a rappelé l’harmonie entre la coordination pour la communion, le style d’animation de l’Institut et la collégialité. Elle a encouragé les Coordinatrices PG à être un point de référence de l’animation internationale entre les Provinces et les Communautés éducatives en vivant avec dynamisme le style synodal pour la construction d’un ‘’nous’’, avec toute la famille humaine et la création toute entière. Elle a mis l’accent sur la continuité entre les programmes d’animation de l’Environnement PG pour le sexennat 2015-2020, le cheminement ecclésial, le thème du CG XXIV et l’urgence de la Pandémie. Elle a invité à être des communautés éducatives qui génèrent la vie vers de nouveaux horizons pour la mission éducative et évangélisatrice.

Sœur Julia Arciniegas a parcouru les colonnes portantes de l’Encyclique Laudato Si : les questions écologiques et sociales à l’écoute du cri de la terre et des pauvres ; la sagesse d’une vision holistique du monde et de l’écologie intégrale ; un style de vie modéré et une spiritualité pour la conversion du cœur ; l’ajournement scientifique sur l’écologie pour que l’on puisse ainsi aborder ensemble la crise environnementale et celle sociale des inégalités ; une transformation orientée à fin du bien commun et un développement humain, durable et intégrale.

Le chemin vers le CG XXIV converge avec l’engagement de l’Eglise envers le Pacte Global pour l’Education duquel sœur Elena Rastello a souligné que, dans de nombreuses rencontres, le Pape a invité les leaders religieux, les politiciens, les intellectuels et les spécialistes à souscrire à un engagement concret afin de construire ensemble le monde de demain, en prenant soin des futures générations, en relevant le défi de l’éducation empreint de la fraternité universelle. L’engagement est urgent en ce temps de pandémie et appelle à agir avec courage.

Le moment de dialogue qui a suivi a été caractérisé par de vifs échanges, d’éclaircissements et de propositions, à partir desquels a émergé l’engagement des Coordinatrices à approfondir les thèmes de la laudato Si, les voies de la solidarité et de la coresponsabilité dans l’Institut, dans la Famille Salésienne dans l’Eglise et dans la société.

Pour conclure sœur Runita a invité à croître dans l’unité vocationnelle, à approfondir et regarder la vie comme une alliance avec le Dieu fidèle.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.