Rome (Italie). Le 9 octobre 2020 a eu lieu un séminaire en ligne sur l’Encyclique ‘’Fratelli Tutti’’ du Pape François et promu par l’Unione Superiori Maggiori d’Italia (USMI) et par la Conferenza Italiana Superiori Maggiori (CISM).

Mère Yvonne Reungoat, Mère Générale des Filles de Marie Ausiliatrice et Présidente de l’USMI, a introduit la rencontre en expliquant l’objectif du séminaire en ligne : fournir des éléments aux religieuses afin de pouvoir pénétrer plus profondément dans le document.

Le Pr. Luigino Bruni, économiste et qui est l’un des principaux organisateurs de l’Evènement International ‘’Les jeunes, un pacte, le futur’’ (The Economy of Francesco), a rappelé l’origine des discours du Pape François sur la fraternité :

‘’Le premier mot de son discours sur la fraternité, le Pape François l’a écrit le soir du 13 mars 2013 quand il a choisi son nom. François correspond à plusieurs messages mais surtout à un message de fraternité. Durant ces 7 ans de Pontificat, le Pape François a continué à écrire bien des mots sur la fraternité mais les paroles les plus belles sur la fraternité il ne les a pas écrites avec la plume, il les a tracés par ses gestes. Paroles incarnées et souvent muettes. Tout comme le 27 mars 2020, lorsque seul, en silence sur la Place Saint Pierre, il nous a fait son plus beau discours sur la fraternité’’.

Dans le 2ème chapitre de la parabole du Bon Samaritain, Luigino Bruni a mis en évidence la pierre angulaire de l’Encyclique :’’On naît voisins, proches on le devient, la fraternité n’est pas liée à la proximité physique, parce que nous devons aimer tout le monde et non seulement nos proches’’.

Sœur Alessandra Smerilli, FMA, Enseignante titulaire en Economie Politique à la Faculté Pontificale des Sciences de L’Education «Auxilium» de Rome, Conseillère de l’Etat de la Cité du Vatican et Coordinatrice de la Task-force Economie de la Commission Vaticane pour le Covid-19, souligne la continuité avec les Encycliques précédentes : ‘’Si la Laudato Si nous a fait comprendre que tout est connecté, Fratelli Tutti nous fait comprendre que nous sommes tous connectés’’ (Michael Czerny), Sœur Alessandra explique que Fratelli Tutti évoque la scène du baiser et de l’étreinte de Saint François au lépreux de Rivotorto ‘’qui a fait de François un homme nouveau’’ et qui a fait sensation auprès des riches de la ville d’Assise : ‘’L’Encyclique est une invitation à prendre au sérieux les implications concrètes de la fraternité et à agir en conséquence’’.

Le Pape a inséré la parabole du Bon Samaritain ‘’comme prospective d’interprétation des temps que nous vivons, mais en même temps c’est un phare pour guider nos pas. (…) Après s’être confronté avec la Parabole, il n’est plus possible de lire la suite avec détachement. Le lecteur est appelé à prendre parti, à ne pas rester neutre. On pénètre dans l’Encyclique comme protagonistes et nous sommes invités à devenir de vrais et propres promoteurs de ces processus de fraternité’’.

Sœur Alessandra a mis en lumière certains éléments qui interpellent la vie religieuse, desquelles le prendre soin, entendu comme l’attention, l’écoute, le prendre à cœur ceux qui sont dans le besoin : ‘’Afin d’apprendre les déclinaisons du prendre soin nous devons nous exercer, et il est nécessaire d’apprendre dès que nous sommes petits. (…) L’Encyclique le met comme un des points clés : apprendre l’alphabet du prendre soin, autrement nous ne serons pas capables de générer des processus de paix, d’accueil’’.

Le message de l’Encyclique

L’Encyclique présente les thèmes exposés dans le document sur la fraternité humaine d’Abu Dhabi et relance l’appel comme fruit de l’engagement commun. Le Pape veut encourager un nouveau rêve de fraternité et d’amitié sociale qui implique les personnes, les groupes, les institutions, les populations entières.

Une parole clé est l’amitié sociale, se sentir uni à tous, embrasser ceux que nous considérons comme rejetés et cheminer avec eux : ‘’Porter dans le cœur de la fraternité universelle le tu de l’amitié et favoriser comme amis les frères proches et lointains. Nous ne choisissons pas d’être frères mais si nous l’assumons, les frères deviennent des amis et ceci peut se produire seulement si nous avons le courage d’étreindre et d’embrasser les lépreux que nous rencontrons le long de nos chemins’’.

Le Pape François retrace et situe dans l’actualité les grands principes auxquels s’inspire la pensée sociale catholique : la dignité de la personne humaine, la recherche du bien commun, la solidarité, la participation dans la vie sociale.

L’Encyclique contient également des affirmations sur les grands thèmes comme la guerre, la peine de mort, la paix : ‘’Ceux qui cherchent à pacifier la société ne doivent pas oublier que l’iniquité et le manque de développement humain intégral ne permettent pas de promouvoir la paix’’. (cfr FT 235). Il est significatif que le Prix Nobel de la Paix 2020, ait été assigné, le 9 octobre 2020, au World Food Programme, le programme alimentaire mondiale de la FAO qui fournit l’assistance alimentaire dans les cas d’urgences.

Mère Yvonne Reungoat en conclusion, a souligné l’importance de se laisser interroger par les demandes du Pape François afin que la fraternité et l’amitié sociale puissent devenir un autre mode de concevoir la société et l’appel à la vie religieuse. Une manière qui va approfondie et traduite dans la vie et partagée entre les religieuses, avec les laïques et les jeunes. ‘’Je pense que l’Encyclique est une lumière resplendissante dans ce monde. En partant de la parabole du bon samaritain, il est possible de trouver des voies concrètes afin résoudre les grandes questions du monde d’aujourd’hui’’.

2 COMMENTAIRES

  1. Ho seguito la bella e interessante presentazione. Complimenti al Prof. Luigino Bruni e a sr. Alessandra. Sto leggendo con passione il testo davvero ricco di spunti e che farà tanto bene alle comunità e al mondo intero.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.